Inscription à la news letter
Notre magazine

Convention réseaux Groupauto : reconstruire, revaloriser et digitaliser

Si le Rendez-Vous Groupauto permet aux visiteurs et aux exposants de faire du business, il est également le cadre des conventions des réseaux de réparateurs. Compte-rendu…

20141004_121506

La 4è édition du Rendez-Vous Groupauto, qui s’est déroulée samedi dernier au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte, a proposé cette année aux près de 3 500 visiteurs, dont quelque 1 000 garages et pas moins de 160 stands de fournisseurs partenaires.

La fête Groupauto

Ce grand rassemblement de la famille Groupauto a aussi été le cadre des conventions des réseaux de réparateurs, dont l’animation a été cette année dévolue à Estelle Denis. Stratégie internet, revalorisation du taux de main d’œuvre, et reconstruction des réseaux Garage Prem’1er et Top Carrosserie ont été présentés. Avec pour tous un mot d’ordre : gagner la partie !

Ce 4è Rendez-vous a été l’occasion pour Vincent Congnet, responsable des réseaux mécanique, de dévoiler la stratégie digitale mise en place pour les réparateurs adhérents à l’un des trois réseaux mécanique. Si bien sûr le web prend une place toujours plus importante en matière de communication auprès du grand public, c’est également à travers internet que Groupauto entend faire (re)venir les clients automobilistes dans ses ateliers, avec Drivista. Selon le responsable des réseaux en effet, la présence des enseignes de Groupauto sur la toile est devenue incontournable : «49% des consommateurs sont aujourd’hui classés  »cross canal » (NdlR : ils se renseignent sur le web avant de se rendre dans le magasin physique), 19% sont des clients  »digitaux » (achat sur la toile) et… 32% sont  »traditionnels » !» CQFD : pour le groupement, l’année 2015 se déroulera sous le signe de l’internet ! Dans cette optique, un important travail de référencement payant sur Google a été opéré cette année afin de figurer en tête des recherches sur internet.

Etape Auto : à nouveau distingué, aménagement revisité

Le réseau de centres auto, Etape Auto, continue de grandir : il compte aujourd’hui 52 membres, avec notamment deux signatures enregistrées sur le salon. Il compte en outre parmi ses rangs le meilleur franchisé de l’année 2014 décerné par l’IREF, avec Etienne Haghebaert, franchisé Etape Auto à Cosne sur Loire (58). Une distinction que le réseau affectionne puisqu’il s’agit de la troisième année où un franchisé Etape Auto se voit récompensé (2011, 2012 et 2014).

Sur le plan de l’animation, Etape Auto va mettre en avant auprès des clients automobilistes des services tels que la garantie pneumatique, la révision constructeur ou encore la carte de paiement échelonné. Par ailleurs, un nouveau concept de magasin doit être déployé afin d’améliorer encore «l’expérience client».

Top Garage : digitalisation, diversification, et revalorisation

Avec plus de 800 garages (et 200 M€ de CA), le réseau Top Garage a eu une année 2014 chargée en nouveautés avec le lancement de la révision certifiée constructeur (12 977 révisions constructeurs faites chez Top Garage), celui du site Drivista.com (250 demandes de devis à ce jour), la mise en place de la labellisation des garages (plus de 300 garages impliqués)… Grâce aux nombreux services mis à la disposition des réparateurs et aux campagnes de communication, Top Garage gagne en notoriété et bénéficie d’un pouvoir d’attraction indéniable puisque pas moins de 21 réparateurs indépendants sont venus signer un contrat d’adhésion à l’enseigne multimarque durant ce 4è Rendez-Vous ! Ce travail de notoriété sera maintenu en 2015, avec le sponsoring de l’émission M6 Turbo à la télé, les campagnes radio, les actions menées sur le web, et l’arrivée prochain d’un parrain ou d’une marraine pour promouvoir la  »marque » Top Garage auprès des automobilistes.

La convention Top Garage s’est aussi arrêtée sur un service en particulier mis à la disposition de ses membres : la vente de VN au travers du concept Point de Vente Multimarque (Delta Car). Il permet de proposer des véhicules neufs de toutes marques, à des prix moins chers que le réseau traditionnel de distributeurs…

Concluant cette convention, le directeur des réseaux VL, Serge Boillot, a quant à lui exhorté les membres du réseau Top Garage à revaloriser leur taux de main d’œuvre : «Nous sommes en moyenne 25% moins chers que nos concurrents des réseaux de marque. Le réseau possède les hommes, les outils et le professionnalisme nécessaire. Il devient d’autant plus nécessaire de revaloriser vos taux de main d’œuvre que le prix des pièces s’oriente lui à la baisse…» Et d’ajouter : «si le taux augmente ne serait-ce que de 1%, votre rentabilité nette progresse de 0,5%»!

Nouvel élan pour Garage Prem’1er

La tête de réseau a visiblement médité les doléances recueillies lors du précédent Rendez-Vous de 2012… En effet, Groupauto propose aujourd’hui aux adhérents Garage Prem’1er un nouveau concept de garage pour ses dix ans d’existence. Au menu : nouvelle image, nouveau contenu, et équipe terrain en soutien du réseau.

Si le fondement même de Garage Prem’1er ne change pas (premier réseau de professionnels de l’entretien-réparation gratuit), le directeur du groupement, Eric Girot, a présenté ce nouveau concept comme l’«Easy Jet» du garage. Attention : il ne s’agit pas de lancer un réseau de garages low cost, mais un réseau «à la carte», où les membres choisissent les services dont ils ont besoin. Il y a bien sûr un socle commun à tous les membres, comprenant l’inévitable catalogue électronique, l’internet/extranet (les garages Prem’1er vont eux aussi bénéficier d’un site chapeau, opérationnel au 1er janvier prochain, et qui pourra accueillir un mini-site dédié à chaque garage), intégrer Drivista pour générer du trafic à l’atelier et se voir proposer divers outils de communication. Ces derniers reposent sur deux grandes campagnes nationales associées à divers envois plus ciblés en local.

Ensuite, libre à chacun d’opter pour des services complémentaires : l’assistance technique (une des demandes formulées par les adhérents deux ans plus tôt), par le biais du partenaire eXponentia, un véhicule de courtoisie (service Top Courtoisie), des vêtements de travail, des concepts d’aide à la vente tels USC ou Pneumatique Service Center. Pour ce dernier, Vincent Congnet a d’ailleurs précisé que «si l’heure n’est plus à batailler sur le prix du pneu, le montage demeure quant à lui hyper rentable».

Top Carrosserie : nouvelle direction, nouveau directeur

Concernant Top Carrosserie, la principale actualité concerne l’arrivée de Laurent Turgis en tant que directeur de l’activité carrosserie-peinture au sein du groupement. Car Groupauto entend, avec la nomination d’un spécialiste de la réparation-collision (il a exercé des fonctions chez l’assureur Axa), professionnaliser ce pôle d’activité et créer une véritable division dédiée aux membres de Color Service et Top Carrosserie. Professionnaliser afin de jeter des ponts pérennes entre deux mondes trop souvent perçus comme antagonistes : celui de l’assureur et celui du réparateur… Laurent Turgis entend donc commencer par un tour de France pour rencontrer les membres du réseau (ils sont 130 à l’heure actuelle).

Une chose est sûre pour le nouveau directeur de l’activité carrosserie-peinture : «il nous faut aujourd’hui du volume», a-t-il annoncé. Cela va donc nécessairement passer par des accords grands comptes. Groupauto a dans ce cadre annoncé lors de la convention des accords avec la flotte ThyssenKrupp mais également les loueurs Athlon, Natixis et Ucalease. La recherche de volume devra aussi –et surtout– passer par l’obtention d’agréments, qui représentent 90% du marché et dont le réseau Top Carrosserie ne s’est peut-être pas assez préoccupé jusqu’ici de l’aveu même des intervenants…

Si le Tour de France annoncé devrait permettre de  »prendre la température » sur le terrain quant à cette nouvelle stratégie, «nous avons vocation à devenir apporteur d’affaires auprès du réseau», a déclaré Frédéric Deroy ; «mais pas à n’importe quel prix» a prudemment ajouté Laurent Turgis… Le réseau de réparation-collision de Groupauto prend ainsi une nouvelle direction, afin de se rapprocher un peu plus du monde de l’assurance.

Top Truck : formation et rentabilité

Le marché du PL est difficile, mais le réseau multimarque de Groupauto (180 ateliers Top Truck et G Truck, premier réseau PL indépendant en France) s’en est plutôt bien sorti en 2014. Il doit affronter les évolutions technologiques galopantes (Euro 6, chronotachygraphe numérique) et fiscales (éco-taxe) dans un contexte où le monde du transport souffre de la faiblesse de l’activité économique française. «Face aux mutations du marché, il faut aujourd’hui aller à la fois vite et bien», a ainsi déclaré Jean-François Bernard, le patron des réseaux VI, qui a également présenté le nouvel outil des forces de vente : une tablette G-Truck.

Face à ces nouveaux défis, Groupauto a identifié trois leviers. A commencer par la formation des collaborateurs. Car elle possède selon Thierry Chagnard, responsable de la zone Sud, des vertus en interne comme vis-à-vis des clients transporteurs : en interne en effet, la formation permet de conserver les meilleurs techniciens ; et vis-à-vis des clients, elle est nécessaire à la délivrance de prestations de qualité, et par ricochet à la fidélisation et la captation de nouveaux clients.

Autre levier à actionner pour dégager davantage de rentabilité dans ce secteur ultra-concurrencé : à l’instar de la convention Top Garage, il a aussi été question de la revalorisation des taux de main d’œuvre. Thierry Chagnard a en effet expliqué que le différentiel entre les taux horaires chez le constructeur et ceux affichés chez un distributeur indépendant a en moyenne atteint 17%. Et il atteint 25% entre le constructeur et un réparateur indépendant ! «Il faut coller au plus près du référent en local», a-t-il conclu.

Troisième et dernier levier, la diversification au travers du concept Utilitaire Service Center. «Le parc VUL compte environ 5 millions de véhicules, a précisé Jean-François Bernard. Et avec des centres ville de plus en plus difficiles d’accès pour les poids lourds, ce parc va encore bouger.» A bon entendeur…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 4,75 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*