Inscription à la news letter
Notre magazine

Franchise Expo 2017 : SiliGom muscle sa présence

Pour la troisième année consécutive, SiliGom était présent sur Franchise Expo Paris, fort d’un stand bien plus imposant que lors des précédentes éditions. Le signe que l’enseigne se développe, s’appuie sur d’importants partenaires, et repart en conquête d’adhérents. L’objectif visé : 30 centres supplémentaires d’ici la fin de l’année 2017.

Le stand SiliGom a grandi en surface depuis l'an dernier sur Franchise Expo.

Le stand SiliGom a grandi en surface depuis l’an dernier sur Franchise Expo.

«Le trafic sur notre stand est meilleur cette année que l’an dernier.» Olivier Pasini, directeur général de SiliGom, se félicitait logiquement de l’impact du stand de l’enseigne sur Franchise Expo Paris 2017. Car le stand du réseau de négociants spécialistes était, en effet, beaucoup plus étendu que lors des éditions précédentes.

La raison ? L’attractivité du pôle automobile sur le salon, mais aussi la dynamique enclenchée par SiliGom au cours des derniers mois. Rappelons, en effet, que SiliGom s’est associé lors du 4è trimestre 2016 à Point S au sein d’une SAS commune, baptisée Viasso. Une structure offrant aux adhérents des deux réseaux, tous indépendants, des conditions d’achats communes, entre nombre d’autres avantages.

Une vraie enseigne d’entretien auto

Sur Franchise Expo, SiliGom enregistre en général 30 à 35 contacts qualifiés. «Mais une dizaine viennent nous voir avec des projets concrets, confirme Olivier Pasini. Ce sont surtout des professionnels de l’auto, venus pour la plupart de l’entretien et du pneumatique plutôt que de purs profils de négociants spécialistes.» Preuve supplémentaire, s’il en fallait une, que SiliGom est de plus en plus considéré par les candidats à l’enseigne comme un réseau d’entretien auto. Plus que comme un réseau de purs pneumaticiens.

«Les gens qui viennent nous voir ont une bonne connaissance du marché et du mix entretien/pneu, ainsi que de l’investissement nécessaire», reconnaît Olivier Pasini. En effet, aujourd’hui,  SiliGom propose quelque 500 prestations différentes en atelier. «Nos droits d’entrée équivalent à zéro et notre faible redevance de 3 500 euros HT par an nous rendent attractif», souligne le directeur général. Ainsi les prospects de l’enseigne viennent notamment d’autres enseignes de centres auto ou de fast fitters. «Généralement, ce sont des employés qui maîtrisent l’environnement auto et qui veulent se lancer à leur compte.»

Notoriété en hausse

«Pour eux, notre format est light, confesse Olivier Pasini. 30 000 euros d’apport, 80 000 euros d’investissement suffisent à créer un beau point de vente.» Et avec un droit d’enseigne de 0,20% à 0,60% du chiffres d’affaires HT annuel, avec un minimum de 2 500 euros et un maximum de 10 000 euros, l’adhérent n’est pas pris à la gorge. «De plus, notre travail de notoriété paye : notre communication télévisuelle marche mieux. Les visites sur notre site web sont plus nombreuses aussi.» Un site web qui a d’ailleurs récemment été repensé. Avec l’inclusion de la vente de pneus en ligne.

D’ici la fin de l’année 2017, SiliGom compte grossir de 30 nouveaux centres. «Nous devons accélérer le mouvement, insiste Olivier Pasini. Nos outils de fidélisation, de facturation centralisée, nos accords grands comptes, sont des arguments à faire valoir auprès de nos prospects.» Aussi, SiliGom va-t-il renforcer encore sa communication, avec huit opérations promotionnelles nationales. Un quatrième responsable de secteur doit également être nommé rapidement. «C’est notamment grâce à Viasso que nous nous musclons ainsi, en termes d’activité pneu comme de maillage.»

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*