Inscription à la news letter
Notre magazine

Renault entre au capital d’Exadis / groupe Laurent !

Après PSA, voilà Renault qui débarque à son tour sur le marché de la pièce multimarque. Le constructeur et son groupement des concessionnaires viennent d’annoncer leur entrée au capital du distributeur indépendant Laurent pour disposer d’une offre en pièces équipementière…

Renault vient d'entrer dans le capital du distributeur Laurent

Renault vient d’entrer dans le capital du distributeur Laurent, achetant ainsi une solution pièces équipementières clés en main…

Nos articles d’analyse le pressentaient régulièrement : les grands mouvements enregistrés dans le secteur de la distribution des pièces de rechange ne faisaient que commencer. Tout particulièrement depuis que PSA a mis les deux pieds dans le marché de la pièce équipementière ! Dans ce contexte, nous pistions en particulier l’autre constructeur national, Renault, qui n’allait évidemment pas regarder sans rien faire son rival national ajouter la corde équipementière à son offre pièces de rechange. Renault avait certes commencé à bouger en mettant la main fin septembre sur un distributeur indépendant en Italie, PiVi Riccambi. Mais l’événement n’était guère convaincant en soi, le distributeur transalpin étant, de l’avis de beaucoup d’observateurs, peu efficient en nombre de familles de produits distribuées comme en performance pure…

Renault chez Laurent… avec ses concessionnaires !

En France cette fois, Renault n’a pas fait les choses à moitié. Il met ainsi un point final à une rumeur qui court depuis de longues semaines. La marque au Losange −et le Groupement des Concessionnaires Renault (GCR), façon de dire que le constructeur implique son réseau dès l’amont de sa stratégie multimarque, à la différence de PSA qui commençait l’aventure par une fronde de ses réseaux− viennent d’annoncer la signature d’une lettre d’intention pour former un partenariat stratégique avec le Groupe Laurent !

En l’occurrence, il s’agit bel et bien d’un rapprochement capitalistique avec le dernier grand distributeur indépendant français. En entrant à hauteur de 35% au capital de la société Exadis, Renault et la filiale du GCR, Ciscar (pour respectivement 23,5% et 11,5%), prennent le contrôle du distributeur. Ils s’ouvrent ainsi les portes d’une offre multimarque riche de 45 000 références de pièces équipementières, venant enrichir son propre catalogue PR en pièces d’origine Renault et Dacia, en pièces Motrio et en pièces de la gamme Equation.

Deux modèles différents
carte_france_exadis-2

Plateformes Exadis en France

Plus de doute donc : le match PSA/Renault sur le terrain de la pièce multimarque équipementière a commencé. Dorénavant, la distribution traditionnelle sait aussi à quoi s’en tenir : PSA n’est plus une exception. L’arrivée des constructeurs dans la pièce multimarque équipementière devient bel et bien la règle.

Mais si les deux constructeurs français ont décidé de porter la guerre sur le terrain de la rechange indépendante, c’est toutefois via deux approches très différentes. PSA pour sa part a décidé d’inventer sa propre solution en déployant depuis Vesoul une stratégie de 40 plaques PR flambant neuves en lieu et place de ses DOPR, invités subsidiairement à accompagner le mouvement commercialement, voire capitalistiquement.

Renault, lui, a préféré acheter une solution multimarque “clé en main” en s’appuyant sur les 9 plateformes Exadis existantes et rodées du groupe Laurent qui, lui, revendique 59 magasins. Et surtout, la marque au Losange a visiblement choisi d’associer ses concessionnaires dès l’amont de cette stratégie. L’évolution comparée des deux solutions va être particulièrement passionnante à suivre…

Plus d’informations dans notre newsletter du 16 décembre prochain

Si vous voulez mieux connaître le Groupe Laurent :

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,29 sur 5)
Loading...

2 Commentaires concernant “Renault entre au capital d’Exadis / groupe Laurent !”

  1. Félicitations pour votre réactivité

  2. Il ne reste plus qu’ à expliquer aux agents Renault que Laurent est désormais leur concurrent direct, avec Renault aux manettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*