Inscription à la news letter
Notre magazine

Dieselgate (suite) : Feda et FNAA prônent un accès total aux infos techniques

Pour la Feda et la FNAA, le Dieselgate VW (re)pose la question de l’accès total aux données des véhicules pour tous les professionnels, d’un contrôle vraiment indépendant… et de la liberté d’action des équipementiers.

feda_fnaa_260

«La Feda demande aux Pouvoirs Publics de prendre toutes mesures garantissant l’effectivité de l’accès aux informations techniques à l’ensemble des professionnels de l’après-vente automobile – distributeurs, réparateurs, fabricants d’outils de diagnostic – et d’instaurer un contrôle indépendant des caractéristiques et du bon fonctionnement des véhicules», explique l’organisation professionnelle dans un récent communiqué.

Car selon elle, les tricheries de Volkswagen ont été rendues possibles par la rétention par le constructeur de ses propres informations techniques. «La transparence constitue le meilleur rempart contre les abus de toutes sortes, par la crainte des éventuelles révélations qu’elle génère», estime ainsi la Feda. Malgré tout, la fédération ne souhaite pas être perçue comme un contempteur (dénigreur), mais souhaite simplement rappeler que :

• Les motorisations doivent être adaptées à l’usage de l’automobiliste (essence, Diesel, électrique, GPL, GNV Hydrogène…).
• Les constructeurs doivent impérativement communiquer à tous les professionnels concernés, l’ensemble des données permettant la maintenance des véhicules sous toutes ses formes : programmée, prédictive, à distance, etc.
• Les développements du véhicule connecté ne doivent pas permettre aux constructeurs d’être les seuls destinataires des informations et de s’auto-contrôler.
• La voie choisie par l’Europe pour réformer le contrôle technique des véhicules Euro6 et suivants, basé sur le seul contrôle OBD, c’est-à-dire un auto-contrôle du véhicule par le véhicule lui-même, n’est pas la bonne.
• Pour limiter les émissions des véhicules, il existe le diagnostic 5 gaz, les opérations d’Eco Entretien, la pose de filtres à particules fermés pour les poids lourds Euro III et les véhicules utilitaires légers.

Des équipementiers complices malgré eux

Et c’est peu ou prou la même position qu’adopte la FNAA sur ce dossier : «cette scandaleuse dissimulation […] pose le problème crucial […] de la transparence que l’on peut espérer de la part des constructeurs», explique en effet l’organisation professionnelle dans son propre communiqué. Elle rejoint ainsi la Feda sur la notion, encore aujourd’hui toute théorique sur le terrain, d’accès à l’information technique, rappelant qu’elle-même et sa structure européenne, l’AESRA, militent depuis plusieurs années afin que ce libre accès ne reste pas que de belles promesses.

Surtout, la FNAA pointe du doigt la dangereuse situation actuelle voulant que les équipementiers, s’ils sont les précieux partenaires des acteurs de la rechange indépendante sur le terrain de l’entretien-réparation multimarque, sont avant tout des fournisseurs en première monte de constructeurs dans les faits, toujours aussi peu enclins à délivrer l’info technique de leurs modèles. L’affaire VW prouve selon elle, à la lumière des réponses embarrassées d’un Bosch qui n’est pourtant probablement pas complice de ce scandale, que les équipementiers -bien que fabriquant à hauteur de 80% au moins d’un véhicule-, n’ont pas toute «la latitude juridique nécessaire pour transmettre l’intégralité des informations liées à un véhicule qui doit être, théoriquement, librement et correctement entretenu dans l’atelier de son choix, quel que soit son âge et ce, même durant la période de garantie», poursuit la fédération.

Si elle demande un renforcement des contrôles techniques quant à la conformité des véhicules aux normes de protection de l’environnement, elle appelle également les pouvoirs publics à ne plus «laisser l’industrie automobile se charger seule et sans contrôle renforcé, de respecter et d’appliquer les règles élémentaires édictées par une nécessaire libre-concurrence entre tous les acteurs de l’entretien-réparation».

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 1,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*