Inscription à la news letter
Notre magazine

L’ANFA investit pour demain

L’ANFA lance cette année un plan d’investissement dans les nouvelles technologies et les nouveaux usages de la mobilité afin de former la filière professionnelle. Ceci en attendant l’ouverture du Campus de Guyancourt prévu pour septembre 2018.

Qu’il s’agisse de jeunes, salariés, enseignants ou formateurs, l’Anfa investit 1,4 M€ pour leur permettre d’acquérir des compétences dans les nouvelles motorisations électriques, hybrides, hydrogènes ou les mobilités douces. Par exemple, 27 centres de formation d’apprentis (CFA) vont être dotés de deux véhicules : un électrique et un hybride avec bornes de recharge. L’organisme accompagne aussi les CFA en finançant les enseignements relatifs au diagnostic et à l’intervention sur ces types de véhicules. En 2016, près de 500 jeunes inscrits en CQP ont suivi ces enseignements.

De même, plus de 400 stagiaires enseignants ont été formés de leur côté sur plusieurs thématiques :

  • Les énergies alternatives pour l’automobile.
  • La prévention des risques d’origine électrique sur véhicules automobiles.
  • Le maintien des compétences de prévention des risques électriques.
  • Les interventions sur véhicules électriques et hybrides.
  • Diagnostic et interventions sur véhicules industriels électriques et hybrides.

En 2018 des formations complémentaires seront proposées sur l’organisation VE/VH dans l’atelier et les deux roues électriques. Par ailleurs, un cycle dédié au véhicule connecté est organisé jusqu’à novembre 2018.

Laboratoire et lieu de réflexion pour l’ANFA

Côté formation continue, l’Anfa a financé à hauteur de 1,5 M€ quelque 28 846 heures de stages sur véhicules électriques et hybrides en 2016. Elles concernaient 2 350 salariés issus de 1 800 entreprises. Toujours au plan de la formation, il faut aussi rappeler la mise en chantier en 2016 du «Campus des services de l’automobile et de la mobilité». Implanté à Guyancourt (78), il regroupera à terme l’ensemble de l’offre de services de la branche : formation des jeunes jusqu’au diplôme d’ingénieur, formation des salariés, accompagnement des entreprises dans tous leurs besoins emploi formation.

Ce Campus, dont l’ouverture est prévue en septembre 2018, deviendra la vitrine des innovations développées au sein des métiers des services de l’automobile. Ce sera aussi un laboratoire des nouveaux usages et des nouvelles technologies et un lieu de réflexion, d’expérimentation et de démonstration. Bien entendu, des programmes pour anticiper et former aux nouveaux métiers des services de l’automobile seront également élaborés afin de faire de ce Campus un Pôle d’Excellence.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*