Inscription à la news letter
Notre magazine

Franchise Expo 2017 – Quand les récents franchisés Midas performent

Présent comme chaque année sur Franchise Expo Paris, Midas entend préserver la dynamique positive qui l’a vu ouvrir quelque 21 centres franchisés en 2016. Des centres qui s’avèrent parfois extrêmement rapides à se classer dans les “top performers” du réseau. Le résultat d’un travail d’intégration horizontal et d’une grande implication de l’enseigne dans l’accompagnement de ses meilleurs candidats.

Le stand Midas sur Franchise Expo 2017 mettait notamment en avant « LA Révision », celle avec garantie constructeur préservée, véritable levier de croissance pour les adhérents de l’enseigne.

Après une belle année 2016, Midas veut poursuivre sur sa lancée. Le réseau de réparation rapide, qui regroupait 352 centres fin septembre 2016, à l’issue de son exercice fiscal 2015/2016, a enregistré, au cours de l’année 2016 tout entière, 21 créations de centres, selon Isabelle Mirocha, responsable du recrutement des franchisés. «Ce chiffre était tout à fait conforme à nos objectifs de l’an dernier, confirme-t-elle. Nous avons bénéficié d’une belle vague de contacts dans la foulée de Franchise Expo 2016 et via nos divers canaux de recrutement.» Avec 655 000 euros de chiffre d’affaires par centre, le résultat moyen par site est stable sur les trois dernières années.

«Mais une quinzaine de centres ont pris leur essor et ont fortement performé, jure Isabelle Mirocha. C’est notamment le cas depuis l’été dernier : plusieurs centres récemment ouverts ont surperformé, notamment le centre d’Epinay-sur-Seine, repris il y a deux ans, qui enregistre une progression qui le place dans le Top 10 national, devant bon nombre de centres plus anciens.» Quoi qu’il arrive, le multimarquisme change la donne de ceux qui viennent des réseaux constructeur et ont tombé le panneau. «A La Gaude (06), notre franchisé a enregistré une hausse de 35% de ses entrées-atelier grâce à cela, affirme-t-elle. Le client lui-même ne pense plus à la marque de son véhicule lorsqu’il va chez Midas.»

Un spectre de prospects élargi

Chaque année, ce sont entre 800 et 1 000 entrepreneurs qui viennent s’enquérir des perspectives d’ouverture de centres de réparation rapide en franchise sous l’enseigne Midas. Et le réseau du groupe Mobivia n’en conserve que 120 en moyenne, les plus qualifiés. «Nous sommes allés chercher les candidats au-delà du mécanicien qui formait il y a encore quelque temps le profil type du prospect issu du secteur automobile, précise Isabelle Mirocha. Aujourd’hui, nous bouclons pas mal de dossiers avec des anciens directeurs de succursales, par exemple. Même au sein de notre propre groupe, des anciens salariés Norauto nous rejoignent pour entreprendre à leur compte, par exemple.» Sans compter, bien entendu, les prospects issus d’autres secteurs que l’auto.

De par le contexte économique, la concrétisation des projets met un peu plus de temps aujourd’hui, à en croire la responsable du recrutement des franchisés. «Les banques mettent un peu plus de temps à accorder les prêts, les bailleurs sont plus longs à louer les fonds de commerce, d’autant que nous avons toujours à l’idée de mettre le bon franchisé sur le meilleur site possible», dit-elle. Néanmoins, Midas avance à rythme soutenu grâce à «la qualité de ses partenaires franchisés, l’appui et l’expertise du franchiseur, le renforcement continu de la présence de l’enseigne en France, ajoute-t-elle. Le travail conjoint de nos franchisés et de nos équipes permet un accès au réseau Midas en moins de 7 mois en moyenne dans des villes à potentiel fort.»

Les littoraux : zones prioritaires

En réalité, c’est parfois moins que ça. Mais parfois plus, également. «A Dives-sur-Mer (14), le projet a pris 4 ans ! reconnaît Isabelle Mirocha. Mais ni le franchisé ni le franchiseur n’ont lâché : il faut faire matcher au mieux la réalité économique et le projet personnel des entrepreneurs.» Mais si le candidat est prêt à se lancer rapidement et que le site est tout trouvé, le projet se concrétise généralement sous 6 mois. Les zones géographiques ciblées par l’équipe de développement réseau, en 2017, sont tout le Grand Ouest, de la Basse Normandie aux Landes, ainsi que le bassin méditerranéen et le Sud-Ouest.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*