Inscription à la news letter
Notre magazine

Equip Auto 2017 – Autodistribution en leader du multimarquisme

Excellence logistique et support métier pour les réparateurs ont été les maîtres-mots d’Autodistribution durant Equip Auto. Un salon où le groupement de distribution a martelé sa volonté de leadership sur le multimarquisme…

Affichant le slogan «Créons du lien», le stand de l’Autodistribution sur le salon Equip Auto trônait en face du « nouveau venu » PSA Aftermarket/Distrigo. Une proximité géographique qui n’était pas pour déplaire au board du groupement de distribution indépendant, aimant à rappeler que l’Autodistribution exerce ses activités dans la distribution et la réparation multimarque depuis maintenant 55 ans…

L’atout logistique

Dans ce cadre, un point a été fait sur la supply chain du groupement. «L’avenir de notre métier passe par l’excellence logistique, insiste Stéphane Antiglio, président du directoire de l’Autodistribution. Face à un nombre de références en croissance exponentielle, il faut pouvoir livrer les réparateurs en un temps record.» A cet égard, le transfert du stock national de Moissy-Cramayel vers le site ultra-moderne de Réau apparaît comme un élément stratégique dans l’atout logistique du groupement. Désormais pleinement opérationnel, il avance une capacité de stockage de quelque 120 000 références, et une capacité de traitement de 60 000 lignes/jour (et 3 000 lignes dépannage/heure), disponibles en aval chez le distributeur à J+1 avant 8h en sas. «Soit une capacité rien moins que multipliée par trois par rapport à ce que nous autorisait notre outil logistique il y a 5 ans», rappelle Stéphane Antiglio…

A ce stock national s’ajoutent 7 autres plateformes spécialisées qui, de la pièce technique à la pièce VI en passant par la pièce de carrosserie et du vitrage, le pneumatique, la peinture ou l’équipement de garage, viennent parfaire l’offre vers les réparateurs.

La carte digitale…

Autre thème mis en avant par l’Autodistribution dans le cadre d’Equip Auto, le digital et l’atelier connecté. Bien sûr, le nouveau service AD Auto Connect, lauréat des Grands Prix Internationaux de l’Innovation Automobile, a pu bénéficier d’une visibilité maximale sur le salon, aux côtés des premiers apporteurs d’affaires que sont le site ad.fr et IDGARAGES.com. La version 3 d’Autossimo, le portail d’identification de référence et de commande de pièce, a également été présentée aux visiteurs.

Plus intuitif, plus rapide, il permet de gagner un temps précieux chez les réparateurs, tout en se montrant plus complet : dès janvier prochain, cette ultime version intégrera en effet l’ensemble de l’offre mécanique, carrosserie (pièces et vitrages issus du catalogue Cora), peinture et pneumatique. En outre, il donnera une visibilité en temps réel sur la disponibilité des stocks pour que le réparateur connaisse le délai de livraison. Enfin, la révision constructeur a été intégrée dans Autossimo : le devis dressé par le professionnel pour le client automobiliste intègre ainsi l’ensemble des pièces nécessaires à une révision selon les préconisations constructeur et son taux de main d’œuvre.

Comptant actuellement 10 000 clients réparateurs, le flux de commandes par ce service croît tous les ans. Une croissance à deux chiffres. Et si Autossimo ne représente à l’heure actuelle « que » 20% du CA auto de l’Autodistribution, le groupement ambitionne d’atteindre rapidement 200 M€ de CA via ce canal.

… et la précieuse data

Dans le cadre des multiples solutions métiers que le groupe entend apporter aux réparateurs de ses réseaux, Stéphane Antiglio a également annoncé une prise de participation le 11 octobre dernier du tandem Autodis et AD Parts, le groupement espagnol, dans Grup Eina. Déjà partenaires depuis plusieurs années avec cette société espagnole qui fournit le service Diag 24, Autodis a souhaité tisser des liens plus forts avec Grup Eina qui possède trois domaines d’activités : le support technique via la hotline, la formation des réparateurs et enfin la gestion des données.

Et c’est en (grande) partie sur ce point que le partenariat existant s’est mué en mariage. «La bataille -et la maîtrise- des données est un dossier déterminant pour l’avenir de la profession», estime Stéphane Antiglio. A l’heure du véhicule connecté en effet, c’est toute la filière indépendante qui pourrait possiblement se voir, au moins techniquement parlant, privée de tout ou partie des données du véhicule (voir à ce titre le combat de la Feda pour l’OBD), se rapprocher d’un spécialiste de la détection et de la résolution de panne (500 000 cas répertoriés dans sa base de données) apparaît stratégique…

Nouvelle organisation

L’Autodistribution s’est également dotée de deux directions distinctes : la direction générale des activités distribution VL a ainsi été confiée à Frédérique Gaillard, jusqu’ici directeur de zone pour la région ouest. Il sera remplacé à ce poste par Jérôme Desnoue. Quant à Laurent Desrouffet, il s’est vu confier la direction générale des réseaux et des activités de réparation VL. Il prend également en charge la direction du dernier réseau entré dans le giron de l’Autodistribution : le réseau de remplacement et de réparation de vitrage Mondial Pare-Brise.

Laurent Desrouffet, auparavant directeur du commerce VL et des réseaux VL de l’Autodistribution, prend ainsi en charge l’animation et la formation des réseaux, la mise en place de nouveaux outils à destination des réparateurs ainsi que le volet digital dont une large part est tournée vers le consommateur final (ad.fr, IDGARAGES.com, AD Auto Connect).

C’est la première fois qu’un groupement met ainsi à égalité une direction générale distribution et une direction générale réparation. Selon le président du directoire, cette réorganisation en interne procède «de la volonté du groupe de renforcer son excellence opérationnelle sur ses deux métiers».

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 4,33 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*