Inscription à la news letter
Notre magazine

Infos techniques : AllData, la révolution de la donnée «constructeur»

Fraîchement débarquée de ses Etats-Unis natals pour conquérir l’Europe et la France, la société AllData Europe propose une information technique aux réparateurs avec un concept inédit : elle fournit l’information technique sous la forme de celle transmise aux réseaux agréés ! Pas de retraitement, pas d’erreur. Avec une largeur et profondeur qui garantit au moins 80% du parc roulant…

site_aldata

L’information technique, ce n’est pas nouveau : nombreuses sont les sociétés qui la recueillent et la mettent en forme avant de la vendre aux réparateurs. Mais l’arrivée de la société américaine AllData sur ce marché est une petite révolution en soi : son Karma à elle, c’est l’information «telle-qu’elle-est-transmise-aux-réseaux-constructeurs».

Et c’est inédit : dans sa base «AllData Repair», AllData compile pour chaque constructeur l’ensemble des informations techniques telles qu’elles ont été transmises au réseau de concessionnaires et d’agents. On y trouve bien sûr les process de diagnostic, les divers codes défauts expliqués, les schémas électriques, etc., etc., utilisés par les réparateurs agréés. Et ce, pour tous les véhicules ayant une ancienneté de 15 ans ou moins.

Il y a bien sûr un inconvénient : chaque constructeur a sa méthodologie. Il faut donc entrer par l’arborescence spécifique de chacun et suivre sa logique propre. Mais l’avantage corollaire est considérable : l’information est rigoureusement exacte puisqu’elle n’a subi aucun retraitement.

Frederic LopesEn outre, les singularités propres à chaque constructeur sont en passe d’être réglées : «une standardisation des process de recherche est en cours de développement», annonce Frédéric Lopes (photo ci-contre), le représentant en France de AllData Europe : «quand elle sera achevée prochainement, l’ergonomie permettra classiquement d’entrer dans la base par le véhicule».

Pour l’heure, toutes les marques européennes ne sont pas encore «en base», origine américaine de la société oblige. Mais là encore, c’est une question de jours : «Les principaux accords sont signés avec les constructeurs concernés qui garantissent une couverture de plus de 80% du parc, souligne F. Lopes ; C’est le cas pour Alfa Romeo, Opel, Ford, VW, Mercedes, BMW, MINI, Škoda, Smart, Citroën, Fiat, Renault, Peugeot, Lancia, Dacia, Nissan, Vauxhall et Audi». Et de toute façon, assure-t-il, si les données ne sont pas encore accessibles dans l’outil, la hotline prend de toute façon le relais : «les données sont disponibles sur simple demande auprès du centre d’informations dans un délai de 2 heures pour tous les abonnés».

AllData existe aux Etats-Unsi depuis 1986 et en Europe, depuis 2009. Renseignements pris auprès d’acteurs proches des Etats-Unis, AllData, filiale du monstrueux ensemble de centres auto américain Autozone, y jouit d’une très bonne réputation. Il lui reste donc à se faire connaître et reconnaître en France. Pour cela, AllData débarque avec un prix séduisant : 66,25 euros HT par mois pour accéder à toute la base (contre un engagement de 12 mois), soit une réduction de 50% sur son tarif habituel. Et les réparateurs pionniers seront durablement récompensés : «ce prix mensuel de bienvenue restera acquis tant qu’ils resteront abonnés», annonce F. Lopes.

Sûre de son produit, AllData permet même aux réparateurs de le tester gratuitement. Ils peuvent se procurer une version d’essai en s’inscrivant sur le site de l’entreprise.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 3,63 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*