Inscription à la news letter
Notre magazine

Continental à l’assaut du Tour de France et du podium mondial du pneu

A l’occasion d’un bilan d’étape de la stratégie “Vision 2025” du groupe Continental, qui doit permettre au manufacturier allemand d’accéder au podium mondial du marché du pneu, Nikolai Setzer, patron de la division Pneumatiques du géant allemand, a officiellement scellé le partenariat qui unira Conti au Tour de France pour cinq saisons, de 2018 à 2022 !

De gauche à droite : Serge Bonnel, Directeur Général de Continental France, Jean-Etienne Amaury, Président d'A.S.O., Nikolai Setzer, Membre du Comité Exécutif Continental AG Division Pneumatiques monde, Chrisitan Prudhomme, Directeur du Tour de France et Laurent Lachaux, Directeur Commercial et des Partenariats A.S.O.

De g. à dr. : Serge Bonnel, Directeur Général de Continental France, Jean-Etienne Amaury, Président d’A.S.O., Nikolai Setzer, Membre du Comité Exécutif Continental AG Division Pneumatiques monde, Chrisitan Prudhomme, Directeur du Tour de France et Laurent Lachaux, Directeur Commercial et des Partenariats A.S.O.

C’était l’annonce de ce 1er décembre 2017 pour Continental : de 2018 à 2022, le manufacturier allemand sera partenaire officiel du Tour de France ! La marque allemande de pneumatiques mettra toute sa technologie et son expertise du pneu et de la sécurité embarquée au service de l’ensemble des étapes de la célèbre course cycliste organisée par Amaury Sport Organisation (A.S.O.) pour les cinq prochaines années. Pour l’occasion, Conti avait réuni la presse professionnelle et économique pour une photo officielle en compagnie de Jean-Etienne Amaury, président d’A.S.O, et de Christian Prudhomme, directeur du Tour.

Partenaire pendant des années de la Ligue des Champions de l’UEFA, Continental souhaitait devenir partenaire d’un événement sportif de renommée mondiale utilisant des pneus au quotidien. « En cela, le cyclisme représente un lieu plus fort avec le pneumatique, et plus émotionnel que le football, estime Nikolai Setzer, directeur de la division pneumatique Monde de Continental et membre du board de l’équipementier. Ce partenariat renforce, durant un mois et chaque année, notre notoriété sur notre cœur de marché, le pneu, et ce, au niveau mondial, puisque le Tour de France est l’une des compétitions les plus suivies et diffusées de la planète. »

Sécurité : le maître-mot durant toute la course

La présence de Continental ne s’arrêtera pas aux retransmissions TV puisque le Tour de France dispose également d’un site web très consulté durant l’épreuve, ainsi que d’une très forte présence sur les réseaux sociaux et dans la presse écrite. Avec ce partenariat, Conti est quasi sûr d’avoir parcouru l’Hexagone en entier en 3 ans maximum, et pourra communiquer sur son objectif “Vision Zero”, un futur « Zéro décès, Zéro Blessé, Zéro Accident » avec l’usage des nombreuses technologies de sécurité embarquée, active et passive, sur lesquelles l’équipementier travaille au sein de ses nombreuses et différentes divisions et filiales (Continental, ContiTech, VDO, ATE, etc.).

A.S.O se dit d’ailleurs « heureux d’avoir comme partenaire officiel un grand du pneumatique, de l’équipement auto et de la sécurité, puisque Continental est devenu un leader mondial de la sécurité sur la route depuis quelques années », comme l’a souligné Jean-Etienne Amaury. Et en effet, ainsi que l’explique Adrien Eymard, directeur marketing et tourisme de Continental France, « il y aura des espaces dédiés sur les différents canaux numériques du Tour de France pour mettre en avant des vidéos sur la sécurité, que ce soit durant la course ou concernant les déplacements des supporters d’une étape à l’autre. Nous allons créer des contenus pour renseigner sur l’adhérence des pneus vélo pour ensuite délivrer plus d’information concernant le pneu VL, car il y a aussi des véhicules qui suivent le peloton et doivent être performants en termes de sécurité ».

Créer un lien entre les différents types de pneu Continental

Interrogé sur l’opportunité d’équiper les véhicules des équipes professionnelles participant au Tour de France, ainsi que les véhicules d’assistance, officiels et (et pourquoi pas ceux de la Caravane), Adrien Eymard a souligné qu’il y avait eu « des discussions sur l’équipement de la centaine de véhicules qui accompagnent le Tour, dont beaucoup sont déjà équipés d’origine de pneus Continental, puisque les voitures officielles sont des Skoda, marque que nous fournissons en première monte ».

En ce qui concerne la flotte officielle d’A.S.O, en effet, ses véhicules seront chaussés de pneumatiques Ultra Haute Performance Continental (UHP) bénéficiant des dernières technologies et assurant un « Grip Whatever The Wheel  » (une « adhérence quelle que soit la roue »).

Ce partenariat permet de faire le lien entre les pneus vélos et les pneus dédiés aux autres applications de la marque Continental. Selon l’équipementier, il a été rendu possible grâce à la forte implication des équipes pneus tourisme, camionnette, 4X4 et TwoWheels (2 roues, vélo) de Korbach, siège de Conti en Allemagne. « Avec 15 étapes gagnées en 2016, 8 équipes professionnelles équipées, et la deuxième victoire de Chris Froome Team Sky sur pneus Continental en 2017, Continental souligne son expertise que ce soit auprès des coureurs cyclistes ou des véhicules des équipes », se félicite Nikolai Setzer.

Faire de Conti l’un des 3 premiers du pneu dans le monde

La visibilité de la marque étant assurée autour de l’un des événements sportifs majeurs de l’année, Continental a tenu à faire le point sur sa “Vision 2025” , du nom de la stratégie ébauchée en 2009 pour faire grimper le manufacturier allemand sur le podium mondial du pneu, où Bridgestone, Michelin et Goodyear-Dunlop sont montés depuis bien longtemps déjà. Déjà parmi les 3 premiers équipementiers mondiaux depuis qu’il a entamé sa diversification, Conti reste en retrait de ses confrères et concurrents manufacturiers hors-Europe (n°4 en Amérique du Nord et en Asie), alors qu’il est bel et bien numéro 2 sur le Vieux Continent, fort de 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

L’objectif est donc d’obtenir une présence territoriale équilibrée à travers le monde et d’établir d’ici 2025 une empreinte industrielle et économique beaucoup plus équilibrée qu’en 2010 d’un point de vue régional. Pour ce faire, de nombreux investissements sont réalisés à travers les différentes régions du monde et toutes les Business Unit pneumatiques sont concernées. Rien qu’entre 2010 et 2015, plus d’un milliard d’euros ont été investis dans trois nouvelles usines en Chine, en Russie et aux Etats-Unis. Si on ajoute le projet d’extension des usines existantes, l’investissement atteint 2 milliards d’euros.

L’objectif “Vision 2025” bien engagé

Depuis 2016, 1,4 milliards de dollars sont investis à Clinton dans le Mississippi et 2 500 personnes devraient être embauchées pour un début de production prévue en 2020. L’usine de Lousado, au Portugal, bénéficiera quant à elle d’une extension pour la production de pneumatiques UHP (Ultra Hautes Performances) pour un montant de 100 millions d’euros et 49,9 millions seront ajoutés pour les pneus agricoles.

La région de l’Asie est également fortement concernée puisque ce sont 250 millions d’euros qui ont été annoncés pour un investissement à Rayong en Thaïlande avec un début de production prévue pour 2019. En termes de Recherche & Développement, Conti poursuit son expérience de plantation de pissenlits destinés à la production de TaraxaGum, ce caoutchouc de nouvelle génération avec lequel il espère, dès 2025, constituer une grande proportion de sa production de pneus.

Par ailleurs, Continental va faire son retour sur le marché agri/agro, une décennie après l’avoir abandonné. Enfin, en ce qui concerne la distribution, Continental continue de pousser pour toujours mieux contrôler ses débouchés, notamment avec le développement de son réseau de pneumaticiens BestDrive (220 points de vente à fin novembre), et l’alliance FleetPartner avec Feu Vert et Eurotyre, le réseau maison de franchisés, pour le service auprès des flottes. « Nous pensons également digital, avec en 2018 le lancement d’un site commerçant, affirme Serge Bonnel, directeur général de Continental France. Nous avons d’ores et déjà lancé la digitalisation avec la demande de devis en ligne. »

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*