Inscription à la news letter
Notre magazine

Franchise Expo 2016 – Norauto fidèle à l’objectif de 40 ouvertures en trois ans

Présent comme chaque année au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à l’occasion de Franchise Expo, Norauto a reçu adhérents et candidats à l’entrée dans le réseau lors d’un cocktail et, surtout, de conférences sur son propre stand, afin de marquer son implication dans le processus de vulgarisation et d’accompagnement nécessaire à toute entreprise dans le cadre de la franchise. L’enseigne a rappelé qu’elle suivait de près son objectif de 40 ouvertures de sites franchisés en trois ans.

Norauto Franchise Expo 2016

Les conférences données sur le stand de Norauto auront réuni plusieurs dizaines de personnes durant le salon, candidats à la franchise ou simple entrepreneurs en quête d’informations.

Le candidat à la franchise qui doutait de l’implication de Norauto dans le développement de ce format d’entreprise a dû se rendre à l’évidence après avoir visité Franchise Expo 2016, organisé cette semaine au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Entre les 20 et 23 mars derniers, l’enseigne-phare de centres auto du groupe Mobivia était visible sur son stand, bien sûr, mais également durant les conférences organisées par les organisateurs du salon.

Norauto : pourvoyeur d’expérience

En effet, Norauto avait dépêché deux de ses collaborateurs pour participer aux conférences intitulées “Les 5 dernières questions à se poser avant de se lancer” et “Reprendre une franchise : conditions, profils, opportunités au sein des réseaux”. Le seul fait que Norauto soit invité à participer à de tels événements prouve aujourd’hui la place importante que revêt l’enseigne pour le monde de la franchise automobile. Ce qui n’a pas empêché Norauto d’organiser également des tables rondes à l’attention des visiteurs de son stand.

“Bien choisir sa franchise : comment trouver la franchise qui vous correspond ?”, “Trouver votre site d’implantation : quel est le rôle du franchiseur ?”, “Besoin d’un conseil financier pour monter votre entreprise en franchise : qui, à quel moment ?”, “Entreprendre seul ou en couple en franchise : quel accompagnement doit vous apporter un franchiseur ?”, quatre thématiques abordées avec les éventuels candidats à la franchise par les responsables de l’enseigne. Et autant de sujets primordiaux pour les entrepreneurs tentés par l’aventure en jaune et bleu.

Entreprendre en couple, ça soude

« Nous voulons être certains, chez Norauto, que le projet d’entreprise soit un projet de famille pour nos futurs franchisés, martèle Frédéric Cecconi, directeur général de Norauto Franchise. C’est pourquoi nous apprécions particulièrement qu’un couple entreprenne en franchise : c’est à la fois rassurant pour le franchiseur car il s’appuie sur deux personnes liées par une même ambition, et nous apprécions de pouvoir parler autant à Monsieur qu’à Madame en brisant le clivage de « l’homme à l’atelier, sa femme à l’accueil et à la comptabilité », car les épouses aujourd’hui prennent beaucoup en charge le marketing, la stratégie commerciale, quand la compta, elle, est bien souvent externalisée. »

En l’occurrence, plusieurs des prospects qui se sont présentés sur le stand Norauto sur Franchise Expo 2016 l’ont fait en couple. Reste à savoir si leur projet fera partie des 40 sites que l’enseigne prévoyait d’ouvrir en franchise d’ici 2018, un objectif fixé l’an dernier par Frédéric Cecconi. « Nous en avons ouvert 9 en 2015, et trois lors des quatre dernières semaines, confesse-t-il. Nos nouveaux candidats comme nos récents franchisés sont rarement issus de l’automobile. Nous privilégions des entrepreneurs en quête de diversification, ayant une quarantaine d’années en moyenne et surtout une idée solide. Nous avons des prospects issus de l’industrie, de la banque, des assurances… »

60 prospects qualifiés visés sur le salon

En matière de prospects qualifiés, Norauto visait le chiffre de 60 sur cette édition 2016 de Franchise Expo. S’il est encore un peu tôt pour dire si ceux rencontrés durant ces quatre jours de salon étaient bel et bien si qualifiés que ne le désirait l’enseigne, Frédéric Cecconi sait déjà à peu près sur combien de candidats il va pouvoir transformer en véritables entrepreneurs Norauto. « Notre taux de conversion est d’environ 5%, ce qui se vérifie chaque année, en général, estime-t-il. Nous enregistrons généralement quelque 800 candidats par an et Franchise Expo pourvoit un peu moins de 10% de ceux-ci. Notre principal vecteur de candidatures est aujourd’hui notre site Internet, que nous avons refondu l’an dernier et sur lequel on trouve beaucoup de témoignages d’opérationnels et de franchisés, ainsi que des vidéos. »

Un site qui fournit également aux franchisés, présents comme futurs, des services qui leur rendent la tâche plus facile : prise de rendez-vous en ligne, bientôt carnet d’entretien… Et même en centre, le “web in store” avec des tablettes situées dans les rayons pour permettre au client d’explorer le magasin virtuel et de dépasser la seule offre exposée semble avoir convaincu les franchisés les plus récents. « Faire voir toute la gamme sans se noyer sous le stock, c’est une exigence de nos entrepreneurs, confirme Frédéric Cecconi. Ces services font partie des choses qui séduisent les prospects, de même que la liberté d’entreprendre qu’offre Norauto, la sécurité d’investissement, l’accompagnement que nous leur fournissons ainsi que l’actionnariat familial du groupe Mobivia : ça leur parle beaucoup. »

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*