Inscription à la news letter
Notre magazine

CNPA : le nouveau président de la branche Concessionnaires VP annonce sa première croisade

Définir précisément le véhicule neuf et donner une vraie identité aux véhicules presque neufs, tel est le premier cheval de bataille de Christophe Maurel dans ses nouvelles fonctions de président de la branche Concessionnaires VP au CNPA. Ceci afin de mettre fin à ce qu’il juge comme une concurrence déloyale de la part de revendeurs de VN qui ne sont ni concessionnaires, ni mandataires…

CNPA Maurel

«Ne soyons pas timorés», annonce d’emblée Christophe Maurel, pour commencer son mandat à la tête de la branche Concessionnaires VP du CNPA. Ce qui implique, selon lui, de prendre à bras le corps un sujet que personne n’avait jusque là vraiment cherché à clarifier : la définition d’un véhicule neuf. Car celle-ci est à géométrie variable, selon que l’on retienne ce qu’en dit l’administration fiscale, la Cour de Cassation ou la Cour de justice européenne. La première considère VN tout véhicule de moins de 6 mois ou moins de 6 000 km. La deuxième estime qu’un VN reste «neuf» jusqu’à son immatriculation. Enfin la troisième juge qu’un véhicule n’est plus neuf s’il a déjà des kilomètres au compteur. Ce qui arrive bien souvent, pourtant, l’exposition d’un VN dans le showroom d’une concession suffisant à débloquer son compteur.

«On ne peut pas dire d’un véhicule qu’il est neuf s’il a déjà été immatriculé depuis plusieurs mois», s’insurge Christophe Maurel, qui entend limiter à un mois d’immatriculation, au plus tard, l’appellation VN. Ce faisant, le président de branche entend surtout éviter que la période de garantie ne soit trop grignotée par le temps passé entre l’immatriculation du véhicule et la vente au client final. Ce qui arrive lorsqu’un revendeur non agréé –c’est-à-dire non concessionnaire ni mandataire– vend un VN à un client.

«Les véhicules d’exposition  des concessionnaires sont bien vendus comme des véhicules d’occasion, soutient-il. Sinon, il faut notifier la date exacte d’immatriculation et préciser la durée restante de garantie». Chose qui est, ceci dit, à moitié fait sur la carte grise, qui mentionne la date de première mise en circulation. L’initiative devrait toutefois réserver définitivement la vente de VN aux concessionnaires et aux mandataires et, peut-être, apporter un argument de plus à la définition du statut du distributeur, combat que Christophe Maurel, en sa qualité de président de la branche Concessionnaires VP du CNPA, devrait porter à son tour.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*