Inscription à la news letter
Notre magazine

Dernière minute – Nobilas à la FFC: colère de Patrick Nardou, mise au point de Patrick Cholton

Patrick Nardou, le président de la FFC-Réparateurs, s’est mis très en colère hier en découvrant qu’Innovation Group (Nobilas) est devenu membre de la FFC-Équipementiers. Il s’y était opposé en juin dernier et pensait l’affaire réglée, tient-il à faire savoir en s’insurgeant : son avis n’a donc pas été pris en compte et il n’en a même pas été informé ! Pas aussi simple, rétorque Patrick Cholton, président de la FFC, qui regrette vivement l’affrontement public, mais reprend point par point les reproches qui lui sont faits…

Innovation Group (Nobilas) est devenu membre de la FFC-Carrosserie au travers de la FFC-Equipementiers. La FFC-Réparateurs s’insurge…

Hier, par le plus grand des hasards, les élus de la FFC-Réparateurs disent avoir découvert qu’Innovation Group, la maison-mère de Nobilas, est récemment devenue membre… de la FFC-Équipementiers, une autre branche de la Fédération Française de la Carrosserie !

Patrick Nardou : «une trahison»
Patrick Nardou, Président de la FFC Réparateurs

Patrick Nardou, Président de la FFC Réparateurs

C’est effectivement tout ce qu’il y a d’officiel : le site de la fédération affiche déjà l’entreprise dans la liste de ses membres, liste accessible sur internet (cliquer ici ou sur l’image ci-dessus). L’avoir découvert ainsi ne plaît pas, mais alors pas du tout, à Patrick Nardou, le président de la FFC-Réparateurs, qui tient à le faire savoir officiellement, lui qui s’est déjà engagé à maintes reprises au nom de ses adhérents contre les pratiques de la plateforme de gestion de sinistres. En outre, des adhérents et permanents ont été poursuivis devant la justice dans le cadre de l’affaire « ninobilas-nisoumises« .

Il ressent donc cette adhésion-surprise d’Innovation Group comme une inacceptable «trahison qui le met devant le fait accompli et bafoue sa parole». Il explique qu’à la fin du semestre dernier, il avait eu vent d’une entrée de la plateforme de gestion de sinistres au sein de la FFC-Équipementiers et s’y était alors opposé par le verbe et par l’écrit. Dans un courrier adressé en juin dernier à Patrick Cholton, il avait clairement averti ce dernier qu’il avait ainsi en main «une grenade encore goupillée, mais pour combien de temps 

Patrick Nardou s’y inquiétait tout particulièrement d’une rencontre organisée par un fabricant de peinture entre Nobilas et le Président Cholton à laquelle il avait finalement participé. Il rappelait aussi qu’il avait mal supporté deux concomitantes censures : la FFC venait de “bloquer” une communication sur le résultat du procès perdu par la plateforme contre des adhérents et permanents de la FFC, puis une lettre aux mêmes adhérents carrossiers destinée à être publiée sur le blog de la fédération.

Patrick Nardou interpellait alors Patrick Cholton en lui demandant s’il n’avait pas le sentiment de commettre «une faute politique grave à l’encontre de la branche réparateurs en soutenant l’initiative [du fabricant de peinture] sachant que [ce dernier] commerce avec Axa-Nobilas et que des intérêts communs sont évidents». Il croyait hier encore l’affaire résolue, affirme-t-il, avant de découvrir donc que l’adhésion d’Innovation Group avait été entérinée sans même qu’il en ait été prévenu.

Plutôt que de laisser croire qu’il en est complice, P. Nardou a donc décidé de faire savoir aux adhérents réparateurs qu’il est totalement étranger à cette adhésion de Nobilas/innovation Group : «Je me demande jusqu’où l’on préférera favoriser les intérêts d’un équipementier au détriment de l’action politique menée de longue date pour les adhérents». Hier, il a provoqué en urgence une assemblée extraordinaire du bureau des réparateurs sur ce sujet. De cette réunion, les représentants des adhérents carrossiers de la FFC sont sortis particulièrement déterminés en circularisant leur position vers les adhérents carrossiers et en évoquant même une demande de démission du président Cholton.

Patrick Cholton : «Lever le poing ne suffit pas»
patrick_cholton

Patrick Cholton, président de la FFC

Un Patrick Cholton qui, joint très tardivement hier soir, veut jouer l’apaisement des passions, mais sans faux-fuyant. «Cette posture est au moins maladroite ; ce genre de polémique publique ne fera pas grandir la fédération, bien au contraire», assène-t-il donc en préambule. La rencontre avec Nobilas, il l’assume pleinement : «par principe, c’est dans le dialogue que l’on résout les problèmes. Il était légitime de rencontrer cette entreprise à la demande d’adhérents. C’est un acteur du marché».

Il concède certes une maladresse involontaire et en reconnaît les néfastes effets politiques : «Je ne savais même pas qu’Innovation Group est la maison-mère de Nobilas et par principe, je ne m’immisce pas dans les décisions des branches». Mais alors pourquoi avoir empêché la branche réparateurs de communiquer sur  Nobilas ? Il s’inscrit en faux : «Nous n’avons jamais censuré la FFC ; soucieux de l’équilibre rédactionnel entre les différents métiers que nous représentons, nous avons différé cette communication dans le seul cadre d’une décision technique prise en comité de rédaction représentant les trois métiers», tient-il à souligner.

Quant à la découverte tardive de l’adhésion d’Innovation Group par la branche réparateurs, il contredit encore plus frontalement Patrick Nardou : «nous en avions parlé en comité de direction. Il était au courant», rétorque-t-il.

Il veut être rassurant sur l’indépendance des lignes politiques des branches de la FFC : «Je ne m’oppose absolument pas à ce que les carrossiers aient cette attitude de défiance vis-à-vis de Nobilas. Je veux seulement que le fonctionnement de la fédération soit respecté. Je demande seulement qu’il y ait un dialogue, entre nous, sans prendre ainsi inutilement le monde entier à témoin», regrette-t-il en appelant à la mesure et à la constance. «Lever le poing ne suffit pas : il faut aussi s’employer à développer de nouveaux services, prendre en compte la fragilité des réparateurs soumis à un marché difficile. La FFC s’en occupe : en janvier 2016, ils auront une aide judiciaire, une aide notariale, une aide fiscale parce que la FFC dans son ensemble y travaille. Le service d’accompagnement en gestion avec Rivalis, la FFC y a activement et financièrement participé».

En conclusion, il enjoint la FFC-Réparateurs «à ne surtout pas nous tromper d’objectif : notre double priorité, c’est de conquérir de nouveaux adhérents, tout en dégageant des moyens pour toujours mieux servir leurs attentes».

A suivre donc…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 4,80 sur 5)
Loading...

9 Commentaires concernant “Dernière minute – Nobilas à la FFC: colère de Patrick Nardou, mise au point de Patrick Cholton”

  1. Tant que vous accepterez des agréments et des experts missionnés par l’assureur dans vos ateliers, vous vous tirerez toujours une balle dans le pied et continuerez à geindre.
    Vous avez les outils à portée de main, mais vous avez la trouille de les utiliser: recours direct entre autres.
    De peur d’être mis à l’index par les donneurs d’ordres, vous vous soumettez aux lois des « réseaux » et vous hurlez constamment…

    Il serait si simple de faire appliquer la loi, osez! Monsieur NARDOU en tête de file!

  2. Quel fin tacticien, ce Cholton. En bon commercial de la branche équipementier, il vend les carrossiers en faisant rentrer Innovation Group dans le sanctuaire des réparateurs. Lieu où se trame les actions qui peuvent éventuellement gêner Les N… & Co dans leur progression gargantuesque. C’est évidemment une vision de court terme. Pactiser avec ces fonds de pension, ne mène qu’à une érosion dangereuse des marges qui entraîne les entreprises dans des dépendances suicidaires. Mieux vaut pour PPG de conserver 1000 clients potentiels à traiter individuellement qu’un seul client représentant 1000 clients… En ce qui concerne les propos de Mr Cholton, ils prouvent bien son manque d’honnêteté, car soutenir qu’il ne savait pas que Innovation Group avait un rapport avec N… … C’est énorme de mauvaise foi, alors qu’il les a reçu personnellement dans ses bureaux… Ou bien alors, ses compétences ne sont pas à la hauteur de ses responsabilités… C’est inquiétant!!?

    Dernière remarque…Les permanents des réparateurs sont investis bénévolement pour défendre les intérêts de tous…. Ils délaissent leur entreprise et donnent leur temps à toute une profession….CHAPEAU LES GARS…!!!

  3. Je souhaite répondre à DEMANGEL lorsqu’il dit  » voilà pourquoi je n’adhère pas à la FFC ou autres…..  »
    C’est avec des réactions comme les siennes que la profession n’avance pas.
    les fédérations (FFC, FNAA, CNPA) avancent avec des personnes qui donnent beaucoup de leur temps pour la défense de notre métier. Mais c’est l’égoïsme de chacun qui provoque ces disparités. MR DEMANGEL vous travaillez seul avec vos problèmes OK mais connaissez vous vraiment les combats qui sont menés ? Avez vous réellement essayé de comprendre les démarches de ces professionnels ? Lamentable et désolant, pour reprendre vos termes, que sont les personnes qui critiquent sans réellement se renseigner. La critiques est aisée mais l’investissement de soi est plus dur.
    Juste un peu de respect SVP.

    Cordialement.

    NdlR: Nous sommes assez d’accord avec Josiane. Le « fédération Bashing » est assez courant dans les commentaires de nos articles et en bien des aspects, il est souvent disproportionné, voir injuste. La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a. Le taux de syndicalisation patronale dans l’automobile est bas (8 à 10% de la profession) et les cotisations aux fédérations, qui sont les moteurs de leurs actions, hélas proportionnelles. Ce constat a son revers économique : les fédérations n’ont pas les moyens… des ambitions qu’attendent d’elles les professionnels.

    Notre métier de journaliste nous conduit à fréquenter toutes les organisations, dans le cadre de toutes sortes de dossiers et de problématiques. Et nous pouvons attester que leurs permanents et élus sont tous particulièrement investis, bien au-delà parfois du raisonnable, sachant que les élus sont aussi des chefs d’entreprise qui sacrifient leur temps libre, parfois même l’équilibre de leurs propres entreprises, pour se mettre au service des métiers qu’ils défendent et ce, bénévolement. Il y a sûrement des exceptions. Mais il y a surtout des hommes et des femmes d’exception par leur engagement et leur désintéressement…

  4. Ayant été président départemental d’une certaine Organisation Professionnelle ( bip..) , je peux confirmer que la politique de nos élus nationaux non rien à voir avec la politique du terrain !!!
    La haut (sur la montagne) objectif : cotisations, lobbying réunions petits fours, moi je… Ya Ka Fau Con…
    La Base, ah oui la base,…. Ses petits réparateurs qui se plaignent toujours, mais qui ne font rien pour améliorer les choses…
    Ils oublient vite et facilement que nous la Base, on ne peut malheureusement rien faire de plus que d’être la tête dans le guidon à longueur de journée, afin de pouvoir boucler nos fins de mois et réglé nos cotisations aux «OP»…
    Et à qui avons-nous fait confiance!!! Justement pour nous défendre et essayer d’améliorer nos conditions de travail « AUX ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES » qui depuis quelques années nous trahissent dans une spirale infernale du genre!! «Quand les gros maigriront… les petits périront»
    La parole n’engage… que celui qu’il l’écoute …
    A bon entendeur …

  5. Et tout ce beau monde font partie de la fédération de la CARROSSERIE ??? Il ne faut pas s’étonner qu’il y ait de moins en moins d’adhérents.

  6. je ne suis pas adhérent mais fais de la carrosserie, comment peut-on affirmer ne pas connaitre les liens que peut avoir INNOVATION GROUP avec N… et autre AXA? Quel intérêt de faire rentrer le loup dans la bergerie ?

  7. BONJOUR, VOILA POURQUOI JE N’ADHÈRE PAS A LA FFC OU AUTRES! VOUS EN AVEZ LA DÉMONSTRATION CE JOUR. ILS SONT COMME EN POLITIQUE: MÊME PAS D’HONNEUR ET DE RIGUEUR!!! ET JE RESTE POLI. ET NOS PROBLÈMES, NOUS LES GÉRONS TOUJOURS TOUS SEULS!!!.
    C’EST VRAIMENT LAMENTABLE ET DÉSOLANT…

  8. c’est une bataille importante qui vient d’être perdue, sans même avoir combattu ! Il faut louer le fin tacticien qu’est le général Cholton, il a en effet évité des pertes terribles dans son camp! A moins qu’il ne travaille pour le camp adverse. Oups! j’ai sans doute dit une bêtise…

  9. C’est le POMPON , bravo CHOLTON !!!!!!!!
    YVES LEVAILLANT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*