Inscription à la news letter
Notre magazine

Experts : le nouveau P-DG du BCA vient encore… d’AXA !

Serge Brousseau parti retrouver son métier d’avocat, un nouveau président-directeur général a été nommé à la tête de BCA Expertise. Et c’est Jean Prévost qui hérite ainsi de la fonction, après 18 ans passés chez AXA en charge, dernièrement, de la gestion des sinistres.

Ingénieur diplômé de l’École des Mines de Paris, Jean Prévost a connu plusieurs carrières, notamment chez Renault et AXA.

Numéro 1 de l’expertise automobile en France et filiale à 100% de mutuelles et compagnies d’assurance dont la première en France, AXA, BCA Expertise vient de changer de tête… Serge Brousseau, son président-directeur général depuis treize ans, cède sa place à Jean Prévost. Serge Brousseau retourne à son premier métier, celui d’avocat, au sein du Cabinet Arnaud Magerand et Delphine Camacho. Il plaidera désormais à la Cour de Paris, sur les dossiers de contentieux automobiles et de responsabilité civile. Nous le savons d’ailleurs familier des prétoires : il s’était mis avec ferveur au service de Nobilas devant le tribunal correctionnel de Paris, en témoignant contre nous dans le procès que la plateforme nous a intenté et qu’elle a finalement perdu en appel

Plus que jamais, BCA rime avec AXA

S’il y a donc changement à la tête du BCA, c’est tout de même dans le respect d’une évidente proximité assurantielle. Serge Brousseau venait d’AXA ;  Jean Prévost lui aussi, y a passé 18 ans avant donc de venir présider aux destinées du leader français de l’expertise. Diplômé de l’École des Mines de Paris, il affiche une carrière qui fait de lui un fin-connaisseur du secteur automobile. Il a débuté sa carrière chez Renault, d’abord comme ingénieur puis dans des fonctions commerciales et marketing, avant de se reconvertir durant quatre ans comme conseiller en stratégie d’entreprise chez Mars & Co. C’est là qu’il se rapproche des assureurs, puisqu’il conseille alors dans les secteurs de l’industrie et des services, ceux de l’assurance, notamment.

Le secteur de l’assurance a d’ailleurs suffisamment séduit Jean Prévost pour qu’il décide de franchir le pas et de rejoindre AXA. Il y passe dix-huit années, à des fonctions de direction dans des domaines variés : projets, process, ventes, ressources humaines et management, notamment en gestion des sinistres. Des compétences qui ont fait de lui un candidat idéal à la succession de Serge Brousseau, pour l’actionnariat très assurantiel de BCA Expertise.

Dans ses nouvelles fonctions de P-DG du BCA, Jean Prévost sera chargé d’une réorganisation d’ampleur qui commencera dès l’automne prochain, avec l’ambition de consolider la place de leader de la société dans le secteur de l’expertise auto. Il sera également chargé de mener à bien le plan 2025 qui a pour objectifs, selon un récent communiqué, « la qualité de service pour les clients, le développement de l’activité BCA Expertise, la maîtrise du prix de revient et le bien-être au travail ». Des objectifs tout sauf surprenants quand on sait que les compagnies d’assurance partagent au moins deux de ces quatre objectifs avec BCA Expertise.

Soigner l’expérience client au moment du sinistre

Maîtrisant très bien les notions d’expérience client et de gestion de sinistre, Jean Prévost s’est également fixé pour objectif de soigner la première à la survenue du second. « L’expérience client au moment du sinistre automobile est un moment clé pour la fidélisation de celui-ci par rapport à son assureur », confesse le communiqué de BCA Expertise, au nom de son nouveau P-DG, qui assure en faire « sa priorité ».

Et Jean Prévost de poursuivre, avec ses propres mots cette fois : « mon challenge pour ces cinq prochaines années est d’avoir des clients satisfaits et toujours plus nombreux, de transformer l’entreprise en recrutant de nouveaux talents et en favorisant l’épanouissement des salariés. Nous sommes aux prémices des mutations de l’écosystème automobile (experts, constructeurs, réparateurs, assureurs…) et BCA Expertise, au cœur de ce système, aura tous les moyens pour s’adapter, servir nos clients et apporter notre contribution sociale et citoyenne ».

>>> Nos derniers articles sur les experts en automobile :
Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 3,57 sur 5)
Loading...

3 Commentaires concernant “Experts : le nouveau P-DG du BCA vient encore… d’AXA !”

  1. « La Direction de la Concurrence avait pourtant engagé une enquête sur l’indépendance de l’Expert »: pouvez-vous nous donner plus de renseignements, ref, date, lieu,personne à contacter, pour aider les experts réellement indépendants à faire pression?

    merci d’avance

  2. Tout laisse à penser que le syndrome de Stockholm est bien vivace (et à encore de beaux jours devant lui), tant chez les Syndicalistes de la réparation automobile que chez ceux de l’expertise automobile, les deux professions étant totalement « médiévalisées ».
    La loi de 1972 organisant la profession d’expert en automobile est régulièrement et honteusement bafouée, foulée aux pieds, sans que personne ne s’en émeuve. Et, le tout, avec l’approbation des pouvoirs publics. N’oublions pas les Zinzins (Prêteurs institutionnels qui achètent régulièrement la dette gouvernementale). Les zinzins pensent donc que cela leur donne tous les droits.
    Les Assurés-Consommateurs, quant à eux, ignorent tout de cette réalité dont ils font souvent les frais .
    La Direction de la Concurrence avait pourtant engagé une enquête sur l’indépendance de l’Expert. Elle semble bel et bien avoir sombré en cours de route . Il est vrai que son Ministère de tutelle est celui qui sollicite régulièrement les zinzins…

    • Le commentaire de sieur BRNL me sied à ravir.
      Quelle admirable et pertinente synthèse ! …
      Oserais-je ajouter que la profession d’expert en automobile va disparaître suite à ces innocentes fourberies ?…
      Le vers est dans le fruit …
      Cdlt.
      PhilExpInd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*