Inscription à la news letter
Notre magazine

Résultats de la recherche pour "Alliance Automotive Group"

AD International, ATR International, Global One Automotive, Groupauto International, Nexus Automotive International, Temot International… Historiques ou récents, les groupements internationaux de distributeurs indépendants trônent au sommet de la distribution de pièces multimarque. Mais ont-ils encore un avenir à la hauteur de leur glorieux passé, à l’heure où les distributeurs intégrés de tailles mondiales deviennent aussi gros qu’eux ? Et même potentiellement plus puissants en termes de concentrations d’achats ?

Coup de tonnerre dans la distribution française : le groupement Alliance Automotive Group (AAG) vient d’être racheté par Genuine Parts Company (GPC) pour 2 milliards de dollars (1,7 milliard d’euros). Après LKQ, un nouveau géant américain de la distribution de pièces pénètre ainsi par la grande porte sur le marché européen. Et grâce à AAG, en France…

Alliance Automotive Group (AAG) a annoncé l’acquisition du distributeur allemand Klapper Autoteile GmbH & Co. KG. Cet investissement outre-Rhin fait suite aux précédents rachats des sociétés Coler, Busch et, plus récemment, Büge. Et nos lecteurs nous ont également appris qu’il venait aussi de racheter LDS Motors Factors au Pays de Galles !

C’est parti ! Le Groupe Laurent vient de lever le voile sur sa nouvelle stratégie de développement de son réseau de distribution, et c’est au travers de trois concepts différents, dédiés tantôt aux professionnels, tantôt aux consommateurs, que le distributeur entend séduire ses futurs “distributeurs exclusifs” de pièces Laurent Automobile.

Encore une acquisition prochainement à l’actif d’Alliance Automotive Group (AAG) ? Le distributeur serait sur le point de s’offrir FPA (France Pièces Automobile), le réseau de 10 magasins urbains de pièces automobiles répartis en région parisienne. Il complète très bien celui de sa filiale Mesnil Accessoires. Géographiquement, comme financièrement…

Le Groupe Laurent, implanté sur le quart Sud-Est de la France, veut rendre nationale son activité de distribution de pièces Laurent Automobile. Le moyen ? Transformer son réseau actuel de 59 agences régionales en distributeurs exclusifs repris par des investisseurs et, probablement, déployer au moins autant de nouveaux distributeurs qu’il en a déjà. Le groupe, qui a déjà ouvert le capital de sa société Exadis à Renault et ses concessionnaires, multiplie les entrepôts et plateformes et semble bien vouloir adopter une stratégie différenciée lui permettant d’ambitionner une taille que la concentration croissante du marché lui impose…

1 2 3 10