Inscription à la news letter
Notre magazine

Genelec (Arras) : top départ du «Club Eco-Entretien»

La Feda ambitionne 50 distributeurs et quelque 700 réparateurs pour la première année de déploiement de son «Club Éco-Entretien». En très bon spécialiste du Diesel et en distributeur particulièrement dynamique, c’est Genelec qui, le 25 juin dernier, devenait à Arras le tout premier «éco-distributeur» du programme…

genelec-eco-entretien

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

C’est chez Genelec, le distributeur d’Arras, qu’était donné le 25 juin dernier le top départ du déploiement du «Club Éco-Entretien» distributeurs-réparateurs initié par la Feda. Rien d’étonnant à cela : spécialiste Diesel depuis 1960, le distributeur inaugurait le 22 novembre dernier un pôle automobile «haute technologie», lui qui est déjà Centre Technique Delphi depuis 2005, Bosch Centre Technique depuis 2006 (et certifié Bosch BCT Premium un an plus tard), Centre Technique Denso et labellisé Diesel Réparateur Service Siemens depuis avril 2007. Bref, le Diesel et la combustion, Genelec connaît.

Le dynamisme de Genelec et de son patron Jacques Rifflart ne se dément donc pas : le distributeur restera, dans la jeune histoire de l’éco-entretien, le tout premier des 50 escomptés par la Feda pour la première année de déploiement du «Club Éco-Entretien». Au rythme d’une quinzaine de réparateurs emmenés par chacun de ces «éco-distributeurs», quelque 700 réparateurs devraient ainsi participer à ce club exigeant.

Côté distributeurs, 10 engagements doivent être respectés (formation, charte, animation, recrutement de garages labellisés «éco-entretien», etc.) Côté réparateurs, la formation au protocole «éco-entretien» est exigée comme bien sûr l’équipement obligatoire pour pouvoir pratiquer les contrôles nécessaires à assumer la promesse faite. Car il s’agit d’être capable d’analyser toute la chaîne de combustion et de faire le bon diagnostic anti-pollution, de l’admission à l’échappement, en passant par des pièces techniques comme les injecteurs, la vanne EGR ou les turbos. Le tout, au travers de forfaits allant de 35 euros (diagnostic) jusqu’à 130 euros pour le traitement de remise en conformité. Hors réparation éventuelle, bien sûr…

Et ce n’est pas qu’un argument marketing : en 7 années d’études avec l’ADEME, des équipementiers spécialistes et après plus de 20 000 véhicules testés, la Feda a calculé qu’écologie rime avec économies : des moteurs mal réglés et mal entretenus, ce sont 12% de consommation en plus, des réparations jusqu’à 10 fois plus chères et des performances et des durées de vie réduites…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*