Inscription à la news letter
Notre magazine

DBG Car Center : le Smart Repair en toute franchise

Revendiquant le statut d’enseigne “N°1 de la bobologie” automobile, DBG Car Center est revenu sur Franchise Expo 2017. Après avoir été présent pour la première fois sur le salon en 2016. L’opportunité d’afficher la progression du déploiement de son jeune réseau et de séduire les pros de l’auto en quête d’une activité complémentaire et d’un centre de profit.

Christine Nominé-Leday et Jean-François Leday, fondateurs de DBG Car Center, sur le stand de l’enseigne à Franchise Expo 2017.

“N°1 de la bobologie”. Un terme qu’il a déposé. C’est ainsi que DBG Car Center communique auprès de ses prospects. Auxquels il a présenté son concept lors de la dernière édition du salon Franchise Expo Paris, du 19 au 22 mars derniers. Car, jusqu’ici, l’enseigne fondée par Jean-François Leday et son épouse, Christine Nominé-Leday, reste la pionnière des réseaux de Smart Repair. Autrement désigné sous le terme de bobologie. En l’occurrence, la réparation des dégâts esthétiques extérieurs –rayures, bosses, coups de portière, grêle, etc.– et intérieurs –cuirs tachés, tissus abîmés, habitacle sale– qui peuvent porter préjudice au propriétaire ou au conducteur du véhicule si celui-ci est un véhicule statutaire, par exemple.

« DBG Car Center, c’est un peu l’institut de beauté de votre véhicule, explique Jean-François Leday. Nous traitons les petits dégâts et “bobos”, des travaux qui vont souvent être facturés à des prix fous dans des garages traditionnels. » Les centres de l’enseigne sont spécialisés dans le hors-assurance, comme le confirme son fondateur : « il n’est même pas nécessaire de faire appel à votre compagnie d’assurance, sauf en cas de grêle, bien sûr ; chez DBG Car Center, on répare une bosse ou une rayure à partir de 50 euros TTC. » L’enseigne revendique, en effet, des tarifs jusqu’à 40% moins cher.

Un véritable centre de profit

Créée en 2004, l’enseigne DBG Car Center compte aujourd’hui une demi-douzaine d’adhérents sous contrat de distribution, à Caen, Le Havre, en Corse, en Guadeloupe, en plus du centre d’origine des Leday, situé dans l’agglomération dijonnaise. Et le réseau continue de croître, doucement mais sûrement. « Le bilan de Franchise Expo 2016 a été très positif pour nous, rappelle Christine Nominé-Leday, directrice du développement du réseau. Deux projets concrets y sont nés. Mais nous avions rempli beaucoup de fiches de contact pour peu d’élus au final, déplore-t-elle. Cette année nous avons beaucoup mieux ciblé nos prospects et avons visé la qualité du contact et du projet : le premier jour, nous n’avons fait remplir que cinq fiches, mais il se peut que trois de ces cinq projets, voire plus, soient confirmés. »

En se présentant comme centre de profit, comme activité complémentaire à l’activité première des pros de l’auto, qu’ils soient RA1, RA2, MRA, loueurs, etc., DBG Car Center séduit. Jusqu’aux plus gros réseaux qui, pour certains, sont venus prendre la température sur le stand des Leday. Car l’activité hors-assurance s’avère d’autant plus rémunératrice qu’elle se satisfait d’un investissement modéré. En l’occurrence, DBG Car Center demande une enveloppe de 55 000 euros HT d’investissement global, hors local, comprenant 15 000 euros de droit d’entrée, 15 000 euros d’investissement matériel, entre 5 000 et 10 000 euros de participation à la formation, 5 000 euros dédiés à la campagne d’ouverture. Le tout avec un apport financier de seulement un tiers. Et DBG Car Center ne réclame qu’une redevance d’exploitation de 300 à 600 euros HT par mois.

Tous les employés DBG Car Center opérationnels

« Notre travail prend tout son sens dans le cadre du hors-assurance, certes. Mais aussi dans celui de la restitution de véhicules de location, de la revente de VO ou de véhicules de collection, de l’entretien de véhicules statutaires, de véhicules de remplacement ou de courtoisie, affirme Jean-François Leday. Dans un centre DBG Car Center, la clientèle est généralement équilibrée : 50% de particuliers pour 50% de professionnels. » Et le fondateur de l’enseigne insiste : si un centre DBG Car Center peut tourner avec deux ou trois personnes uniquement, celles-ci doivent toutes être opérationnelles. « Nous souhaitons que tous les employés sachent faire du Smart Repair ».

Pour cela, tout comme pour le montage du dossier, la tête de réseau accompagne ses adhérents. Centre de formation technique et commercial, centrale d’achats pour le matériel et les fournitures, identité visuelle commune, conseil en communication locale, supports de communication nationale… « La sélection des candidats est axée prioritairement sur les valeurs humaines et entrepreneuriales, souligne le président de DBG Car Center. Il est important d’avoir de bonnes qualités relationnelles et de disposer d’aptitudes à la gestion d’une entreprise. » Raison pour laquelle l’enseigne s’adresse en priorité à des entrepreneurs déjà établis, souhaitant développer une activité complémentaire. Et une activité « tous publics, confirment les Leday. Nous ne sommes pas sur une niche haut-de-gamme mais devons proposer des services à tous les profils de clients ».

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*