Inscription à la news letter
Notre magazine

La sonde Lambda fête ses 40 ans

En 1976, une sonde Lambda équipe pour la première fois au monde une Volvo série 240/260 destinée au marché américain. Depuis, Bosch a produit pas moins d’un milliard de ce capteur devenu aujourd’hui incontournable…

bosch-sondes-lambda

Si Volvo a été le précurseur en la matière, actuellement 85% des véhicules en Europe sont équipés de sondes Lambda Bosch. Ce capteur trouve place en amont et en aval du catalyseur. Il permet de mesurer la teneur en oxygène des gaz d’échappement, favorisant ainsi un dosage précis de la quantité de carburant injecté. .

En quarante ans, Bosch a produit plus d’un milliard de sondes Lambda, dont 500 millions d’unités entre 1976 et 2008 et autant entre 2008 et 2016. L’histoire démarre aux États-Unis, lorsqu’une réglementation sur les émissions voit le jour et que la Volvo série 240/260 est équipée pour ce marché. La seconde génération de la sonde Lambda est commercialisée en 1982 et présente l’avantage d’être chauffée. Aujourd’hui, on trouve au moins deux sondes sur la plupart des véhicules essence modernes.

Portée par la dépollution

«La première, en amont du pot catalytique, mesure le taux d’oxygène présent dans les gaz d’échappement. La seconde contrôle si le catalyseur fonctionne correctement. De même, les véhicules Diesel modernes ne sont plus imaginables sans sonde Lambda. Et cette tendance va se poursuivre. Les seuils d’émission de plus en plus stricts fixés par la législation pour les véhicules essence et Diesel nouvellement immatriculés ne peuvent en effet être atteints qu’avec une dépollution très efficace des gaz d’échappement», assure l’équipementier.

Bosch en profite aussi pour rappeler qu’une sonde Lambda défectueuse doit être immédiatement remplacée. Sans mesure correcte, la combustion perd de son efficacité et la consommation de carburant augmente. L’OBD embarqué du véhicule peut fournir toutes les indications nécessaires à ce sujet. Il est également possible d’utiliser un outil de diagnostic (type KTS ou FSA) ou un analyseur de gaz d’échappement. Néanmoins, un contrôle visuel est utile pour vérifier l’état du connecteur, de la gaine et du capteur.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*