Inscription à la news letter
Notre magazine

Contrôle technique : un rôle sécuritaire mais aussi environnemental

CTSi le contrôle technique améliore la sécurité routière, il est bon aussi de rappeler, selon les réseaux Sécuritest et Auto Sécurité, son rôle dans la préservation de l’environnement...
Depuis 1992, année qui l’a rendu obligatoire, le contrôle technique est d’abord un outil incontournable pour garantir la sécurité routière des usagers. Cependant, on oublie trop souvent qu’il a aussi un impact sur l’environnement, grâce en particulier aux mesures du niveau de pollution des véhicules, comme la teneur en monoxyde de carbone ou l’opacité des fumées d’échappement. Et au bout du compte, en cas de dépassement, il est nécessaire de remettre le véhicule en état.

Pour participer activement à cette protection environnementale, les réseaux Auto Sécurité et Sécuritest conseillent les points suivants :
•    Changer régulièrement les filtres.
•    Effectuer périodiquement la vidange.
•    Utiliser une huile de qualité.

S’il est possible de voir à l’œil nu la couleur des fumées d’échappement (bleue, blanche, noire) et de se faire une idée du résultat, il est quand même préférable de faire confiance à un diagnostic professionnel. De même, Auto Sécurité et Sécuritest «préconisent de revoir certaines habitudes de conduite et de veiller au bon état des véhicules (pression des pneumatiques, etc.), afin de limiter leur impact sur l’environnement».
En 2012, le taux de contre-visites dû, spécifiquement, à la pollution s’élevait à 4,35 %. Il est tombé à 3,85 % en 2013 (source Utac). Ceci s’explique simplement par une proportion croissante de véhicules répondant aux dernières normes européennes, alors que la pollution est le quatrième point de non-conformité, après la liaison au sol, l’éclairage et la signalisation et le freinage.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 2,50 sur 5)
Loading...

2 Commentaires concernant “Contrôle technique : un rôle sécuritaire mais aussi environnemental”

  1. ma première réflexion à la lecture de cette article: j’ai dû cliquer sur un bandeau pub de ce réseau, je ne reconnais pas la touche « après-vente-auto.com », ça me gêne

    • Suite à ce commentaire, nous avons pris contact avec ce lecteur pour lui demander d’approfondir sa réaction. Force est de constater qu’effectivement, nous avons été un peu « paresseux » en recherche d’illustration, ce qui pouvait donner l’impression d’un « publi-reportage ». Nous avons donc changé la photo et lui promettons d’être plus vigilants -et pertinents- à l’avenir…

      En attendant, voilà son explication détaillée et circonstanciée:

      Bonjour et merci de prendre contact avec vos lecteurs.
      Concernant mon commentaire, il s’agit d’un ressenti immédiat en ouvrant la page concernée.

      1-L’image en tête d’article, une publicité totale sur le service de ce réseau
      -rdv par internet
      -alerte
      -réduction
      etc., etc.
      le logo ou une photo d’un opérateur faisant une pollution illustrait tout aussi bien l’article

      2-le texte concernant la pollution
      -le rôle du contrôle technique est de « contrôler » les véhicules, puis remettre les résultats au client, pas de lui indiquer la qualité d’huile, la fréquence des vidanges, ni quoi changer sur sa voiture, ceci est le rôle des ateliers de réparations.
      -concernant la baisse du taux de contre visite sur la pollution, la raison n’est pas si simple qu’annoncée, la contre visite sanctionne un résultat en dehors des valeurs prévues, ainsi un véhicule âgé est accepté si le résultat est compatible avec les normes de l’époque, et un véhicule moderne refusé en cas de défaillance du système de dépollution.
      Ce n’est pas le fait des dernières normes européennes qui fait baisser le taux de contre visite, mais la fiabilité de la tenue des valeurs de pollution d’un véhicule.

      N’oublions pas les véhicules hybride non-contrôlables pour la plupart, et des méthodes spécifiques des constructeurs sur certaine motorisation.

      Voilà pourquoi l’article présenté me donne l’impression d’un publi-reportage sur ce réseau.

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*