Inscription à la news letter
Notre magazine

Alliance Automotive Group (AAG) racheté par l’Américain GPC !

Coup de tonnerre dans la distribution française : le groupement Alliance Automotive Group (AAG) vient d’être racheté par Genuine Parts Company (GPC) pour 2 milliards de dollars (1,7 milliard d’euros). Après LKQ, un nouveau géant américain de la distribution de pièces pénètre ainsi par la grande porte sur le marché européen. Et grâce à AAG, en France…

GPC, solide leader de la pièce aux États-Unis où il réalise 80% des ses 15,3 milliards de dollars de CA, débarque en Europe grâce au rachat d’AAG et son 1,7 milliard d’euros réalisés sur le vieux continent…

Une info venue de nos lecteurs-correspondants!Décidément, «en matière de concentration du secteur de la rechange aussi, les vents dominants viennent toujours de l’Ouest», nous confiait récemment un observateur attentif du marché de la pièce. Un marché européen qui n’en finit effectivement plus de susciter les convoitises d’outre-Atlantique. Après LKQ qui boulotte les distributeurs européens les uns après les autres depuis 2011, après le Canadien Uni-Select qui, tout récemment, mettait la main sur Parts Alliance, N°2 britannique, voici qu’un troisième acteur nord-américain débarque sur nos côtes. Et il n’est pas venu pour rien.

Il s’agit de Genuine Parts Company (GPC), qui vient de s’offrir… Alliance Automotive Group (AAG), n°2 de la distribution de pièces détachées en Europe avec ses plus de 1 800 points de distribution en France, au Royaume-Uni, en Allemagne ou encore en Pologne. Jusqu’ici détenu par ses co-fondateurs (dont Jean-Jacques Lafont) et le fonds d’investissement Blackstone, AAG est ainsi valorisé pour la bagatelle de deux milliards de dollars (1,7 Md d’€), dette comprise. La frénésie de rachats menée depuis deux ans par AAG partout en Europe trouve probablement là sa justification. La mariée s’habillait pour convoler en justes noces en suscitant la meilleure dot possible…

Un nouveau géant américain en Europe

Comme LKQ que l’on découvrait en Europe lors de son rachat d’ECP au Royaume-Uni, Genuine Parts n’est pas le premier venu : fondée en 1928 à Atlanta, l’entreprise de distribution qui opère sur les marchés de la pièce détachée auto et divers autres secteurs (dont l’industrie), a réalisé un CA de quelque 15,3 milliards de dollars l’année dernière, essentiellement sur son marché domestique (80%). Il est toutefois également présent au Canada, Mexique et en Australie.

GPC est donc un géant deux fois plus gros que son homologue LKQ, puisque ce dernier n’affiche « que » 8 milliards de dollars de CA mondial. Il y a bien sûr fort à parier que GPC débarque en Europe parce qu’alléché à son tour par le même potentiel de volumes et surtout de marges qui attirait LKQ en son temps. Et qui ne semble d’ailleurs pas s’en plaindre depuis…

Un distributeur intégré plus gros que le plus gros des groupements internationaux

Maintenant que GPC a repris Alliance Automotive Group, le distributeur américain pèse… 14,5 milliards d’euros (17 milliards de dollars). C’est la première fois qu’un seul distributeur intégré pèse plus lourd qu’un groupement international de distributeurs indépendants ! Une page historique de la concentration mondiale de la distribution de pièces vient de se tourner…

Dans le détail, GPC détenait déjà 4 enseignes de distribution avant cette opération européenne :

  • secteur automobile : NAPA (USA, Canada, Mexique, Australie et Nouvelle-Zélande) et SPR (USA et Canada) ;
  • secteur industriel : MI (USA, Canada, Mexico et Puerto Rico) et EIS (USA, Canada, Mexique, Puerto Rico, et République Dominicaine).
GPC débarque par la grande porte

«Le volume de facturation d’AAG devrait atteindre 2,3 milliards de $ (1,9 Md€) comprenant la facturation directe des fournisseurs, soit un chiffre d’affaires net («US GAAP», principes comptables généralement utilisés aux États-Unis) de l’ordre de 1,7 milliard de $ (1,4 Md€) en 2017», vient de souligner le communiqué de GPC diffusé en France par AAG. Il confirme donc l’opération qui devrait être finalisée «pendant le quatrième trimestre de 2017, sous réserve des approbations des autorités réglementaires compétentes», précise le même document.

GPC dispose ainsi d’un autre atout sur LKQ : AAG lui ouvre toute l’Europe qui compte… dont la France qui manque encore à son concurrent américain.

Du coup, les habituelles interrogations sur le très discret chiffre d’affaires d’AAG vont pouvoir s’arrêter maintenant qu’il a été précisé par le communiqué de GPC. Notons d’ailleurs au passage que dans son analyse 2016, LKQ l’avait assez précisément évalué à 1,7 milliard d’euros.

En revanche, les conjectures sur la revente d’Autodistribution vont se voir relancées…

Pour mieux connaître le périmètre mondial du Groupe GPC, téléchargez ses principaux chiffres en cliquant sur l’image ci-dessus (informations en anglais).

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (15 votes, moyenne : 4,47 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*