Inscription à la news letter
Notre magazine

Pneus SUV/4×4 : préparez-vous à en monter beaucoup !

A l’occasion d’une présentation de pneus SUV et 4×4 Firestone et à sa propre marque, Bridgestone a fait le point sur ce marché déjà très porteur. Un marché qui devrait constituer, d’ici 2020, des volumes encore plus importants puisque le parc de SUV et, de façon moindre, de 4×4 devrait atteindre les 6 millions de véhicules dans deux ans, contre 4 millions en 2017.

Bridgestone, leader mondial du pneu, a livré son analyse sur le marché du pneu SUV/4×4 à l’horizon 2020.

Vous pensiez que l’engouement autour des SUV n’était qu’une simple mode, amorcée par l’Europe (et la France) en bête suiveuse de la tendance américaine née dans les années 1990 ? Détrompez-vous ! Vous, réparateurs, risquez d’en voir déferler encore davantage dans vos ateliers dans les années à venir. Car, selon des chiffres dévoilés ce 25 janvier par Bridgestone France, l’augmentation des immatriculations de SUV et, dans une bien moindre mesure, de 4×4, va se poursuivre. Et le manufacturier en sait quelque chose puisqu’aujourd’hui, au niveau mondial, 1 SUV ou 4×4 sur 6 dans le monde est équipé d’origine de pneus Bridgestone.

SUV et 4×4 : seul segment de véhicule à progresser fort

Ana Constantinescu, brand manager de la marque Bridgestone en France, souligne ainsi qu’un véhicule neuf vendu sur 5 est un 4×4 ou un SUV en France « et depuis 2010, c’est le seul segment qui croît » en volumes de vente. Déjà, en 2016, c’était les pneus SUV qui avaient permis au ventes de pneus TC4 (tourisme, camionnette, 4×4) de se maintenir… Le segment représentait effectivement 1,5 million de véhicules dans le parc roulant français cette année-là, contre 4 millions en 2017. Et la France devrait compter 6 millions de SUV (et 4×4) sur ses routes en 2020 ! « Dans le même temps, les constructeurs élargissent sans cesse leur portefeuille de SUV et de véhicules tout terrain », reconnait Ana Constantinescu.

Les SUV de catégorie B et C, c’est-à-dire les SUV urbains compacts et familiaux, dont les ventes ont été multipliées par 7 entre 2010 et 2017, devraient voir leurs volumes doubler encore d’ici 2020, quand les SUV des segments D et E, modèles luxueux et sportifs, n’ont pas vraiment vu leurs ventes croître, eux, et devraient connaître un nombre d’immatriculations stables dans les deux ans qui viennent. « Le SUV va rester sur une dynamique très forte et représentera le type de carrosserie standard en 2020, affirme Benoît Raulin », directeur général France & Benelux de Bridgestone.

Plus de pneus SUV, et des plus vertueux

Mais puisque les constructeurs devront faire face au challenge de réduire les émissions de CO2 de manière encore plus drastique d’ici 2025, « ils proposeront encore plus d’hybride, et soigner la consommation des véhicules en réduisant le poids, par l’usage de carrosseries aluminium et de pneumatiques plus fins et plus légers », affirme Benoît Raulin. Ce sur quoi Bridgestone travaille déjà, avec le lightweight tyre (NdlR : pneu poids léger), « afin de faire gagner plusieurs kilogrammes aux véhicules équipés ».

Des enveloppes qui devraient être plus étroites, pour des raisons d’aérodynamisme et de faible résistance au roulement (favorisant l’économie de carburant et des émissions de CO2 plus faibles), mais aux dimensions toujours plus importantes, car la tendance aux jantes larges n’est pas près de s’arrêter elle non plus, 3 SUV sur 4 étant désormais équipés d’origine de jantes dépassant les 17 pouces, certaines allant jusqu’à 22 pouces. Néanmoins, en gagnant en vertus, le SUV devrait continuer de séduire une clientèle toujours diverse mais de plus en plus marquée famille…

Une clientèle plus familiale et féminine

Avec son image de confort et de sécurité, le SUV a su séduire « différents profils d’utilisateurs, selon Marion Mailho, brand manager de la marque Firestone. Notamment des automobilistes sensibles à la protection, à la maîtrise des situations inconnues », entre autres. Cela surprend donc d’autant moins lorsque l’on constate, comme le souligne Yoann Demoli, sociologue à l’université de Saint-Quentin-en-Yvelines et auteur d’une thèse sur les 4×4 et les SUV, que 40 utilisateurs de SUV sur 100 en France sont des femmes (contre seulement 10 sur 100 pour les berlines de luxe), 60% d’entre elles ayant au moins un enfant.

« Nous avons remarqué que les motivations principales d’achat d’un SUV correspondaient avec l’essor du sentiment d’insécurité, le besoin d’une protection accrue par rapport aux autres usagers de la route, et le besoin de de distinguer, d’où une multiplicité de teintes dans les peintures des SUV actuels », explique Yoann Demoli. Plus de SUV, plus de femmes pour les conduire, plus de pneus à remplacer sur les véhicules de ce segment : pas de doute, les réparateurs doivent d’ores et déjà se préparer à monter des pneus SUV. En veillant particulièrement à soigner leur communication et leur discours. En mars 2017, déjà, une étude de TolunaAnalytics dévoilait que 55% des françaises « que le discours des garagistes ou des revendeurs est trop technique ». Une étude commandée alors… par Goodyear.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*