Inscription à la news letter
Notre magazine

Point S Group, nouvelle holding des activités de Point S

Auteur d’une très bonne année 2016 en termes d’ouvertures de centres, de chiffre d’affaires et de développement international, Point S vient d’annoncer la constitution de Point S Group, véritable holding regroupant l’ensemble de ses activités en France, mais aussi dans le monde, sur le plan du réseau comme sur le plan des achats.

Christophe Rollet (à gauche), directeur général de Point S, et Joël Arandel, directeur marketing du groupe.

Parce que Point S, bien que restant farouchement indépendant, s’internationalise toujours plus chaque année, et que l’enseigne entend bien faire de son nom une véritable force de par le monde, ses dirigeants ont décidé de placer l’ensemble des activités de Point S sous une seule et même holding, baptisée Point S Group. «Nous sommes devenus un groupe puissant à l’international et il nous fallait pour fédérer l’ensemble de nos activités, de nos filiales et de nos collaborateurs, un nom, un logo, une identité», clame Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Ainsi Point S Développement, en charge du développement du réseau sous d’autres horizons, notamment en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, via des filiales dédiées du même nom et des sièges locaux situés notamment à Boston et à Singapour, passent sous la coupe de Point S Group. Tout comme Allianco, l’alliance d’achat formée en 2015 avec Mobivia, et la toute jeune SAS commune fondée avec SiliGom, qui a désormais un nom depuis janvier 2017 : Viasso.

Point S (bientôt ?) partout dans le monde

L’international est en effet une réalité aujourd’hui pour Point S, puisqu’avec l’ouverture d’un bureau aux Etats-Unis et un autre en Asie du sud-est, l’enseigne a largement franchi les frontières de l’Europe. Un accord de Master Franchise a été signé avec GIIB Group, spécialiste du rechapage, en Malaisie pour l’implantation de 30 centres Point S d’ici trois ans. En Inde, ce sont même trois partenariats de Master Franchise qui ont été signés, avec Deviate Enterprises pour les États de Delhi et du Pendjab, GIAAN International pour les États du Maharashtra et de Goa, et Tyrekada pour l’État de Kerala. Là-bas, Point S vise le chiffre de 25 centres d’ici fin 2017 et une centaine d’ici trois ans, afin d’y devenir le premier réseau indépendant d’entretien automobile, sur un marché archi-dominé par les réseaux constructeurs.

En Amérique du nord, où Point S est présent depuis déjà trois ans, l’enseigne disposait en 2016 de 340 points de vente harmonisés, répartis entre États-Unis et Canada. L’objectif avoué pour 2020 est d’atteindre les 1 000 points de vente, ce qui ferait de Point S le troisième plus gros réseau d’entretien auto indépendant. Le principe du contrat de Master Franchise a également été étendu au Maroc, avec Imperial Pneu, qui a permis 5 nouvelles ouvertures en 2016 et compte ajouter 15 centres supplémentaires en 2017. Par ailleurs, Point S a signé un contrat du même type avec le géant pétrolier marocain Petrom, ex-filiale d’Esso, pour permettre aux ateliers de montage de son réseau de 240 stations-services d’arborer le panneau Point S. Objectif 2017 : 10 centres, le premier devant hisser l’enseigne le 31 janvier prochain. D’ici 2020, Point S espère 60 centres au total grâce à son accord avec Petrom.

Et la France dans tout ça ?

Bien sûr, Point S n’oublie pas que notre pays reste son cœur de marché. Un marché sur lequel il continue de performer. Là où le marché tourisme a baissé de 1%, Point S s’est permis une croissance de 2%. Sur le marché PL, Point S enregistre une hausse de 18% de son chiffre d’affaires, et se félicite de représenter aujourd’hui 9% de parts de marché, grâce notamment au travail de ses 160 points de vente industriels et/ou mixtes. L’entretien auto est également particulièrement dynamique pour le groupe : sur un marché décrit comme stable par Christophe Rollet, Point S est parvenu à une croissance de 13% de CA, grâce notamment au dynamisme de certaines prestations comme la révision constructeur et la vidange simple (+35% de ventes de lubrifiants chez Point S en 2016 !) et la vigueur de son offre MDD de pièces de rechange, qui a crû de 15%, et compte aujourd’hui 400 références.

Question maillage, Point S se félicite également de plus d’ouvertures que de fermetures en 2016 sur l’ensemble de ses quatre concepts. Point S City, lancé début 2016, a déjà atteint le nombre de 11 centres, et Point S Belgique l’a également adopté. Les classiques centres pneumatique et entretien auto ont vu leur nombre de centres augmenté de 37 établissements. 9 nouveaux centres auto Point S ont également vu le jour. Enfin, 8 centres industriels et/ou mixtes sont venus grossir les rangs du réseau indus/BTP/agri Point S. Ainsi, au 31 décembre 2016, Point S représentait 489 points de vente au total, départements et collectivités d’outre-mer compris. L’objectif pour 2017 ? Atteindre les 520 points de vente.

Plus d’accords grands comptes et de services

2017 sera également, pour Point S, l’année de l’offensive sur le plan des accords grands comptes. C’est d’ailleurs dans cet objectif, entre autres, que la SAS Viasso, regroupant SiliGom et Point S, a été créée, afin de se doter d’une structure d’achats commune et d’une facturation centralisée à même de séduire les grandes entreprises. Point S annonce déjà la signature d’un accord avec Saint-Gobain pour la fourniture de pneumatiques et de services aux flottes du groupe et de ses filiales. D’autres accords d’ampleur similaire devraient suivre, «même si aucun nom ne peut encore être évoqué», insiste Christophe Rollet.

Question services, Point S a également de la suite dans les idées. Cette année, le réseau va lancer un service Carte Grise, puisque l’État l’a habilité, le 1er janvier 2017, à prendre en charge les formalités administratives liées à la délivrance du certificat d’immatriculation. Des bornes SIV (Système d’immatriculation des véhicules) commencent d’ores et déjà à être installées dans les points de vente. Autre nouveauté de taille : Point S va renforcer l’expérience client au niveau de l’accueil, avec des écrans diffusant la toute nouvelle Point S TV, dont l’objectif est d’optimiser et de moderniser le point de vente grâce à la communication digitale et l’affichage dynamique.

«Les clients pourront ainsi patienter dans le point de vente en ayant accès à de l’information généraliste (météo, trafic…), corporate (développement de Point S en France et à l’international, partenariats, salons…), commerciale (promos, flashs produit…) mais aussi locale (recrutement, sponsoring, actualité du centre…)», explique Joël Arandel, directeur marketing de Point S. Le nouveau média, interne au réseau, devrait être lancé au cours du premier semestre 2017.

 

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*