Inscription à la news letter
Notre magazine

Valeo – Résultats S1 2017 : sur sa lancée…

Valeo a fait le point sur ses résultats financiers du premier semestre 2017. Et force est de constater que, dans la droite ligne de ceux présentés à la fin du premier trimestre, les derniers chiffres dévoilés confirment le dynamisme de l’entreprise supérieur au marché. Tant en première monte qu’en rechange…

Valeo a dévoilé le 21 juillet dernier ses résultats financiers pour le premier semestre de l’exercice 2017. Le chiffre d’affaire a atteint sur cette période 9,5 mds d’€, en hausse de 16% par rapport au premier semestre 2016 (+9% à périmètre et taux de change constants). La marge opérationnelle du groupe bondi de 17% pour atteindre 754 M€, soit 8% du CA tandis que le résultat net s’établit à 506 M€, soit 5,3% du CA. Un résultat net en hausse de quelque 20% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

C’est bien entendu l’activité première monte qui tire ces résultats vers le haut : elle représente en effet 87% du CA total du groupe (8,235 mds d’€). Cette activité peut certes s’appuyer sur une bonne dynamique de marché mais l’équipementier annonce une surperformance de 6 points par rapport à la production mondiale automobile. En outre, les prises de commandes enregistrent elles aussi une hausse importante : elles s’élèvent sur ce premier semestre 2017 à près de 15 mds d’€.

Et si les 10% du CA (963 M€) que représenté l’activité rechange peuvent a priori paraître faibles au regard des résultats de la première monte, elle voit son CA augmenter de 14% (5% à périmètre et taux de change constant) par rapport au S1 2016, passant de 845 à 963 M€ sur ce premier semestre 2017. Et elle ne peut que progresser, la première monte d’aujourd’hui représentant la rechange de demain…

L’innovation tire (toujours) la croissance

Surtout, l’équipementier doit pour une très large part ses résultats à sa forte capacité d’innovation sur des marchés porteurs (pôles systèmes de propulsion, confort et aide à la conduite, thermique et visibilité). Pas moins de 6,1% de son CA a été réinvesti e R&D ; quant aux nouveautés présentes dans son portefeuille produit (NdlR : produits ou technologies produits depuis moins de trois ans), elles concourent à hauteur de 42% dans le total des prises de commandes de l’équipementier sur ce premier semestre. « Une part qui atteint 50% si l’on intègre les produits Valeo-Siemens », ajoute Jacques Aschenbroich, président directeur général de Valeo…

Car outre sa croissance externe via les rachats de Peiker en février 2016, puis Spheros en mars de la même année et, plus récemment, le japonais Ichikoh, le français place d’autres pions sur l’échiquier des nouvelles mobilités avec par exemple la co-entreprise formée avec Siemens, baptisée Valeo Siemens eAutomotive, laquelle a enregistré quelque 3 mds d’€ de prise de commande. En juin dernier, le groupe créait également Valeo.ai, premier centre mondial dédié à l’intelligence artificielle et au deep learning dans les applications automobile. Le même mois, le groupe français se rapprochait de Cisco dans le cadre d’un accord de coopération afin de développer des innovations pour la mobilité intelligente.

Tous les voyants semblent donc au vert pour atteindre les objectifs que Valeo s’est assigné pour l’exercice 2017 : sur la base d’une production automobile en hausse de 1,5 à 2% au niveau mondial, l’équipementier ambitionne de parvenir à une hausse de son CA de plus de 5 points par rapport au marché ainsi qu’une légère hausse de sa marge opérationnelle.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*