Inscription à la news letter
Notre magazine

Baromètre FFC : les carrossiers s’en sortent bien au T1 2017

Sur un marché où les tarifs de la peinture et des pièces ont encore augmenté au premier trimestre 2017 par rapport au T1 2016, les carrossiers indépendants sont la seule population à se montrer stable, tant en termes d’entrées-atelier que de chiffre d’affaires, parmi les trois interrogées par le Baromètre FFC. Ils sont d’ailleurs plus nombreux que leurs confrères RA1 ou RA2 à déclarer une activité en hausse, tant assurance que hors assurance.

Cliquez sur le tableau pour télécharger l’intégralité du Baromètre FFC du T1 2017.

Voilà un an que le nouveau Baromètre FFC a vu le jour. «Nous avons donc atteint une vitesse de croisière qui nous permet de prendre un véritable recul sur le marché de la réparation-collision», estime Bernard Lanne, président de la FFC Equipementiers, au moment de commenter le bilan du premier trimestre 2017 de ce baromètre. Depuis l’an dernier, le panel d’entreprises interrogées par le GiPA pour la FFC est d’ailleurs resté le même : 99 concessionnaires, 101 agents de marque, et surtout 200 carrossiers indépendants de toute la France, qui constituent donc le gros des 400 répondants de ce bilan trimestriel.

400 entreprises qui, selon les chiffres SRA relayés par la Fédération française de carrosserie, ont dû, sans surprise, faire face à une augmentation du prix des pièces (+1,3% sur douze mois), de leur coût (+1,7%) et de la peinture (+3,2%). Heureusement pour les pros de la réparation-collision, la main d’œuvre carrosserie a elle aussi augmenté de 2,7%, ce qui peut contribuer à expliquer que la pièce reste cantonnée sous les 50% du coût total de la réparation automobile, avec 48,6% dudit coût.

Le coût de la facture en hausse

Sur ce marché, les carrossiers indépendants ont mieux résisté que leurs confrères RA1 et RA2 sur douze mois glissants. En effet, le flux clients (-1% en moyenne sur les trois canaux) s’est révélé stable dans leurs ateliers, alors que les concessionnaires l’ont déclaré en baisse de 3% et les agents de 1%. Idem pour le chiffre d’affaires, pourtant baissier de 1% pour l’ensemble du panel, mais stable pour les carrossiers indépendants, alors que les RA1 ont déclaré 2% de baisse et les RA2, 1%. Les indépendants, de concert avec les agents, cette fois, ont déclaré une hausse de 1% du coût moyen de la facture collision (stable chez les concessionnaires).

Dans le détail, les carrossiers indépendants sont 78% à juger le coût de la facture comme stable, 14% à l’estimer en hausse, et seulement 8% en plus ou moins forte baisse. Les RA2 estiment cette même facture stable à 77% et 19% la considèrent en hausse, pour seulement 4% à l’estimer en recul. Ce sont les RA1 qui déclarent le plus une baisse du coût de la facture collision : 12% l’estiment en baisse, 19% en hausse, et seulement 69% la considèrent stable.

Activités assurance et hors-assurance plus stable

Bernard Lanne, président de la FFC Équipementiers.

Sur ce premier trimestre 2017, 17% des professionnels interrogés, en moyenne, déclarent une activité assurance en progression, sur le plan des volumes. Ce sont d’ailleurs les carrossiers indépendants qui, à nouveau, sont les plus nombreux à confirmer cette augmentation (23%), contre seulement 10 et 11% pour les concessionnaires et les agents. Mais la plupart des carrossiers jugent l’activité plutôt stable (58%). L’activité hors-assurance, elle, semble davantage profiter aux indépendants, qui sont 16% à la déclarer en hausse, qu’aux RA1 (12% la jugent en hausse) ou aux RA2 (9%). Mais 63% la déclarent stable et 21% en baisse.

L’indice de confiance dans la profession, toutefois, est plutôt bon, avec 77% des carrossiers, tous canaux confondus, se disant confiants et à peine plus de 19% se déclarant inquiets pour les trois prochains mois. Il est néanmoins notable que les carrossiers indépendants sont à la fois les plus nombreux à se déclarer «très inquiets» (5%) et «tout à fait confiants» (22%), en des proportions chaque fois supérieures à celles de leurs confrères concessionnaires et agents.

A l’approche d’Equip Auto 2017, le GiPA a également interrogé, pour la FFC, le panel de carrossiers quant à l’intérêt de ceux-ci pour les salons en général. Un intérêt confirmé par 77% des pros de la réparation-collision. Et presque 30% d’entre eux envisagent d’ores et déjà de se rendre sur Equip Auto cette année. Une proportion qui ne peut que croître d’ici le mois d’octobre prochain.

>>> Nos derniers articles sur le sujet :
Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*