Inscription à la news letter
Notre magazine

Ouragan Irma : Tesla démontre le pouvoir des constructeurs

Tesla s’est distingué lors du passage en Floride de l’ouragan Irma en augmentant à distance l’autonomie des batteries des véhicules de ses clients. Un geste attentionné mais qui en dit finalement long sur les largesses qu’offrent les nouvelles technologies de communication aux constructeurs, qui seront sans doute nombreux à user d’un tel avantage pour agir directement sur les véhicules de leurs marques, au su ou à l’insu de leurs propriétaires…

La Tesla Model S

Si l’on vous parle de Tesla dans nos colonnes alors qu’a priori, le nombre de ses véhicules qui entrent dans les ateliers de l’après-vente indépendante est plus qu’anecdotique, c’est parce que le constructeur américain de véhicules électriques vient de se distinguer en bien et en mal à l’occasion du passage de l’ouragan Irma en Floride.

Deux façons de voir les choses…

En bien, parce qu’en termes de relation client, la firme d’Elon Musk s’est montrée généreuse et attentionnée : pour faciliter leur évacuation des zones sinistrées, Tesla a augmenté à distance l’autonomie des batteries des berlines Model S et des SUV Model X. D’une capacité verrouillée de 60 kWh, elles se sont ainsi retrouvées boostées à 75 kWh pour leur permettre de rouler plus longtemps, donc plus loin d’environ 48 km. Bien sûr, ça n’est là qu’une mesure temporaire, un beau geste qui durera jusqu’au 16 septembre, car une telle opération est normalement facturée de 4 500 à 9 000 dollars selon les modèles.

En mal, parce que ce petit geste en dit long sur les pouvoirs qu’offre aux constructeurs la forte connectivité des véhicules d’aujourd’hui. Selon le blog automobile Jalopnik.com, très réputé Outre-Atlantique, et son rédacteur Justin Westbrook « le geste est louable et approprié mais on peut aussi y voir une perspective terrifiante de notre avenir automobile ». Si le rédacteur tombe ensuite dans de nébuleuses supputations flirtant avec la théorie du complot « des riches contre les pauvres », laissés possiblement à leur destin en cas de catastrophe massive, les journalistes de l’AFP, eux, sont allés plus loin.

D’autres constructeurs que Tesla savent le faire

Ainsi, selon les témoignages qu’ils ont pu recueillir, celui de Karl Brauer, directeur de l’éditeur d’Autotrader, est marquant car il rappelle que General Motors, avec son système OnStar déjà monté en série sur les véhicules de ses marques, notamment Opel en Europe, peut déjà couper le moteur des voitures équipées… et ce, depuis « une dizaine d’années », selon cet observateur chevronné du secteur automobile. Selon Ed Hellwig, rédacteur en chef au site d’information automobile Edmunds.com, « à l’avenir, [les autres constructeurs] égaleront probablement [Tesla] dans leurs capacités à mettre à jour et contrôler des fonctionnalités » à distance.

En 2015, d’ailleurs, deux scientifiques américains avaient pu manipuler à distance une Jeep Cherokee, actionnant les essuie-glaces, allumant la radio et désactivant même les freins ! Et cela pourrait également déborder vers d’autres applications, plus terre à terre cette fois, comme l’orientation automatique du véhicule vers un atelier agréé du constructeur en cas de pépin annoncé… L’extension automatique du bCall, en quelque sorte.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*