Inscription à la news letter
Notre magazine

La FNAA crée une plateforme VO pour ses adhérents

Parce que la FNAA entend inciter ses adhérents à développer ce levier de rentabilité qu’est le commerce de véhicules d’occasion, elle vient de lancer, avec sa filiale commerciale Centarauto, une plateforme dédiée permettant aux adhérents de consulter directement le stock et les tarifs de plusieurs grands fournisseurs partenaires et d’y partager aussi leur parc VO personnel avec leurs propres tarifs.

Visuel plateforme FNAA-VO 1

Voici comment apparaissent les fiches des VO sur la plateforme.

La FNAA ne s’y trompe pas. Le marché du véhicule d’occasion est en pleine croissance, de 2,4% en 2014 par rapport à 2013, soit 5,45 millions de transactions. Et au premier semestre 2015, le ratio d’immatriculations VN/VO est de 1/2,7 ! Dans la lignée de ses efforts de lutte contre la fraude à la TVA sur les transactions VO intracommunautaires, la FNAA a donc décidé de proposer un service inédit à ses adhérents : une plateforme numérique entièrement dédiée au commerce de véhicules d’occasion.

«Nous nous intéressons depuis longtemps à l’activité VO qui, par nature, touche directement nos garages mais n’est pas assez développée selon nous, explique Aliou Sow, secrétaire général de la FNAA. Nous avions déjà eu des initiatives dans ce domaine avec notre carnet de garantie VO ou l’accès à Eurotax Kiosque.» Mais il fallait définitivement aller plus loin, selon la fédération, consciente du levier de rentabilité que représente le commerce VO pour le garagiste qui l’adopte. «C’est un autre moyen d’augmenter le nombre d’entrées-atelier et de fidéliser la clientèle», ajoute-t-il.

Trois priorités pour les adhérents

Ainsi la FNAA s’est appuyée sur sa commission prospective, présidée par Geneviève Jolly et assistée par Jacques Klein, responsable de Centarauto, pour enquêter sur les besoins des adhérents en la matière et concevoir un outil simple d’accès et d’utilisation. Trois besoins principaux sont apparus à l’interrogation des adhérents.

Primo : un approvisionnement efficace, tant pour les vendeurs VO chevronnés que pour ceux qui n’en vendent que ponctuellement. Secundo : une sécurisation des échanges, qu’ils soient internationaux ou dématérialisés, histoire de renseigner de manière sûre sur le fournisseur, l’état du véhicule et la véracité des informations le concernant. Tertio : une exigence de professionnalisation, à l’aide d’outils pour s’informer, s’organiser, structurer son activité, et un lien soutenu avec la FNAA.

Simplicité, efficacité, sécurité

Pour une aisance d’utilisation maximale, une fois redirigé depuis le portail de la FNAA puis connecté grâce à ses identifiant et mot de passe, l’usager tombe directement sur la page catalogue des véhicules. Pas de page d’accueil, donc, le portail va droit au but. Il peut ainsi y voir l’ensemble des VO du stock des fournisseurs ainsi que ceux des adhérents FNAA, et connaître les informations inhérentes à chaque véhicule : modèle, prix (professionnel) TTC, motorisation, kilométrage, photo, date de mise en circulation, pays d’origine, type de transmission, puissance réelle et fiscale, durée de la garantie, liste d’équipements (et d’équipements absents par rapport à la version française s’il s’agit d’un véhicule importé), taux d’émissions de CO2, nom du fournisseur, frais HT à prévoir…

Une messagerie, sous la fiche du véhicule, permet de contacter directement le vendeur pour se renseigner sur des points plus précis, comme le carnet d’entretien, le passé du véhicule en matière d’utilisation (véhicule de location, véhicule d’entreprise, véhicule personnel, etc.) et d’accidentologie, les conditions de paiement, la date du dernier contrôle technique, les conditions de livraison, la durée de validité de l’offre, le régime de TVA applicable et les justificatifs… Bref, tout le nécessaire pour connaître parfaitement le véhicule et pouvoir conclure l’achat ou la vente, car la plateforme n’est pas une place de marché, uniquement un moyen d’afficher de manière sécurisée son stock, de connaître celui des autres usagers et de mettre en contact vendeurs et acheteurs.

Charte made in FNAA

Si l’usager est déjà vendeur, il peut importer son stock directement depuis son DMS, la plateforme étant interfacée avec les principaux fournisseurs de solutions logicielles du genre sur le marché. Mais attention, n’achète pas ni ne vend qui veut. Il faut d’abord signer et respecter la charte rédigée par la FNAA.

Une charte en six points : respect de la législation en vigueur et des règlementations encadrant la vente VO, négociation et conclusion de bonne foi des contrats de vente, rédaction des offres commerciales avec vigilance quant aux informations obligatoires et à la réglementation, apport d’une attention particulière sur les informations complémentaires relatives au véhicule, respect scrupuleux du régime de TVA en matière d’échanges communautaires, engagement à souscrire une assurance en responsabilité civile professionnelle.

Présentée sur Equip Auto

Preuve de l’ambition de sa plateforme VO, la FNAA a convaincu de grands fournisseurs d’y partager leur stock : Auto Ici, Auto IES, Cargroup, EDP et VPN sont déjà tous inscrits et leurs véhicules –plus de 1 000– sont déjà consultables. D’autres acteurs majeurs du marché devraient prochainement adhérer à l’outil. Quant aux professionnels désirant utiliser la plateforme, ils doivent adhérer à la FNAA et souscrire un abonnement. «Pour la première année d’utilisation, l’accès au service est gratuit : l’usager paye puis reçoit une facture avec une remise de 100%, explique Jacques Klein. Après, l’abonnement est de 120 euros par an.»

La plateforme sera présentée sur le stand de la FNAA sur le salon Equip Auto, du 17 au 21 octobre prochains. La FNAA et Fiducial y offriront aux adhérents une remise de 50% sur le module VO et l’interface Web VO de l’éditeur de progiciels, afin de pouvoir basculer automatiquement les véhicules qu’ils ont enregistrés dans leur DMS Vulcain vers la plateforme. L’offre sera valable également sur le stand de Fiducial, du 13 au 31 octobre 2015.

Bien sûr, la plateforme FNAA VO n’en est qu’à ses premiers pas, d’autres services devraient bientôt s’y ajouter, comme des mini-sites personnalisés pour chaque usager, des solutions de crédit, d’édition de carte grise. Bref, la plateforme a d’ores et déjà le profil d’une rampe de lancement pour l’activité VO de n’importe quel adhérent FNAA.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires concernant “La FNAA crée une plateforme VO pour ses adhérents”

  1. Bonjour je voudrai avoir des information sur l’inscription pour le site de VO

  2. Bonjour intéresser par les infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*