Inscription à la news letter
Notre magazine

Feda : des indicateurs économiques au vert pour la distribution

Selon les indicateurs révélés dans le cadre du dernier CDA, l’environnement économique semble plus favorable au métier de la distribution avec une hausse de 2% de l’activité enregistrée dans l’approvisionnement de l’industrie et les pièces automobiles. Et les opinions positives pour les mois à venir laissent présager une activité dynamique…

Tableau de l'évolution du CA approvisionnement de l'industrie et des pièces automobiles issu du baromètre de la CGI pour le troisième trimestre 2017

Tableau de l’évolution du CA approvisionnement de l’industrie et des pièces automobiles issu du baromètre de la CGI pour le troisième trimestre 2017

 

Dans le cadre du dernier Club de la distribution Automobile (CDA) qui s’est déroulé le mois dernier, la Feda a révélé à ses adhérents présents les derniers indicateurs fournis par la CGI (Confédération Française du Commerce de Gros et International), indicateurs portant sur le troisième trimestre de l’année.

Sur un plan macroéconomique, le contexte redevient favorable. L’activité économique (hors services) a en effet évolué de façon positive, ayant enregistré sur le troisième trimestre 2017 une hausse de 1,6% par rapport à la même période un an plus tôt. Et la tendance (évolution de l’activité sur quatre trimestres consécutifs) est même meilleure encore puisqu’elle a atteint 2%.

Les secteurs du bâtiment, qui a retrouver une vraie dynamique en 2017 (+5,1% au T3 notamment) et, dans une moindre mesure, du commerce de gros (+2,5% sur cette même période), ont porté l’activité durant le troisième trimestre. Pour le secteur de l’approvisionnement de l’industrie et des pièces automobile, la hausse a elle aussi été au rendez-vous avec +2% par rapport au troisième trimestre 2016.

Des pros optimistes

Sondés dans le cadre du baromètre BtoB de la CGI, les professionnels se sont montrés plutôt optimistes vis-à-vis des mois à venir. Ainsi un léger mieux a pu être observé concernant la trésorerie des pros. Ils sont de moins en moins nombreux à déclarer une dégradation de leur situation sur ce plan (9% contre 10% au trimestre précédent). De la même manière, les défauts de paiement apparaissent comme de moins en moins nombreux, 18% déclarant en effet une baisse ; c’est deux points de mieux que lors du précédent baromètre trois mois plus tôt.

In fine, Bernard Bruneaux, vice-président de la Feda ayant présenté ces indicateurs durant le CDA, estime que «si cela reste du déclaratif, une impression d’optimisme se dégage et les professionnels anticipent une hausse d’activité». D’ailleurs, un signe ne trompe pas : si l’indicateur des intentions d’embauche a certes fléchi par rapport au précédent trimestre, il reste bien orienté avec 25% des établissements sondés déclarant vouloir recruter soit pour palier des départs en retraite, soit pour développer les effectifs de l’entreprise. Ce qui n’est pas sans mal, 64% d’entre eux annonçant avoir des difficultés de recrutement…

A noter, la Feda continue de travailler à l’élaboration d’un panel d’indicateurs dédiés à la profession de distributeur. Un projet qui devrait aboutir selon Bernard Bruneaux dans le courant de cette année.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*