Inscription à la news letter
Notre magazine

Devis en ligne – Autobutler débarque en France !

La plateforme de devis en ligne pour l’entretien auto, Autobutler, a annoncé son arrivée sur le marché français. D’abord actif en Ile-de-France, il va progressivement s’étendre à l’ensemble du territoire…

Autobutler devient une arme de conquête des indépendants pour PSA

Autobutler devient une arme de conquête des indépendants pour PSA

Autobutler est une place de marché dédiée à l’entretien automobile née au Danemark en 2010. Egalement présente en Suède, au Royaume-Uni et, depuis deux ans, en Allemagne, elle a été rachetée l’année dernière par PSA.  Et elle est arrivée cette semaine en France. Cette plateforme digitale permet à l’automobiliste d’obtenir un devis pour l’entretien de son véhicule. L’internaute y exprime un besoin pour une prestation donnée, renseigne la plateforme sur sa localisation, son budget et ses disponibilités. Un algorithme fait le reste et sélectionne parmi les pros proches de chez lui trois devis adaptés à ses besoins.

A l’image d’un iDGARAGE, DrivePad ou Reparmax, Autobutler se positionne donc comme une vitrine digitale pour des professionnels qui n’ont ni le temps ni l’argent pour investir massivement dans des stratégies internet parfois coûteuses. Cette place de marché spécialisée leur donne de la visibilité, et doit leur apporter du chiffre d’affaire additionnel…

Croissance « raisonnée »

Pour l’heure, elle n’est active que dans la région parisienne où 150 professionnels ont adopté le concept. Mais un déploiement national est d’ores et déjà prévu : « Il devrait s’opérer progressivement ville par ville, précise Marc Feddersen, mais nous nous laissons le temps de bien lancer le service en Île-de-France et créer une place de marché ‘saine’ pour les internautes automobilistes en tenant nos promesses. »

L’équipe de commerciaux est donc à pied d’œuvre pour recruter dans toute la France. Si aucun objectif chiffré n’est avancé par le directeur France du site internet, il précise le profil des pros recherché : « Nous recherchons en priorité des professionnels multimarque, Mais nous souhaitons surtout nouer des partenariats avec des garages qui jouent le jeu ». Il y aura donc des garages Euro Repar Car Service dans les liste des inscrits, mais pas seulement… Car Autobutler revendique une totale indépendance par rapport à PSA. « Notre actionnaire a parfaitement compris que l’essence même d’une place de marché de ce type est d’être multimarque », explique son directeur France.

Sont donc visés des professionnels multimarque réactifs, impliqués dans une démarche digitale qui nécessite en aval une haute qualité de service. Car à l’instar de ses concurrents, Autobutler permet aux automobilistes de laisser des commentaires après leur passage dans un atelier… Exigeante, la place de marché doit toutefois permettre d’apporter de la valeur au garage. Et parfois beaucoup : « Au Danemark, notre marché domestique, des garages génèrent jusqu’à 200 000 € de chiffre d’affaire additionnel via Autobutler », se félicite Marc Feddersen…

Accompagnement

Pour faciliter au mieux l’intégration de ce nouveau service dans le quotidien des ateliers inscrits sur la plateforme, Autobutler.fr arrive surtout avec un back office conséquent et l’accompagnement pour maître-mot. Les garages partenaires pourront en effet s’appuyer sur une équipe de vingt personnes pour le commerce, le marketing et l’accompagnement technique. « L’équipe d’autobutler.fr est notamment composée de techniciens, poursuit Marc Feddersen. Ils valideront les devis, les expliqueront aux clients voire, les rappelleront s’il est nécessaire d’obtenir plus de précision par rapport au besoin exprimé, etc. Ils pourront même établir un devis en lieu et place du garage partenaire lorsque ce dernier n’a pas le temps de le faire. »

Avec une expérience de désormais 7 ans dans son pays d’origine, mais aussi dans différents marchés européens, avec une fonction support affirmée et un « grand frère » parmi les premiers constructeurs d’automobile en Europe, Autobutler risque bien de faire très vite parler de lui sous nos latitudes. Et affiche d’ores et déjà ses ambitions européennes : passer très rapidement des 350 000 clients à 5 ou 600 000 clients.

Des ambitions dignes du plan « Push to pass » de son actionnaire-constructeur. Et une preuve de plus que PSA a bien l’intention de s’en aller quérir la réparation indépendante…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*