Inscription à la news letter
Notre magazine

Dernière minute – Equip Auto 2017 de retour à Paris, porte de Versailles!

Fini l’exil à Villepinte, certes volontaire, auquel était soumis Equip Auto depuis 1985. A la surprise générale, Jacques Mauge, président du salon et de la FIEV, l’a annoncé ce vendredi 3 juin : «dès 2017 et pour les éditions suivantes, Equip Auto aura lieu au Parc des Expositions de la Porte de Versailles». Bye bye Villepinte, donc, et (re)bonjour Paris ! Cette spectaculaire relocalisation a au moins un fantastique mérite : celui de matérialiser −et crédibiliser− une ferme volonté de ressusciter “l’esprit Equip Auto”…

parc_des_expositions_porte_de_versailles_projet

Equip Auto vient de créer la surprise en annonçant quitter Villepinte pour investir la porte de Versailles et son parc des Expositions en pleine rénovation…

Annoncer son retour à Paris après tant d’années d’exil à Villepinte : voilà qui devrait rendre une sacrée dynamique au salon Equip Auto. En tout cas, il n’en fallait pas plus pour susciter une salve d’applaudissements nourris de la part des représentants des fédérations professionnelles, des équipementiers, des distributeurs, des réparateurs et même des constructeurs réunis vendredi soir dernier au Quartier des Célestins de la Garde Républicaine, dans le IVème arrondissement de la Capitale, pour écouter le discours de Jacques Mauge, président de la FIEV et du «Salon international de l’après-vente et des services pour tous les véhicules».

Sous la majestueuse charpente du Manège Battesti conçue par Gustave Eiffel pour l’Exposition Universelle de 1899, le lieu était tout indiqué pour une annonce de cette ampleur. «C’est parce que la condition première de la réussite d’un salon est sa convivialité que les prochaines éditions d’Equip Auto à partir de 2017 auront lieu au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à proximité du cœur vivant de la Capitale», a déclaré Jacques Mauge.

Bien sûr, il s’agissait de maintenir la nouvelle secrète jusqu’au bout : le site officiel d’Equip Auto annonçait d’ailleurs toujours, dimanche 5 juin 2016, que le salon se tiendra au parc des expositions Paris Nord Villepinte ! Mais non, c’est bien dans l’antre des plus grands salons –notamment du Mondial de l’Automobile– au sud du XVème arrondissement, que l’édition 2017 aura lieu du 17 au 21 octobre 2017.

Un nouvel écrin futuriste au cœur de la capitale

Autre bonne et belle raison de remettre ainsi Equip Auto dans le sens d’une piste internationale qu’il avait peine à maintenir dans l’austère, vieillissant et excentré parc des expositions de Villepinte : non seulement le voilà à nouveau au cœur de l’une des trois villes les plus attractives au monde, mais il profitera aussi, à plein, de la profonde rénovation en cours à la porte de Versailles !

Certes, ce chantier entamé en 2015 doit s’étaler sur 10 ans. Mais la première tranche en cours, promise pour 2017, donne déjà une belle idée du nouvel écrin dont Equip Auto commencera à profiter dès sa prochaine édition. Ce film qui nous projette dans le futur parc des expositions de la porte de Versailles donne déjà furieusement envie de cet Equip Auto parisien qui promet d’en remplir les pavillons 1, 2 et 3 :

Enseignements tirés du passé

Mais le contenant, aussi appétissant soit-il, ne peut suffire à lui seul à relancer Equip Auto. Le salon doit aussi promettre une ambitieuse refonte de son contenu.

Avec Claude Cham, son prédécesseur à la tête de la Fiev, Jacques Mauge avait fait le tour des stands lors de la dernière édition et avait promis de tenir compte des éternels reproches que leur faisaient alors nombre d’exposants et, à distance, ceux des plus gros qui l’avaient déserté depuis parfois plusieurs éditions. Informés de cette démarche, nous nous posions ici la question au lendemain d’Equip Auto 2015 dans notre «Plaidoyer pour l’Equip Auto d’hier et donc, de demain» : les deux présidents «auront-ils tout écouté et surtout tout entendu des reproches récurrents qui minent même les plus fidèles» ? Apparemment, oui. Jacques Mauge l’affirmait vendredi dernier : «nous avons relevé les bonnes pratiques des exposants au cours de l’édition précédente» et les organisateurs souhaitent donc les étendre. Ils veulent même «faciliter la venue des réparateurs sur le salon via, notamment, un service de navettes» ! A la bonne heure…

Certes, le transfert porte de Versailles n’effacera pas d’un coup, miraculeusement, toutes les doléances de coûts, d’animations, de services, d’accessibilité, etc., etc., qui émaillaient et égratignaient, édition après édition, cet “Equip Auto/Villepinte” jamais complètement remis de cette saignée d’exposants que la crise financière lui imposait si violemment en 2009. Mais qu’importe. L’ambition est là. La relocalisation porte de Versailles peut endiguer l’érosion en faisant spectaculairement table rase de cette lassitude chronique que Villepinte incarnait. Cet appétissant  “come back” sur les lieux de sa splendeur passée rebat les cartes d’Equip Auto et met en scène sa dynamique nouvelle, gage d’une inédite et crédible volonté de changement.

«Mobiliser les constructeurs»

Cette décision annonce donc une possible résurrection de “l’esprit Equip Auto” qui a toujours souhaité rassembler et incarner tous les acteurs du marché. Une résurrection également mûrie au sein du Comité d’orientation d’Equip Auto composé notamment du CNPA, de la FNAA, de la FFC (l’autre actionnaire d’Equip Auto), du GNESA, du SPP, de la FEDA et bien sûr de la FIEV.

Cet Equip Auto nouveau veut aussi répondre à l’une des trois priorités du salon en vue des prochaines éditions : favoriser l’innovation et préparer demain. Et comment préparer demain sans savoir ce que l’amont de la filière automobile prépare lui-même, surtout à l’heure où les constructeurs s’entichent massivement d’une connectivité porteuse de grandes ruptures pour l’après-vente ? Ce n’est sûrement pas Christian Peugeot, directeur des affaires publiques du Groupe PSA, qui dira le contraire, lui qui était présent au premier rang des invités de ce 3 juin…

«L’événement que représente Equip Auto doit rendre le futur de l’automobile palpable à tous les acteurs de la filière aval et traduire leurs besoins par des approches concrètes», a confirmé Jacques Mauge à l’attention des constructeurs et peut-être à celle de ces grands équipementiers qui, du haut de leur mondialisation avérée, méprisent cet Equip Auto jugée trop franco-français, à tout le moins trop “franco-francophone”. Tous sont pourtant impliqués, à l’heure de la maintenance prédictive où l’après-vente doit plus que jamais savoir s’appuyer sur la première monte pour espérer entretenir comme il se doit les véhicules de demain.

Car pour répondre à l’objectif annoncé de «développer le business» selon les termes du président d’Equip Auto, «il faut favoriser le rapprochement de l’offre et de la demande». D’où la nécessité de convaincre les constructeurs de faire leur retour sur le salon, qu’ils avaient déserté voilà de trop nombreuses années maintenant. «Nous menons les actions nécessaires pour mobiliser les constructeurs. Sachant l’intérêt croissant qu’ils manifestent pour l’après-vente, ils ont aujourd’hui toute leur place à Equip Auto», soutient Jacques Mauge.

Accueillir de nouveaux acteurs

Pour Equip Auto, développer le business implique également de séduire de nouveaux acteurs et de les convaincre d’exposer eux aussi sur le salon. Après le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Pologne en 2015, d’autres pays seront donc à l’honneur en 2017, pour étendre la dimension internationale de l’événement. «Nous concocterons également un programme pour les acheteurs internationaux», précise Jacques Mauge. «Pour répondre aux enjeux de la mobilité connectée, nous devons aussi intégrer de nouveaux acteurs : assureurs, flottes, opérateurs de télématique, de téléphonie, spécialistes de la location et du leasing… C’est aussi pourquoi le «Village des Start-up» initié en 2015 sera reconduit en 2017. 

Sur le plan des affaires toujours, «un événement de “Networking” sera organisé entre équipementiers et groupements d’achats», histoire d’huiler un peu ces relations qui se dessinent plus musclées à la faveur de la concentration galopante entre les principaux acteurs de la distribution.

Enfin, «2017 marquera aussi le retour d’une grande soirée de gala», a également annoncé le président du salon. Si, en plus, Equip auto redevient convivial et événementiel… Décidément : vivement 2017 !Logo Equip Auto 2017

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 3,80 sur 5)
Loading...

3 Commentaires concernant “Dernière minute – Equip Auto 2017 de retour à Paris, porte de Versailles!”

  1. Jean-Marc REPETRI / 6 juin 2016 á 9 h 48 min / Répondre

    Une belle communication effectivement. Des halls de moins en moins nombreux, des équipementiers las d’attendre le chaland sur leur stand, des asiatiques parqués dans un coin en train de manger leur panier-repas pour s’occuper, le salon ne ressemblait plus à rien. Les constructeurs avaient mis les voiles, plusieurs équipementiers de même. Seuls les shows de Facom avec percussions et mini-shorts affriolants parvenaient à maintenir l’illusion d’un salon dynamique… au détriment des oreilles des stands voisins. La faute aux organisateurs ? Pas vraiment, face à un marché mondialisé, exposer à Paris n’a –malheureusement- aujourd’hui que peu d’intérêt (certains affirment même aucun) en terme de business et de retour sur investissement. Bon courage pour recueillir des témoignages d’exposants qui iraient dans le sens de votre com.

  2. Bonjour, C’est normal que ce salon revienne à Paris. Les coûts sont prohibitifs, donc les principaux acteurs, surtout en carrosserie-peinture, où le secteur est en pleine crise, ne veulent plus y revenir. Pour les fabricants: le Delta « nouveaux clients/ fidélisation des clients actuels/ image véhiculée par rapport au coût final reste inamortissable. Nous, distributeurs restons peu motivés à revenir, et pour nos clients, c’est pire. leur leitmotiv c’est « pour aller voir quoi, il n’y a plus rien. A force de taper sur son jouet, on fini par le casser et on pleure! De plus, Villepinte était idéal pour stationner. Approcher et stationner dans Paris: BON COURAGE!!!

  3. Bel effet de com pour cacher que Villepinte était devenu trop grand pour les rares exposants qui restent

    Ndlr: Vous avez raison. Mais « redimensionner » le salon sur un nouveau lieu n’est sûrement pas la principale motivation du transfert d’Equip Auto porte de Versailles. Il fallait aussi sortir de la spirale négative qu’incarnait Villepinte, profiter de la modernisation de la porte de Versailles… et rendre à Equip Auto la pleine attraction de « Paris Intra Muros » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*