Inscription à la news letter
Notre magazine

Bosch : résultats solides en 2016

L’équipementier allemand Bosch a présenté ses résultats pour l’exercice 2016. S’il progresse dans -presque- toutes ces activités, dont celui de la mobilité, le groupe s’oriente résolument vers les objets intelligents…

Bien qu’entrainé dans le « Dieselgate », en raison duquel il a récemment dû provisionner quelque 303 millions d’euros (327,5 millions de dollars US) afin de clore une bonne part des plaintes au civil devant les tribunaux américains, le groupe Bosch continue de voir son chiffre d’affaires se développer année après année. L’équipementier allemand, qui a dévoilé la semaine dernière ses résultats financiers pour 2016, a connu une année très positive.

S’il ne s’agit pour l’heure que de ses résultats provisionnels, le groupe a pu cependant annoncer un CA ayant atteint 73,1 milliards d’euros. Ce dernier est ainsi en hausse de 3,5% en valeur nominale ; hors effets de change, la hausse atteint 5.4%. Quant au résultat opérationnel il atteint en 2016 près de 4,3 milliards d’€, contre 4,6 lors de l’exercice précédent.

Solutions de mobilité dynamique

Globalement, l’équipementier a progressé dans tous ses secteurs d’activité excepté celui des techniques industrielles où il enregistre un recul de 5,1% pour passer de 6,6 à 6,3 mds d’€. Ainsi, le secteur des biens de consommation, porté par la bonne tenue des ventes du matériel électroportatif et de la division BSH Electroménager, a vu son CA progresser de 2,8% en 2016 pour atteindre 17,7 mds d’€ contre 17,1 un an plus tôt. De même ; le secteur des Techniques pour les énergies et les bâtiments a progressé, certes de façon plus modérée (+ 0,8%), pour atteindre 5,2 mds d’€ de CA.

Mais c’est toujours le secteur dit des Solutions de Mobilité qui continue de tirer l’activité du géant allemand. Un secteur dans lequel l’équipementier enregistre en effet une hausse de 5,5% de son CA pour atteindre 44 mds d’€ contre 41,7% en 2015. Dans ce cadre, les systèmes pour injection essence ont enregistré un record des ventes, avec 250 millions d’injecteurs haute pression écoulés sur l’année. De même des lignes de produit telles les systèmes d’assistance à la conduite et d’info-loisir s’inscrivent dans cette dynamique positive.

Vers des objets connectés… et intelligents !

Bien sûr, sa présence à tous les niveaux de la production de composants et de systèmes liés à l’électrification et à l’autonomie du véhicule participe activement à cette croissance du secteur de la mobilité. Bosch rappelle d’ailleurs dans son communiqué qu’il investit chaque année 400 M€ dans l’électromobilité. Reste que l’équipementier a aussi annoncé continuer d’investir dans le perfectionnement du moteur à combustion classique qui, selon lui, continuera d’équiper plus de 80% des VN vendus à l’horizon 2025 !

Si l’équipementier entend bien maintenir sa bonne croissance, notamment initiée par le biais d’un repositionnement stratégique sur l’internet des objets, secteur dans lequel Bosch ambitionne rien moins que de devenir leader. Pour cela, le groupe a annoncé aussi désormais se positionner sur l’intelligence artificielle, un marché naissant mais qui, permettant de transformer les objets connectés en assistants intelligents, offre un potentiel colossal de plusieurs milliards d’euros : le président du directoire Volkmar Denner a d’ores et déjà annoncé que les objets intelligents devraient représenter 10% du CA total du groupe d’ici 5 ans. Aussi, après avoir ouvert début 2016 le nouveau Bosch Center for Artificial Intelligence (BCAI), l’équipementier annonce une enveloppe de 300 M€ pour son extension d’ici 2021.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*