Inscription à la news letter
Notre magazine

Equip Auto 2017 – Diéseliste de France lance l’Eco Révision VI

Parce qu’il n’y a pas que le VL dans la vie et que Diéseliste de France fédère des professionnels spécialisés dans tous types de motorisation diesel, y compris celles des bus et des poids lourds, l’association présidée par Fabrice Godefroy vient d’annoncer, sur Equip Auto 2017, la déclinaison VI de son concept Eco Révision.

Fabrice Godefroy et Diéseliste de France ont présenté le concept d’Eco Révision VI sur Equip Auto 2017.

Equip Auto 2017 a d’abord été, pour Diéseliste de France, l’occasion d’une déclaration d’intentions : « nous voulons élargir des compétences de l’association aux motorisations essence –ce qui est déjà le cas pour un certain nombre de nos membres– hybride, et d’autres encore », a souligné Fabrice Godefroy, président de l’association. « Nous avons la chance, en après-vente, de bénéficier d’une certaine inertie entre la sortie d’un modèle et son arrivée dans nos ateliers, ajoute-t-il, ce qui nous laisse le temps nécessaire pour prendre les bons virages. »

En attendant, s’il est un concept sur lequel Diéseliste de France s’est positionné, c’est celui de l’Eco Révision, développé en partenariat avec Bosch et SphereTech. « Ce n’est pas un label, mais un véritable concept d’atelier, rappelle Fabrice Godefroy. Il encourage les automobilistes à procéder au diagnostic et à l’entretien du moteur et de la chaîne de dépollution dans le même timing que la révision, et pas seulement dans le cadre d’un pré-contrôle technique. »

Le parc VI plus kilométré et plus polluant

Mais parce que les VL ne sont pas les seuls véhicules à souffrir d’une mauvaise dépollution et d’un encrassement caractérisé de leurs systèmes d’injection, notamment, il s’agissait aussi de s’adresser aux bus et poids lourds. C’est pourquoi Diéseliste de France a décliné son concept d’Eco Révision en Eco Révision VI. « Force est de constater que ce parc, bien que représentant moins de véhicules que le parc roulant VL, parcourt beaucoup plus de kilomètres que ce dernier et émet plus d’émissions polluantes du fait de ses motorisations à plus fortes cylindrées », estime-t-on chez Diéseliste de France.

Ainsi, le concept, en phase d’expérimentation s’appuie sur deux axes. Le premier portant sur la partie diagnostic qui sera une déclinaison adaptée de l’Eco Révision (VL). Et le deuxième sur la partie pièces en partenariat avec Bosch. L’offre concernera dans un premier temps des têtes de pulvérisations, modules de dosage et d’alimentions (pièces techniques), des préfiltres et filtres (PGV) ainsi qu’une formation technique sur les systèmes SCR et DENOX (destinés à réduire les émissions de NOx) et des supports marketing pour compléter l’offre. Diéseliste de France devrait en faire plus ample démonstration sur le salon Solutrans, du 21 au 25 novembre prochains, à Lyon.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*