Inscription à la news letter
Notre magazine

L’enseigne multimarque NexusAuto en ordre de bataille

La réunion du groupement Nexus Automotive International a lieu cette semaine à Montreux (Suisse). Elle a permis de faire un point sur le déploiement du réseau NexusAuto en France qui ambitionne 100 adhérents en 2017 sur une approche qualitative privilégiant l’indépendance des réparateurs.

François Hostalier, responsable du développement des réseaux Nexus Monde François Hostalier, responsable du développement des réseaux Nexus Monde (NexusAuto et NexusTruck) et Claudie Cahart, directrice marketing ID Rechange.et Claudie Cahart, directrice marketing ID Rechange.

François Hostalier, responsable du développement des réseaux Nexus Monde (NexusAuto et NexusTruck) et Claudie Cahart, directrice marketing ID Rechange.

Nexus Automotive International est le dernier-né des 5 grands groupements d’achat internationaux. Mais il n’est guère intimidé par son jeune âge. Présent maintenant dans 114 pays, il revendique un CA mondial cumulé de ses adhérents de 12,8 milliards d’euros à fin 2016 ! En France, il est représenté par ID Rechange (distribution traditionnelle), Aniel (distribution de pièces pour la carrosserie), Speedy (réparateur rapide) ou encore Apprau (plateformes).

C’est donc tout naturellement ID Rechange qui en en charge du déploiement du réseau de garages NexusAuto en France. Claudie Cahart, qui a rejoint ID Rechange en Septembre 2016 en tant que Directrice Marketing, a fait du développement réseau une de ses priorités après une refonte (partielle) du concept. «Nous avons choisi d’enrichir le contenu de manière significative, au travers de services au réparateur toujours orientés vers le consommateur final. Cela commence par la visibilité des ateliers, assurée par un outil efficace de géolocalisation ou un référencement internet optimal.»

Privilégier le qualitatif sur le quantitatif

Les ambitions du réseau ont donc été revues. L’enseigne s’alloue maintenant un objectif réaliste de 100 ateliers à la fin de l’année 2017 contre 60 aujourd’hui. «Nous intégrerons cette année de nouvelles offres, notamment une proposition VN/VO dans les mois qui viennent. Elle intègrera financement et entretien». Toujours au cours du 1er semestre, la tête de réseau proposera aux ateliers NexusAuto qui le souhaitent une offre pneumatiques, avec un stock de pneus en dépôt dans chaque garage et un site-vitrine attractif.

Dès lors, dans ce cadre visiblement opérationnel, pourquoi se limiter à 100 ateliers en fin d’année ? «Parce que les critères de sélection de nos ateliers NexusAuto sont extrêmement élevés quel que soit le pays», souligne François Hostalier. «Notre démarche est résolument qualitative plutôt que quantitative, précise le responsable du développement des réseaux Nexus au niveau mondial. Ainsi nous tablons sur 200 ateliers rigoureusement sélectionnés avant la fin de l’année en Europe. A ce titre, la France est clairement une priorité puisqu’elle représentera la moitié d’entre eux.»

NexusAuto respectueux de l’indépendance des adhérents

Mais pourquoi rejoindre le réseau NexusAuto dans un paysage embouteillé d’enseignes MRA, quand les poids lourds que sont Garage AD/AD Expert ou Top Garage fédèrent respectivement plus 1 400 et 800 ateliers ? «Parce que nous respectons l’indépendance de l’atelier, poursuit Claudie Cahart.  Les critères sont certes élevés, mais rien n’est fait sans les réparateurs. A titre d’exemple, nous expérimentons actuellement une nouvelle offre de hotline constituée de téléphone, mail et chat avec 13 ateliers-pilotes. Ce service ne sera généralisé que si les ateliers-pilotes confirme sa qualité».

Maintenant nouvellement repositionné, le réseau NexusAuto semble armé pour exprimer sa différence en 2017.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 3,60 sur 5)
Loading...

2 Commentaires concernant “L’enseigne multimarque NexusAuto en ordre de bataille”

  1. La définition de critères de sélectivité rigoureux ne doit avoir le même sens au vu des premières recrues dans certains secteurs!!!

    • Bonjour,
      c’était exactement notre constat. Notre objectif, maintenant, est de tirer le réseau NEXUSAUTO vers le haut.
      François Hostalier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*