Inscription à la news letter
Notre magazine

La Feda rejoint le front syndical anti-Allo Mécano

A son tour, la FEDA a réagi en début de semaine sur le dossier Allo Mécano, venant ainsi consolider le front déjà unanime des organisations professionnelles.

A-landec

Alain Landec, président de la Feda et solidaire de la FNAA sur le dossier Allo Mécano.

«Cette forme de communication, totalement démagogique, est détestable et a pour première conséquence de mettre systématiquement le doute sur les offres de nos réparateurs, ce qui est insupportable et destructeur pour tout le monde y compris d’ailleurs pour les assureurs eux-mêmes», s’est exclamé Alain Landec, le président de la Feda. «Nous demandons tellement à nos réparateurs pour s’adapter en permanence aux évolutions technologiques des véhicules qu’il est parfaitement insultant que des experts «à distance» viennent juger leur travail !», complétait Bruno Nouailler, président du Snisa/Feda, dans le même communiqué.

D’accord avec la FNAA

«La FEDA estime, comme le Président de la FNAA Gérard Polo, que cette démarche et sa présentation par Axa, qui mettent en cause toute une profession, seraient attaquables devant les juridictions et la DGCCRF.» Le Snisa ayant récemment intégré la FNAA, il était évident que les deux organisations allaient faire rapidement front commun…

Chauffée à blanc, la Feda a également menacé Axa de lui retourner son impolitesse : «Si cette initiative devait être poursuivie, [la Feda pourrait] se joindre aux actions de la FNAA et, pourquoi pas mettre en place un observatoire pour analyser et comparer les offres des assureurs, relayé dans les dizaines de milliers de points de la rechange indépendante en France et l’on verrait bien qui est l’arroseur et qui est l’arrosé !»

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*