Inscription à la news letter
Notre magazine

FFC : Patrick Cholton fait le point sur Equip Auto et Solutrans 2017

A l’occasion de la présentation du Baromètre FFC du premier trimestre 2017, Patrick Cholton, président de la Fédération française de carrosserie, a tenu à faire un bilan d’étape des salons à venir qu’organise ou co-organise le syndicat professionnel : Equip Auto, au mois d’octobre, et Solutrans, en novembre. Lesquels promettent effectivement de faire le plein d’exposants, et se sont donnés les moyens d’attirer encore plus de visiteurs.

Co-organisatrice d’Equip Auto et organisatrice de Solutrans, la Fédération française de carrosserie (FFC) n’est jamais avare d’informations quant aux deux principaux salons métier du secteur de la rechange en France. En préambule de la présentation du Baromètre FFC du premier trimestre 2017, Patrick Cholton, président du syndicat professionnel, s’est fait un plaisir de faire un petit point d’étape sur les prochaines éditions des deux événements, lesquelles auront respectivement lieu du 17 au 21 octobre prochains, à Paris, et du 21 au 25 novembre, à Lyon.

Un Equip Auto 2017 quasi complet…

«Vous le savez déjà, la surface d’exposition d’Equip Auto 2017 sera supérieure à celle de l’édition 2015, et 100 000 visiteurs sont attendus», a-t-il souligné. 95 000 visiteurs professionnels, dont 25% d’internationaux issus de 50 pays différents sont en effet prévus par les organisateurs. «En termes d’exposants, les Pavillons 1 et 2 sont complets, et le 3 l’est quasiment», se réjouit Patrick Cholton. En effet, selon les chiffres annoncés, 1 400 entreprises et marques différentes, dont 60% internationales, ont d’ores et déjà réservé leur place. 17 pavillons internationaux représentant 14 pays seront également déployés.

En tant que président de la Fédération française de la carrosserie, Patrick Cholton s’est également fendu d’un petit focus sur le Village FFC. «Même le Village FFC, situé dans le Pavillon 1, est complet, souligne-t-il. Il y a deux ans, 1 800 réparateurs étaient venus nous rendre visite, à nous et à nos exposants, dans le Village. En 2017, nous en espérons 4 000 !» Comment ? Grâce au travail de responsables régionaux, qui ont été nommés par la FFC pour convaincre les adhérents de visiter le salon, mais aussi les pros de la réparation-collision, quelle que soit l’organisation professionnelle à laquelle ils adhèrent, et même s’ils ne sont pas syndiqués. Des convois seront notamment organisés pour faire venir à Paris les carrossiers intéressés.

…et Solutrans 2017 aussi !

Patrick Cholton, président de la FFC.

Rien ne pouvait faire plus plaisir à Patrick Cholton et à la FFC qu’une édition de Solutrans bien engagée. «Le salon est complet sur 80 000 m², il ne reste que 800 m² à vendre sur la totalité de la surface d’exposition», se félicite le président du syndicat. En effet, la surface totale réservée est déjà supérieure de 6% à ce qu’elle était en 2015, et le nombre d’exposants a crû de 7%. Ils seront donc au moins 900 à donner rendez-vous aux visiteurs du principal salon du véhicule industriel en France, dont 28% de nouveaux exposants et 22% d’internationaux. «Nous avons voulu que chaque Hall accueille des constructeurs», précise Patrick Cholton. 16 pays seront représentés au total, et Solutrans accueillera même pour la première fois un pavillon chinois. Un pavillon suédois sera également installé, et le 22 novembre, deux conférences seront organisées sur les thèmes des objectifs climatiques et des véhicules autonomes connectés, en présence notamment d’Anna Johansson, ministre suédoise de l’Infrastructure, et de Veronika Wand-Danielsson, ambassadrice de Suède en France.

Le budget communication du salon a été revu à la hausse pour l’occasion, et s’élève à environ 1 million d’euros. La communication en question a été elle-même revue : la TV Solutrans, située dans le hall d’entrée en 2015, a été supprimée pour pouvoir accueillir le Centre de conférences Norbert Detoux, du nom du fondateur de Solutrans, qui sera situé au cœur du Hall 1, à côté du Village Startups. Au milieu du hall d’entrée, à la croisée des chemins qui mènent aux Halls 2, 4 et 6, ont été installés un Espace Formation et le stand «L’Usine du Futur by Immersion», du nom du nouveau partenaire de la FFC. «Certains métiers dans notre filière vont disparaître, et d’autres naître : ce sera à la FFC de penser ces nouveaux métiers», insiste Patrick Cholton.

A l’extérieur du Hall 4, la zone de démos de Solutrans a été doublée pour cette édition 2017, «et nous sommes également heureux et fiers d’avoir obtenu de la préfecture une zone de 25 km afin que les véhicules qui seront présentés sur la zone de démos puissent rouler en conditions réelles», se réjouit le président de la FFC. Une façon d’envisager, déjà, la manière dont les véhicules professionnels et industriels circuleront dans les environnements urbains du futur. Ce que la FFC va pouvoir continuer de faire dans les années à venir, puisqu’elle est devenue, le 12 juin, actionnaire de la Smart city Transpolis, véritable laboratoire de la mobilité urbaine durable et des équipements de la route, qui sera prochainement inaugurée à proximité de Lyon.

>>> Nos derniers articles sur Equip Auto 2017 et Solutrans 2017 :
Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*