Inscription à la news letter
Notre magazine

A+ Glass fête ses 25 ans sur Seine

Le réseau de réparation de vitrage créé par Pierre Perez a fêté le 1er septembre dernier ses 25 ans sur une péniche à Paris. L’occasion pour l’entrepreneur et sa fille, Marie-Pierre Tanugi de Jongh, présidente du directoire de l’enseigne, de réunir leurs partenaires fournisseurs et assureurs et de rappeler la déjà riche histoire d’A+ Glass, qui continue de s’étendre et de se renforcer.

Marie-Pierre Tanugi de Jongh et Pierre Perez.

A+ Glass, c’est une histoire qui s’inscrit dans la durée… Bien conscient du poids acquis depuis deux décennies et demi sur le marché de la réparation de vitrage par le réseau qu’il a fondé, Pierre Perez, au côté de sa fille et présidente du directoire de l’enseigne, Marie-Pierre Tanugi de Jongh, a voulu remercier ses partenaires assureurs et fournisseurs en les conviant à un déjeuner festif sur la Seine, le 1er décembre. Après avoir célébré ses 25 ans avec leurs adhérents en mai, les deux dirigeants en ont profité pour rappeler quelques belles pages de l’histoire de l’enseigne.

« Lorsque nous avons déposé la marque A+ Glass en octobre 1992, se rappelle l’homme qui fut également président d’Axial pendant une dizaine d’années, nous l’avons fait pour éviter de laisser un certain réseau en rouge et jaune (NdlR : Carglass) dépasser les professionnels de la carrosserie sur une activité qu’ils maîtrisaient. » La réparation et le remplacement de vitrage, donc. « Nous devions absolument atteindre les 50 centres pour démarrer car c’était à l’époque le nombre qu’en comptait Carglass, ajoute-t-il. Au mois de juin suivant, en 1993, nous en avions déjà 61 ! »

A+ Glass et la confiance envers les artisans

Un pari gagné pour ce défenseur de l’artisanat qu’est Pierre Pérez qui, au contraire du réseau numéro un du vitrage qu’est Carglass, a toujours fait confiance aux entrepreneurs indépendants, et a choisi le format de la franchise pour déployer A+ Glass. Un an plus tard, en juillet 1994, le réseau dépassait les 125 centres, et comptait 6 accords grands comptes avec des compagnies et mutuelles d’assurance. Aujourd’hui, le réseau en compte 74, de quoi couvrir 90% du parc roulant en France. Seuls quelques assureurs ne figurent pas parmi ceux qui agréent les centres A+ Glass. « Nous encourageons également les accords grands comptes avec des flottes professionnelles : même une flotte de 300 véhicules peut apporter du travail en quantité à plusieurs centres d’un même secteur », souligne Pierre Perez.

Aujourd’hui, selon le fondateur de l’enseigne, A+ Glass réaliserait 20% de son activité en BtoB. Sur un marché de la réparation et du remplacement de vitrage estimé à 1 milliard d’euros, A+ Glass est parvenu en 2016 à dégager 94 millions d’euros de chiffre d’affaires, fort de ses 504 centres et de ses 1 542 collaborateurs. En 2017, A+ Glass, c’est aussi 1 960 véhicules de prêt, une croissance de 5,25%, et un nombre de dossiers traités en augmentation de 4% « sur un marché global pourtant en recul de l’ordre de 8 à 12% », se félicite Pierre Perez. En effet, le taux de réparation évoqué par le réseau serait de 19,4% aujourd’hui, en baisse par rapport aux années précédentes. Selon Pierre Perez, « il n’est pas rare aujourd’hui de voir arriver des véhicules avec 5 ou 6 impacts ou bris de glace, qui n’étaient pas venus avant car ils craignaient que ceux-ci soient considérés comme un sinistre par leur assureur », et donc inscrit dans leur dossier…

L’exigence du service

Selon Marie-Pierre Tanugi de Jongh, « les clients d’A+ Glass sont sensibles à nos différents services : tiers-payant, respect du rendez-vous et des délais, rapidité de rendez-vous, qui peuvent désormais être pris en ligne, et via l’application smartphone pour les clients flottes… » Dans le détail, ces rendez-vous sont pris à 25% au domicile du client, à 18% sur son lieu de travail et à 57% dans l’atelier. En 2017, d’ailleurs, A+ Glass a renforcé son réseau d’ateliers mobiles, avec 54 unités de plus, portant ainsi le nombre total à 199. Par ailleurs, le réseau a investi dans un nouveau logiciel de facturation et de gestion des sinistres, édité par Lacour.

L’avenir se présente donc sous de bons auspices pour A+ Glass, d’autant que derrière le mastodonte Carglass, les autres réseaux, notamment Mondial Pare-brise et France Pare-brise, ont été rachetés respectivement par Autodistribution et Saint-Gobain, deux poids-lourds aux puissances de négociation qui ont de quoi faire tiquer les assureurs… Avec son réseau indépendant appuyé sur des entrepreneurs qui le sont tout autant, A+ Glass avance donc vers l’avenir proche avec des atouts intéressants dans sa manche.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*