Inscription à la news letter
Notre magazine

Guerre des réseaux: pubs comparatives ou pubs «compar’hatives»?

Il fallait s’y attendre: après les pubs de Feu Vert et de Midas, c’est au tour de Renault et Citroën de déployer des spots TV et radio attaquant leurs concurrents indépendants. L’escalade de cette guerre des réseaux n’est pas du goût de la rechange et la réparation indépendantes, qui se donnent le temps d’évaluer juridiquement ces publicités « dénigrantes ». Mais les deux constructeurs n’ont-ils pas également pris le risque de vexer leurs réseaux Motrio et Eurorepar?

C’est la réponse du berger à la bergère: dans deux spots télé, Renault-Motrio stigmatise deux «Spécialistes de l’Auto» sous la forme de benêts ignorant tout de la carte de démarrage ou du frein à main électrique Renault. Citroën a préféré une pub radio caricaturant deux réparateurs -dont un singe- vivant dans la jungle et tout juste capables de gonfler des pneus!

Un ton trop loin?
Cette nouvelle escalade dans la liste croissante des pubs agressives n’est visiblement pas du goût de la rechange et de la réparation indépendantes, même si c’est de leur côté qu’ont débuté les hostilités. «Nous ne sommes pas sur le même registre», s’enflamme Yves Riou, délégué général de la Feda; «les publicités de Feu Vert et de Midas se positionnent sur le terrain objectif des prix comparés des prestations après-vente. Les publicités Renault-Motrio se contentent de dénigrer les indépendants».

Même discours chez Gérard Polo, Président de la FNAA, qui trouve le ton violent et se donne le temps, comme la Feda, d’étudier en détail les éventuels aspects juridiquement critiquables de ces deux campagnes constructeurs.

Terrain glissant
Et pour ajouter au trouble, voilà qu’Olivier Hervio, directeur général marketing et stratégie de Speedy France, s’interroge dans les colonnes de Décision Atelier sur d’éventuelles poursuites judiciaires… contre Feu Vert qui n’aurait peut-être pas respecté selon lui le cadre législatif de la publicité comparative! Il faut dire que dans ses trois spots comparatifs sur le prix des pneus de véhicules Renault, Peugeot et Citroën, le chat-malin n’oubliait pas d’égratigner les tarifs de quelques réseaux indépendants…

Dans leurs pubs télé et radio, Renault et Citroën ont de toute évidence voulu forcer le trait pour atténuer la colère et la frustration de leurs concessionnaires qui supportent de plus en plus mal les attaques successives et massivement répétées de Feu Vert et de Midas. Mais les deux constructeurs n’ont-ils pas oublié, dans leur hâte à contre-attaquer, d’évaluer les dommages colatéraux? Leurs agents sont multimarque à 50%; leurs deux réseaux Motrio et Eurorepar le sont à 100%.
Le spot radio de Citroën est certes assez prudent: il ne permet pas d’identifier la catégorie de réparateurs visés. En revanche, le malaise est plus palpable chez les indépendants sous panneau Motrio. L’introduction des forfaits du même nom dans les concessions Renault les avait déjà interpellés sur la réalité de leur identité propre et sur la lisibilité de leur légitimité. Certains se demandent maintenant clairement s’ils doivent ou non se reconnaître dans la caricature des «spécialistes de l’auto» mis en scène dans les spots publicitaires de Renault…
Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*