Inscription à la news letter
Notre magazine

Résultats de la recherche pour "hamon"

Le récent courrier de Toyota France à son réseau a le mérite d’une certaine franchise en précisant que le précédent comité de direction du groupement des concessionnaire n’était plus le bienvenu. Reste maintenant, dans ce climat de prise de pouvoir, à trouver de nouveaux candidats capables d’incarner légitimement la voix du réseau sans toutefois braquer le constructeur…

Mise en disgrâce par Toyota France du président du groupement des concessionnaires de son réseau, élaboration d’un «groupe de travail» parallèle au groupement  et unilatéralement désigné par le constructeur… la tension est forte entre le constructeur et son groupement qui vient de se mettre en sommeil faute de pouvoir recruter des candidats à l’élection de ses structures dirigeantes…

Voilà un an que Christophe Ricci, RA2 Peugeot à Wattrelos (69), a dénoncé l’intégralité de ses agréments d’assurance pour redonner de l’air à la rentabilité de son activité carrosserie, effectuée en intégralité dans les murs de son garage. En développant savamment des outils de fidélisation, il a su faire croitre son fichier de clients fidélité de presque 25% et son chiffre d’affaires carrosserie de 20% ! Et ce n’est pas fini…

La Ligue des droits de l’assuré (LDDA) et l’association Familles de France viennent de donner naissance au GCA2R. Un énième subterfuge des donneurs d’ordres caché sous un acronyme barbare ? Que nenni ! Dans la droite lignée de sa Lettre ouverte au monde de l’Assurance, la LDDA présente ce projet comme un groupe ouvert à tout carrossier indépendant désireux de s’engager à la défense du libre choix devant ses clients.

Les éternelles rediffusions de l’été ont parfois du bon. Canal + a ainsi choisi de reproposer son magazine « Spécial Investigation » de février dernier qui s’était intéressé aux pièces autos. Où l’on découvre un Carlos Ghosn brutalement amnésique sur les questions de monopole et un Arnaud Montebourg découvrant l’origine complexe et incertaine des pièces… d’origine !

La Macif a subi deux revers en justice, début avril, dans le Nord et le Pas-de-Calais, suite à la minoration par l’un de ses “experts agréés” des coûts de réparation des véhicules de ses assurés. Le premier revers subi devant le Tribunal d’instance de Lens, le second devant la Juridiction de proximité de Lille. Deux victoires pour les automobilistes plaignants mais aussi pour la Carrosserie des Weppes et le SEAI, dont le trésorier national et expert de son état, Sylvain Pecqueur. Et un contre-pied fameux au récent arrêt de la Cour de cassation sur le “rôle économique de l’expert”.

1 2 3 9