Inscription à la news letter
Notre magazine

Carrosserie – PixAuto : Gan fait faire l’EAD par l’assuré !

La FNA dénonce l’initiative de Gan Assurances : la compagnie teste une nouvelle appli baptisée PixAuto permettant à l’automobiliste d’envoyer des photos du sinistre directement à son assureur pour un chiffrage ! L’organisation professionnelle dénonce le procédé qui court-circuite la nécessaire expertise contradictoire…

Gan Assurances teste l'appli PixAuto qui fait faire l'EAD gratuitement par l'assuré, shuntant l'expertise contradictoire entre expert et réparateur...

Avec l’appui de Sidexa, Gan Assurances teste l’appli PixAuto qui fait faire l’EAD gratuitement par l’assuré, shuntant l’expertise contradictoire entre expert et réparateur…

Sous couvert de vouloir augmenter la qualité de service pour ses assurés, Gan Assurances surfe sur la vague du digital dans une approche nouvelle de la gestion de sinistre. La compagnie d’assurance s’est en effet lancée dans une phase de test pour une nouvelle application mobile répondant au nom de PixAuto. Via celle-ci, l’automobiliste accidenté peut prendre des photos de son sinistre et les transmettre directement à son assureur à fin de chiffrage ! Le réparateur n’a pas encore vu le véhicule qu’il est invité à prendre contact avec l’assuré pour fixer un rendez-vous et de déclencher la commande de pièces…

La FNA vent debout

Fini la trop longue expertise contradictoire entre l’expert et le réparateur devant le véhicule, mettant un temps précieux pour l’assuré (toujours plus pressé) à s’entendre sur le process de réparation et le montant des travaux ! Avec PixAuto, l’assuré fait de l’EAD sans le savoir ; et Gan Assurances veut aller vite. Trop vite ?

Car cette approche n’est pas sans risque : il y a fort à parier en effet que les photos réalisées par un non-sachant de la réparation collision ne permettent pas d’identifier précisément l’importance du choc et, en aval, débouche sur l’établissement d’un chiffrage sans rapport avec l’étendue des réparations nécessaires.

Il n’a du coup pas fallu longtemps à la Fédération Nationale de l’Automobile (FNA), ex-FNAA, pour s’exprimer sur cette initiative en l’identifiant comme une nouvelle stratégie contre le libre choix du réparateur.

PixAuto et expertise bâclée ?

Selon Marie-Françoise Berrodier, présidente de la Branche Carrosserie de la fédération, l’assureur bafoue à travers PixAuto le principe d’expertise contradictoire, seul à même de garantir à l’assuré automobiliste une réparation de qualité. En établissant un chiffrage sans qu’aucun professionnel n’ait pu préalablement voir le véhicule, il favorise en effet une expertise pour le moins aléatoire. Pour ne pas dire «à l’aveugle», selon la fédération. Et potentiellement sous-évaluée, avec à la clé les difficiles renégociations à rebours, une fois le démontage fait…

Pour Aliou Sow, secrétaire général de la FNA, PixAuto «revient à prendre complètement la main sur l’amont de la gestion de sinistre, où le réparateur se voit imposé un chiffrage et où il n’a plus qu’à être l’exécutant de l’assureur».

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 Commentaires concernant “Carrosserie – PixAuto : Gan fait faire l’EAD par l’assuré !”

  1. L’EXPERTISE CONTRADICTOIRE n’est pas plus respectée dans le CAR du même SIDEXA …..pourtant les carrossiers agréés par la GMF , la MAAF et MMA…se taisent depuis 3 ans par crainte de sanctions , s’ils cessent d’être dociles….
    Que dire des experts travaillant pour ces mêmes assureurs et qui pourtant perdent ce volume de missions ….
    Que fait l’ANEA , que fait le CFEA , que fait le SEI ……
    Monsieur SOW a raison mais il faut aussi dénoncer le CAR….
    La seule différence est l’auteur des photos …..

    Claude ALZINA

  2. Bonjour,

    Ce qui me semble le plus bizarre dans ce communiqué, c’est de voir l’immobilisme de la CFEA qui n’est pas vent debout contre ce projet mis en place avec l’aide de Sidexa ??

    Je pense que le métier d’expert est en passe de disparaître si on laisse faire l’expertise aux assurés qui, non sans risque se verront préconiser des réparations à frais réduit et se retrouveront bien embêter en cas de désaccord lors de la mise en travaux réelle.

    Quand je pense qu’il y a eu tout un scandale avec le chat de Feu Vert pour rien et que là c’est le grand silence, ça en dit long sur l’état de la profession d’expert en automobile !!

    Un expert libre
    Schornstein David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*