Inscription à la news letter
Notre magazine

Norauto mensualise à son tour les coûts d’entretien

Norauto teste actuellement une nouvelle offre d’entretien mensualisé sur une période de 24 ou 36 mois. Une façon de mieux lisser ses dépenses pour le consommateur ; une façon pour l’enseigne de mieux capter l’automobiliste pour l’entretien courant de son véhicule. Et la preuve que les réseaux indépendants entrent les uns après les autres dans la danse du contrat d’entretien jusqu’alors propres aux réseaux constructeurs…

Fort de l'expérience concluante menée depuis deux ans par Midas, autre enseigne du groupe Mobivia, Norauto déploie à son tour une offre de contrat d'entretien

Fort de l’expérience concluante menée depuis deux ans par Midas, autre enseigne du groupe Mobivia, Norauto déploie à son tour une offre de contrat d’entretien

Les acteurs du marché indépendant de l’après-vente l’ont compris depuis longtemps : le contrat d’entretien est l’une des armes la plus communément affutée par les constructeurs pour fidéliser en atelier. Il restait encore à l’importer dans l’univers multimarque, évidemment plus complexe à gérer. Depuis deux ans, le mouvement s’est toutefois amorcé. Fort de l’expérience de garantisseurs VO, les réseaux indépendants semblent effectivement prêts à s’approprier cette martingale commerciale qui fait depuis longtemps le bonheur des seuls réseaux constructeurs.

Généralisation amorcée

Dernier exemple en date : l’enseigne Norauto annonce tester une offre d’entretien dont le coût pour l’automobiliste est mensualisé qui, en cas de succès, sera étendu à terme à l’ensemble des ses centres autos. Le test devrait être très rapidement concluant et la généralisation votée, puisque Norauto n’est pas la première enseigne à s’essayer à la formule dans le groupe Mobivia. En avril 2016, Midas, autre enseigne du même groupe, essuyait les plâtres avec son contrat d’entretien au kilomètre pour petits et gros rouleurs, annoncé d’ailleurs depuis fin 2015 durant Equip Auto. L’enseigne de réparation rapide déployait parallèlement l’offre Midas Connect, le pendant digital au contrat d’entretien permettant au conducteur de mieux anticiper, grâce au boîtier Xee, les besoins « transmis » par son véhicule. Avec un certain succès puisque le réseau se félicitait, en mai dernier, avoir déjà ainsi connecté plus de 7 000 véhicules

Mais ce n’est déjà plus l’apanage des enseignes structurées issues de la « nouvelle distribution ». Tout dernièrement, cette approche nouvelle faisait son entrée dans un réseau multimarque dit traditionnel, à l’initiative d’Autodistribution pour ses garages AD. Un réseau qui vient d’ailleurs lui aussi d’annoncer sa solution digitale AD Auto Connect, récompensée aux Grands Prix de l’Innovation d’Equip Aut 2017…

De Midas à Norauto

Malgré le peu de détails transmis par Norauto, son offre ressemble évidemment furieusement à celle de Midas, même si la phase test n’atteint pas pour l’instant la durée maxi de 5 années déployée par le fast-fitter :«Selon la typologie de son véhicule et son kilométrage annuel, l’automobiliste choisit une durée et une mensualité, souligne le communiqué du réseau de centres auto. Le centre Norauto assure ensuite l’entretien courant de la voiture pendant 24 ou 36 mois dans le respect des obligations du carnet constructeur».

En toute logique, on peut considérer que, comme Midas, l’offre permettra aux consommateurs séduits d’économiser 25% par rapport à un entretien réalisé au coup par coup, pour un contrat n’excédant probablement pas le seuil psychologique des 100 euros par mois.

Simplicité… et fidélité !

L’offre Norauto couvre en tout cas l’essentiel des grandes étapes d’un entretien maîtrisé : révisions calées sur les espaces d’entretien préconisés par le constructeur, remplacement des pièces d’usure telles le freinage (purge du liquide incluse), balais d’essuie-glace et recharge du circuit de climatisation. En option, le client soucieux de tout prévoir peut également opter pour le remplacement de ses pneus ou encore de la courroie de distribution.

Norauto met bien sûr en avant la transparence et la simplicité de l’offre. Une fois l’abonnement souscrit en effet, l’automobiliste maîtrise son budget puisqu’il connaît parfaitement à l’avance les frais liés à l’entretien de son véhicule. Grâce à un numéro dédié mis en place par l’enseigne, l’automobiliste n’a plus qu’à prendre rendez-vous ou obtenir des renseignements auprès d’un conseiller par téléphone ou SMS.

Et tout comme son réseau-frère Midas, Norauto a déjà déployé son boîtier connecté. Le couple contrat d’entretien/entretien connecté est de toute évidence mûr pour venir renforcer l’offre des indépendants…

 

>>> Nos précédents articles sur le contrat d’entretien proposés par des réseaux indépendants :
Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 3,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*