Inscription à la news letter
Notre magazine

Equip Auto 2017 : pourquoi la fête promet d’être belle…

Axé sur le business, l’innovation et les rencontres, Equip Auto s’attèle à mobiliser toute la filière auto. Un bilan d’étape a été dressé mercredi dernier par Jacques Mauge, président de la FIEV et Comexposium, l’organisateur de l’événement. La tendance est bonne : de grands exposants reviennent et le programme, repensé, s’annonce en phase avec les mutations du marché et les attentes des professionnels, réparateurs en tête…

Il n'y a pas que le retour à Paris d'Equip auto qui incarne son renouveau : le retour de grands exposants et la prise en compte des mutations du marché sont au programme d'une édition 2017 pleine de promesses...

Il n’y a pas que le retour à Paris d’Equip auto qui incarne son renouveau : le retour de grands exposants et la prise en compte des mutations du marché sont au programme d’une édition 2017 pleine de promesses…

En juillet dernier, nous prenions le risque d’énumérer les raisons qui, à notre humble avis, convergeaient pour susciter un très probable rebond d’Equip Auto (voir «Pourquoi Equip Auto a un bel avenir…»). De la volonté de réforme évidente des organisateurs jusqu’à l’offensive équipementière inédite des constructeurs, en passant par la digitalisation de l’entretien-réparation, les motorisations alternatives et autres tendances à la semi-autonomie au moins des véhicules, toutes les planètes semblaient bien s’aligner sur une évidence : à l’heure où les cartes du marché se redistribuent comme jamais, les éventuels absents risquaient bien de finir par avoir tort de bouder Equip Auto.

Nous réclamions d’ailleurs de profonds changements dès le dernier jour de l’édition 2015 (voir «Plaidoyer pour l’Equip Auto d’hier et donc, de demain !»). Ces changements sont sur le point d’arriver. Le salon international de l’après-vente automobile et des services pour la mobilité, qui ouvrira ses portes à la Porte de Versailles de Paris du 17 au 21 octobre prochains, s’annonce sous de bons auspices.

Tout le monde à la fête

Car oui, la stratégie a été repensée pour capter l’intérêt des professionnels pour l’événement, visiteurs comme exposants. Le nouveau président la Fiev Jacques Mauge a souhaité dès la préparation de cette édition associer au sein d’un comité d’orientation l’ensemble des organisations professionnelles (CNPA, FEDA, FFC, FNAA, SPP…) et leurs capacités de mobilisation de leurs adhérents comme de leurs réseaux d’influence.

Mais si Equip Auto entend plus largement réunir toute la filière, c’est aussi –et surtout– au travers de la qualité et du nombre d’exposants, gages d’attractivité auprès des visiteurs potentiels. Et à ce titre, l’édition 2017 promet d’être belle : «Nous notons un fort intérêt des acteurs majeurs de la distribution, qui nous ont confirmé leur présence : Autodistribution, Doyen, Nexus, PSA Aftermarket ; d’autres font leur retour comme Alliance Automotive Group, confirme le président de la Fiev. Chez les équipementiers, Bosch, Delphi, Schaeffler, Tenneco, NTN-SNR, et bien d’autres seront également présents sur le salon.»

Et ce n’est pas fini. D’autres grands retours se chuchotent. Qu’ils se dépêchent en tout cas : à sept mois du salon, 80% de la surface totale d’exposition sont d’ores et déjà réservés.

Contexte porteur

Cette édition 2017 vient donc s’inscrire dans un contexte dynamique. Le marché a certes subi une contraction significative du nombre d’opérations de maintenance sur les 4 dernières années (-8,8%, passant de 58 à 53 millions d’opérations). Mais il vit aussi une avalanche de ruptures technologiques qui catalysent les craintes comme l’intérêt des professionnels : digitalisation, véhicules hybrides/électriques, voitures et ateliers communicants, etc. Et justement, «l’objectif du salon est d’être en phase avec ces évolutions», souligne Jacques Mauge. En clair, les organisateurs se sont attelés à présenter aux visiteurs professionnels tous les outils, les leviers et les pistes leur permettant de s’adapter à ces formidables mutations du marché…

C’est d’ailleurs à partir d’une série d’enquêtes menées auprès de 450 réparateurs et de leurs fournisseurs ou partenaires et de réunions de travail avec les organisations professionnelles, qu’Equip Auto a identifié les enjeux-clés qui structurent cette édition parisienne. Ils sont 3 : la réduction des émissions polluantes, l’amélioration du confort et de la sécurité sur fond d’automatisation de la conduite, sans oublier bien sûr l’émergence du numérique dans les ateliers de réparation.

Des ces trois fils conducteurs, le salon en a tiré sa nouvelle baseline, qui sonne comme une promesse : «Réparer aujourd’hui, préparer demain».

Business, innovation, rencontres

En bon salon professionnel qui se respecte, le business est évidemment mis au centre des préoccupations des exposants comme des visiteurs. Equip Auto a été conçu autour de 4 thèmes majeurs exprimés par les professionnels : entretenir rentablement le parc roulant ; favoriser l’adaptation des réparateurs à un marché en pleine mutation technologique, préparer les pros à l’arrivée des véhicules connectés ; et encourager la nécessaire diversification des activités des réparateurs, stabilité du marché et hyper-concurrence obligent.

Pour optimiser leur temps de visite, les visiteurs auront cette année la possibilité de suivre pas moins de 7 parcours thématiques baptisés «Best Of». Au programme : nouvelles technologies, diagnostic, mon savoir-faire (formation/information technique), l’atelier de demain, l’éco-garage, booster mon business (diversification) et enfin le garage connecté.

L’accent sera également mis sur les démonstrations de matériels et de services. Cette mission est confiée aux “Tutos” d’Equip Auto, une série d’ateliers thématiques réalisés sur l’espace Formation en partenariat avec le GNFA. Ils aborderont de façon très pragmatique l’atelier et le véhicule connecté, la montée en puissance des équipements de confort et de sécurité dans les véhicules, la réduction des émissions polluantes et la baisse de la résistance au roulement des pneumatiques.

Les visiteurs retrouveront bien sûr le Village de la Carrosserie, un espace de 4 000 m² où seront présents les adhérents de la FFC et les fournisseurs d’équipements et de matériels pour la réparation-collision.

Éternels Grands Prix de l’Innovation

L’innovation, autre thème central du salon, prendre la traditionnelle forme des Grands prix Internationaux de l’Innovation, avec cette année 8 catégories. Equip Auto reconduira également comme il y a deux ans, le startups park, ‘pépinière’ de jeunes entreprises innovantes dans le monde de l’automobile et/ou la mobilité, avec une cinquantaine de startups attendues. Par ailleurs, une animation a également été prévue en partenariat avec le Syndicat des Équipements de la Route (SER), lequel s’attachera à présenter les interactions possibles entre les véhicules connectés d’aujourd’hui et les infrastructures au sein desquelles ils évoluent…

Enfin, un salon pro se doit aussi d’être convivial. Aussi, l’édition 2017 sera marquée par des temps dédiés aux rencontres et aux échanges, à travers notamment des happy hours quotidiennes, ainsi qu’un diner de Gala au cours duquel seront remis les Grands prix de l’Innovation. En outre, Equip Auto 2017 accueillera le prologue de l’opération World Mobility Challenge, une expédition organisée dans le cadre des 120 ans du Mondial de l’Automobile et promouvant les énergies alternatives…

Equip Auto 2017 ainsi repositionné à toutes les bonnes raisons d’ambitionner 1 400 exposants et d’attendre quelque 100 000 visiteurs…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*