Inscription à la news letter
Notre magazine

Filtre à particules : Optym-Ha ouvre une nouvelle unité de production

Spécialiste du nettoyage des filtres à particules et catalyseurs, Optym-Ha annonce l’ouverture d’un atelier de 350 m2 situé dans la commune du Thillay (95). Cette unité de production permet à l’entreprise de se rapprocher de sa clientèle parisienne qui représente 30% de son C.A.

Nicolas Pianfetti photographie

Fabien Sikirdji, dirigeant d’Optym-Ha

Le fondateur et dirigeant d’Optym-Ha, Fabien Sikirdji, annonce une croissance de 16% du chiffre d’affaires de l’entreprise en 2016, soit un total de 1,25 million d’euros. Créée en 2005 et implantée à Villard-Bonnot, en Isère (38), elle emploie 7 salariés et poursuit donc son développement en ouvrant une nouvelle unité de production au Thillay, dans le Val d’Oise, lui permettant du même coup de se rapprocher de sa clientèle d’Île-de-France et d’optimiser ses délais de service. Elle travaille notamment avec la RATP, Transdev ou Keolis, pour ne citer qu’eux. La nouvelle unité s’appelle Optym-Ha IDF, emploie 2 personnes et devrait réaliser un C.A. de 300 000€ dès cette année.

Spécialisée dans le nettoyage et l’échange standard des filtres à particules et catalyseurs pour automobiles, bus, poids lourds, engins de voirie et de travaux publics, Optym-Ha ouvre donc un nouvel atelier développé sur 350 m2. Il dispose d’un plancher filtrant, offrant ainsi une sécurité maximale aux techniciens. « Nos employés sont bien entendu équipés de tout le nécessaire pour travailler sans danger : scaphandre, combinaison et gants hermétiques, explique Fabien Sikirdji. C’est un investissement considérable mais indispensable pour nous, d’autant plus qu’à ce jour, et c’est très surprenant, aucune réglementation n’est encore en vigueur concernant le niveau de sécurisation à apporter dans le cadre de notre activité… »

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*



*