Inscription à la news letter
Notre magazine

FlexFuel ouvre son capital à un fonds d’investissement chinois

Récemment mise sous le feu des projecteurs suite à la publication de l’arrêté d’homologation des boîtiers de conversion Superéthanol-E85, la PME française FlexFuel Energy Development annonce la participation dans son capital d’un fonds d’investissement chinois : Agricultural Fund of China Investments Limited. Un levier supplémentaire pour le développement de l’entreprise, qui compte très fort sur un secteur des biocarburants que le récent arrêté ministériel devrait booster en France, et auquel la Chine s’intéresse fortement depuis quelques mois…

C'est sous la marque L'Ecureuil Vert que FlexFuel commercialise son boîtier de conversion Superéthanol-E85.

C’est sous la marque L’Ecureuil Vert que FlexFuel commercialise son boîtier de conversion Superéthanol-E85.

Le contexte de ce début d’année 2018 apparaît plus que favorable à FlexFuel Energy Development. D’abord, la PME française s’est réjouie de la publication de l’arrêté ministériel homologuant les boîtiers de conversion Superéthanol-E85, puisqu’elle se trouve désormais en position de leader pour fournir lesdits boîtiers et la formation nécessaire à leur installation. Ensuite, parce que les récentes annonces gouvernementales concernant la fiscalité des carburants d’origine fossile et leur tarif à la pompe devrait donner un peu plus de visibilité aux biocarburants tels que le E85 auprès des automobilistes, toujours à la recherche d’alternatives moins coûteuses et moins nocives pour l’environnement.

Enfin, parce que la Chine a annoncé sa volonté de « soutenir d’ici à 2020 l’usage d’éthanol carburant dans l’ensemble du pays et d’assurer une couverture basique complète » tout en poussant plus loin les capacités de l’industrie des biocarburants dans le pays, selon un document publié par l’agence chinoise de planification économique (NDRC) en septembre 2017. Logique, si l’on considère l’immense parc roulant chinois et son extrême dépendance aux carburants d’origine fossile. Moins d’1% des véhicules y roulent au bioéthanol, bien que le pays soit déjà le troisième producteur mondial et dispose de plusieurs dizaines de millions de tonnes de surplus de maïs dans ses réserves, une céréale qui sert, comme d’autres, à produire le fameux carburant.

FlexFuel salue A Plus Finance et accueille Agricultural Fund of China Investments

C’est dans ce contexte porteur que FlexFuel vient donc d’annoncer la sortie réussie du fonds d’investissement français A Plus Finance de son capital, remplacé par un fonds chinois : Agricultural Fund of China Investments. Celui-ci n’est pas le seul à prendre des actions dans la PME tricolore, puisque plusieurs entrepreneurs ont fait la même démarche, comme Olivier Duha (fondateur du groupe Webhelp), Christophe Karvelis-Senn (cofondateur de Capzanine) et Jean-Christian Kipp (propriétaire de Direct Medica).

Actionnaire durant plus de trois ans, A Plus Finance s’est dit, par la voix de son président Niels Court-Payen, « ravi d’avoir participé aux grandes étapes de la croissance de FlexFuel Energy Development », dont le Président-fondateur, Sébastien Le Pollès, s’est félicité de l’accompagnement de FlexFuel par A Plus Finance dans sa phase de structuration, de développement et de croissance. Désirant accélérer sa croissance par le développement de son activité en Europe et à l’international, FlexFuel a choisi de se faire accompagner par le fonds chinois Agricultural Fund of China Investments Limited, pour un déploiement de son offre à Hong Kong et en Chine.

Un déploiement en Europe occidentale bien préparé

Steven Fong, Président-fondateur du fonds chinois, a déclaré que « c’est avec fierté que nous rejoignons FFED, convaincus par le potentiel de la société, son savoir-faire, sa technologie innovante, le professionnalisme de ses équipes. Nous formons de grands espoirs quant au développement de son business en Asie pour le bien de l’environnement et des générations futures ». Mais s’il voit aussi loin que l’Empire du Milieu, FlexFuel n’oublie pas de regarder juste au-delà des frontières françaises, en visant nommément les marchés britannique, allemand et du Benelux pour son développement européen.

Raison pour laquelle Olivier Duha, Christophe Karvelis-Senn et Jean-Christian Kipp ont pris une part du capital de la PME. Ce dernier, co-fondateur et président de Direct Medica, leader de la relation client dans le secteur de la santé : « Nous sommes particulièrement honorés de contribuer au développement d’une entreprise française dont l’ingéniosité et le savoir-faire industriel vont contribuer à limiter significativement la pollution des moteurs à combustion. »

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*