Inscription à la news letter
Notre magazine

Automechanika 2014 – Tendance : la réalité augmentée bientôt dans les ateliers

Cette édition d’Automechanika a vu Bosch ou encore Texa proposer des solutions innovantes en matière de réalité augmentée. Avec en ligne de mire une amélioration de la productivité et de la satisfaction client…

Bosch x-ray

Si les technologies du futur de l’automobile -au premier rang desquelles les véhicules électriques, qui bénéficiaient d’un hall qui leur était entièrement dédié- et leurs services associés étaient mis en avant sur cette édition 2014 d’Automechnika, des enjeux plus immédiats pour les ateliers indépendants ont été mis en avant par certains exposants à Francfort. La rechange indépendante, qui va bouleverser l’après-vente grâce à la gestion des données des véhicules et autoriser ainsi le diagnostic prédictif, ouvrant un champ de bataille où OES, IAM et assureurs essayeront de tirer la couverture à eux, a été un véritable fil conducteur de ce salon.

Pour aider encore davantage les ateliers de maintenance et de réparation automobile, des exposants présentaient également leurs derniers développement en matière de réalité augmentée. Une façon d’accompagner toujours un peu plus le réparateur dans un atelier interconnecté. Un accompagnement qui va du diagnostic jusque dans le process même de réparation!

Bosch x-ray vision

Premier exemple avec le géant allemand Bosch, qui a présenté sur son stand son programme d’applications baptisé virtual x-ray vision. Par le biais d’un smartphone ou d’un tablet PC, pointé sur telle ou telle partie du véhicule, l’opérateur a rapidement accès à diverses informations : pièces concernées, instructions de montage, outillage requis pour l’intervention… jusqu’à des vidéos d’entraînement ! L’objectif premier est bien évidemment de réduire le temps d’intervention sur le véhicule et donc le délai de son immobilisation : les informations techniques sont immédiatement disponibles, abaissant considérablement les temps de recherche. La qualité et la sécurité de l’intervention sur des opérations complexes sont en outre assurées, tandis que la réalité augmentée peut aussi constituer un moyen nouveau en matière de formation continue des professionnels.

Ces nouveaux services constituent un levier de développement très important selon l’équipementier : « Ces applications constituent une première étapes en matière de réalité augmentée. Bosch y voit un énorme potentiel pour des solutions et services additionnels, à l’image de la formation technique » a ainsi déclaré Hans-Peter Meyen, membre du comité de direction en charge du diagnostic et du développement.

Texa : des lunettes intelligentes

Le fabricant de matériels de garage italien a également présenté une solution sur ce thème, solution baptisée IDC-4 et qui a d’ailleurs été distinguée dans le cadre des Innovation Awards. Elle devrait être disponible au cours du premier semestre 2015.

Il s’agit de lunettes BT-200, conçues par Epson et qui, connectées avec un outil de diag Texa, permettent à l’opérateur de disposer de toutes les informations utiles s’affichant directement sur les lunettes. Cette solution évite ainsi à l’opérateur de regarder successivement l’écran de l’outil de diagnostic et la pièce ou le système sur lequel il intervient. Gain de temps et de confort assuré, particulièrement dans les endroits difficiles d’accès !

La solution IDC-4 est également présentée par son fabricant comme un moyen plus sûr pour intervenir sur les nouveaux véhicules, hybrides ou électriques. Le réparateur est en effet alerté par des signaux lorsque des composants sont par exemple encore sous tension.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*