Inscription à la news letter
Notre magazine

FNAA : Serge Vallet médiateur de la consommation

L’organisation professionnelle FNAA est la première des services de la branche à se doter d’un médiateur de la consommation. C’est Serge Valet, ancien président de la branche Carrosserie, qui assume cette fonction…

Vallet_S..JPG

La Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile (FNAA) a annoncé fin juillet s’être dotée d’un médiateur de la consommation. Elle devient la première organisation professionnelle de la branche des services de l’automobile, mais aussi plus largement du monde de l’artisanat, à proposer à tous les professionnels de l’entretien-réparation cette alternative aux trop souvent longues et coûteuses procédures judiciaires qui venaient jusqu’ici embouteiller les tribunaux lors d’un litige opposant un professionnel et son client… Et ce, que les professionnels en question soient ou non adhérents à la FNAA !

La mise en place d’un médiateur est issue de la volonté du législateur, au niveau européen, de donner la possibilité aux consommateurs, dans le cadre d’un litige avec un professionnel, de saisir un médiateur de la consommation. Une alternative à de longues et souvent coûteuses procédures judiciaires… Cette volonté, matérialisée par la directive européenne 2013/11, a été transposée en droit français et effective depuis le 1er janvier 2016. Depuis cette date, tout professionnel doit en vertu de l’article L 616-1 du Code de la consommation, proposer cette possibilité à son client.

Indépendance et équité

Si l’organisation s’est très tôt penchée sur cette nouvelle obligation pour les professionnels, la mise en place de ce dispositif a demandé un certain temps : rédaction d’une charte dédiée, désignation du candidat lequel a dû par la suite être formé – formation qui a elle-même due être sanctionnée par un agrément délivré par la Commission d’évaluation et de Contrôle de la Médiation de la Consommation (CECM). Et c’est Serge Vallet, ancien président de la branche Carrosserie de la FNAA, qui en assume la fonction depuis le 22 juillet dernier et ce dans le cadre d’un mandat de trois ans. Saisi par tout consommateur mécontent, il agira en toute indépendance et devra permettre aux parties de trouver un accord dans un cadre confidentiel.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*