Inscription à la news letter
Notre magazine

Etape Auto teste la réception active à l’atelier !

Surfant sur son fort développement, l’enseigne de centre auto Etape Auto va introduire des tablettes dans des centres pilotes du réseau pour déployer la réception active des clients… et générer du chiffre additionnel !

etape-auto_620

Dans le cadre du Rendez-Vous Groupauto 2016, qui s’est déroulé le 5 novembre dernier au Parc des Expositions de Paris Nord-Villepinte, était organisée la convention de son réseau de centres auto Etape Auto. Une annonce d’ampleur y a été faite puisqu’une phase pilote va être lancée en matière de réception active à l’atelier ! Pour rappel, la réception active consiste à faire le tour du véhicule en présence du propriétaire dès que celui-ci arrive à l’atelier. Cela permet d’éviter les rappels intempestifs du client après le dépôt du véhicule au garage et surtout d’établir en toute transparence les prestations à réaliser en priorité et celles qui peuvent attendre. La check-list du véhicule, validée depuis la tablette, est envoyée directement dans le DMS afin d’établir l’OR du véhicule.

Testée ici ou là de façon encore ponctuelle, cette solution a pourtant prouvé son efficacité : «en moyenne la réception active génère pas moins de 20% de vente additionnelle par rapport à une réception plus « classique » du véhicule», confirme Vincent Congnet, directeur des réseaux chez Groupauto.

Etape Auto apparaît comme le premier réseau de centres auto à s’engager dans cette voie, le « test » concernant les trois quarts du réseau. Aussi s’agit-il d’un véritable laboratoire à l’échelon national pour tout le groupe : si la phase pilote est concluante, Vincent Congnet ne cache pas que le concept pourrait s’étendre à d’autres réseaux du groupement de distribution, à commencer par Top Garage. La tablette de réception active étant en l’espèce interfacée avec l’outil de gestion informatique G8, dédié au réseau Etape Auto, il faudra cependant trouver un autre partenaire pour les adhérents Top Garage.

Etape séduit… et grandit !

La convention a également été l’occasion de revenir sur la croissance du réseau qui compte actuellement 62 adhérents. Une progression de 15% sur la seule année 2016. Et des performances commerciales enviables dans un contexte plutôt atone : «Sur la période de janvier à août 2016, où le marché a affiché +0,7% par rapport à la même période un an plus tôt, l’enseigne a vu son CA progresser de 2%», indique Jérôme Christiaens, directeur de l’enseigne. Des résultats tout autant dus à la stratégie de communication en local (tracts, SMS, etc.) qu’au fort développement d’accords grands comptes, qui n’existaient pas il y a encore deux ans. Sur les 3 derniers exercices, le CA global de l’enseigne a par ailleurs bondi de 24%.

Au-delà, le réseau attire de plus en plus : «Financièrement, le concept est beaucoup plus souple que les réseaux concurrents, estime le directeur des réseaux VL de Groupauto. La cotisation s’avère la moins élevée du marché (2%), tandis que la rentabilité des centres est la plus élevée du secteur avec 52%.» Comment ? «Il y a d’abord un taux de main d’œuvre davantage valorisé que parmi les concurrents», estime-t-il. «L’aspect logistique est aussi important, renchérit Jean-Sébastien Bignozzi, directeur de Groupauto. Les adhérents peuvent en effet s’appuyer sur le maillage de nos distributeurs pour des livraisons beaucoup plus fréquentes et des conditions d’achat optimales.» Conséquence directe : la valeur du stock est significativement moins élevée que les centres auto affiliés aux réseaux concurrents (NdlR : de l’ordre de 50 K€ de stock contre 200 en moyenne pour la concurrence selon la tête de réseau)…

Cible de prospects élargie

Le développement de l’enseigne procède enfin du fait que la cible des prospects a été élargie. «Jusqu’ici, le panneau n’était travaillé que par les distributeurs Groupauto», rappelle Vincent Congnet ; désormais, non seulement nous ouvrons ce concept aux autres réseaux d’Alliance automotive Group (Partner’s et Precisium), mais nous portons aussi les projets d’ouverture avec d’autres typologies de professionnels comme par exemple des pneumaticiens». Et les zones de chalandises ciblées étant composées de villes comprises entre 8 et 30 000 habitants, les terrains d’exploration sont encore nombreux.

Selon la tête de réseau, les régions actuellement prioritaires dans le développement de l’enseigne sont les grandes zones urbaines de Lille, Paris, Bordeaux ainsi que Marseille.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*