Inscription à la news letter
Notre magazine

Axial : un congrès sous le signe des partenariats

Informatique, pièces de réemploi, diversification… pour fêter les 30 ans du réseau Axial, l’Edra a mis en place une batterie d’outils pour assurer le futur du réseau.


Réunis pour leur congrès annuel, les réseaux des 320 carrossiers Axial et 95 adhérents Best Repair se sont réunis pour leur congrès annuel à Cap Esterel du 23 au 25 septembre derniers. L’occasion de fêter les 30 ans d’Axial, mais aussi de se projeter vers l’avenir afin de conserver son statut de premier réseau indépendant de carrosserie. Et pour faire de ses membres les carrossiers de demain, plusieurs projets ont été dévoilés. Avec, pour chacun ou presque de ces nouveaux outils ou services présentés aux adhérents, la particularité d’avoir été conçus en partenariat avec des prestataires…

Des services pensés pour les carrossiers

Tel est le cas pour le nouveau DMS Edrasoft 2, conçu avec l’éditeur Cilea Informatique et qui doit équiper dans un premier temps quelques sites pilotes du réseau Axial d’ici la fin de l’année avant d’être déployé chez l’ensemble des adhérents courant 2017. Le logiciel « maison » adopte une nouvelle architecture, plus ergonomique, qui se veut surtout un éco-système s’adaptant au mieux aux besoins du carrossier, et au sein duquel chaque professionnel pourra conserver ses habitudes – qu’il s’agisse de son outil de chiffrage utilisé ou de son logiciel de comptabilité. Accueil, réception véhicule, chiffrage, commande de pièces, planning atelier, facturation… même un tableau de bord (ratios) est présent, faisant d’Edrasoft 2 un véritable outil d’aide à la décision ! L’autre innovation du logiciel réside dans le terme informatique de « guidance » et qui permet au professionnel d’être accompagné à chaque étape de la gestion d’un dossier client : des alertes viennent en effet informer le réparateur de l’absence d’un champ ou d’une valeur essentielle à l’élaboration du dossier. A noter : pour parfaire cet outil, la tête de réseau réfléchit également à l’élaboration d’un CRM.

Tel est le cas, également, pour une appli smartphone inédite baptisée Axial Go permettant la géolocalisation des carrosseries. Encore en construction, elle permettra bientôt aux membres Axial et Best Repair (l’appli Best Repair est aussi prévue) de personnaliser leur fiche en la renseignant plus précisément sur ses activités, ses promotions du moment, etc. A terme, l’appli permettra à l’automobiliste d’envoyer une photo du sinistre au professionnel afin que celui-ci puisse établir un pré-devis.

Partenariats renforcés

Tel est le cas, encore, avec le partenariat désormais très officiel entre le réseau de carrosserie et le groupe Flauraud au travers de son concept Club Auto Conseil. L’enseigne d’entretien réparation multimarque, jusqu’ici adoptée par une dizaine de carrossiers du réseau dans le cadre d’une diversification de leur activité, a été présentée durant ce congrès. L’objectif d’Edra est simple mais pertinent : plutôt que d’investir seul un secteur qui par définition n’est pas le cœur de métier des membres de ses réseaux, autant s’adosser à un partenaire reconnu tant pour ses capacités logistiques que pour ses outils informatiques, ses informations techniques et l’animation de son réseau (marketing, commercial, etc.)…

Tel est le cas, enfin, pour le partenariat noué avec le réseau de déconstructeurs auto Caréco. Car la très prochaine entrée en vigueur du décret relatif aux pièces issues de l’économie circulaire dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, va imposer dès le 1er janvier prochain aux professionnels de proposer à leurs clients l’utilisation de ce type de pièces dans le cadre d’une réparation. Or, Caréco capte au travers de ses 80 membres la déconstruction de 150 000 VHU par an et avance quelque 20 millions de pièces de rechange d’occasion en stock. Et si les carrossiers n’ont certes pas attendu cette loi pour utiliser des pièces de réemploi, cette offre dédiée sera à même de satisfaire les adhérents Axial et Best Repair pour remplir ce qui deviendra une obligation légale…

Ce partenariat stratégique assure aux carrossiers un approvisionnement de pièces dont la qualité (l’un des principaux point d’interrogation avec les pièces de réemploi) est assurée par leur traçabilité et la garantie qui leur est liée. Ce stock sera visible à travers un site internet exclusif (une hot line est également prévue), proposera pour chacune des pièces visibles ses informations techniques, plusieurs photos, son prix et sa disponibilité.

Pérennisation

Cette palette d’outils s’avère nécessaire selon Olivier Lachaise, directeur général du réseau, pour assurer la pérennité des membres du réseau. Car le secteur bouge énormément et, «outre les donneurs d’ordres, le carrossier doit aujourd’hui composer avec certains fournisseurs qui viennent s’intercaler dans la pyramide des accords entre lui et les sociétés d’assurance», souligne le président de l’Edra Philippe Herran. «Le carrossier se doit d’être aujourd’hui un gestionnaire et un communicant, en plus de conserver son statut d’homme de l’art et d’accompagner toutes les évolutions techniques/technologiques du métier de la réparation-collision, résume Olivier Lachaise, qui poursuit : car pour les donneurs d’ordres, que le véhicule soit réparé est devenu un prérequis ; ils exigent aujourd’hui plus de service et ce, dans des délais de restitution toujours plus courts.» Et avec des clients grands comptes qui prennent la même orientation, le directeur général ne voit qu’une solution pour demeurer dans le paysage de la réparation collision : «nous devons proposer aux clients des carrosseries compétentes, orientées vers la qualité mais qui doivent aussi savoir séduire»…

Les carrossiers Axial et Best Repair peuvent certes s’appuyer sur une équipe terrain de 10 collaborateurs, ayant notamment pour ambition de diffuser les « best practices » au sein du réseau, tant en termes de gestion que d’organisation atelier, etc. De même, le rapprochement avec Flauraud pour déployer une solution clé en main de diversification vers l’entretien mécanique procède d’une philosophie qui pourrait déboucher sur d’autres partenariats : «Nous sommes ouverts à des discussions avec des acteurs du marché pour mutualiser et partager les expérience sans renier notre ADN», considère Philippe Herran.
Mais aussi pertinents et « facilitateurs » soient-ils, les divers outils et services délivrés aux carrossiers ne font pas tout : pour que les réseaux Axial et Best Repair puissent rester dans la course tout en conservant cette indépendance qui est inscrite dans leurs gènes, le président de l’Edra n’a pas manqué de souligner dans son discours de clôture une condition : davantage «jouer le jeu» en matière d’achats…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 1,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*