Inscription à la news letter
Notre magazine

8 – Les précisions d’Aliapur sur… Aliapur

Le commentaire de la Rédaction: Il faut le reconnaître: Aliapur fait l’effort d’un maillage important, le plus dense de tous les éco-organismes, qui n’oublie pas les zones rurales. Il catalyse du coup les ressentiments des réparateurs qui ne peuvent trouver d’alternative. Et Aliapur est sincère quand il regrette la réapparition de dépôts sauvages que ses fermetures de comptes ont contribué à générer ces mois derniers…

 

18. «J’ai un petit garage en zone rurale. Pourquoi n’y a-t-il qu’Aliapur qui collecte dans les campagnes, alors que j’entends dire que des garages urbains ont le choix entre plusieurs collecteurs?»
Réponse d’Aliapur: Aliapur traite plus des trois quarts des pneus usagés laissés tous les ans par les consommateurs dans les garages et les centres auto, mais ce n’est pas le seul éco-organisme de la filière. En théorie, un point de vente devrait donc avoir le choix de son collecteur et de son éco-organisme. Mais la réalité sur le terrain est différente: Aliapur a toujours eu la volonté d’assurer la collecte des pneus usagés quelle que soit la situation géographique des points de vente, dans tous les départements de Métropole et les deux départements de Corse.
Ainsi, nos collecteurs se déplacent partout en France, dans les zones urbaines comme dans les campagnes, parce que nous considérons qu’un garage familial en zone rurale est aussi important qu’un centre auto à la périphérie d’une grande ville. On ne peut donc que constater que les autres organismes n’ont pas fait des campagnes une priorité.

19. «Aliapur est la seule société habilitée par l’Etat»
Réponse d’Aliapur: C’est faux. Aliapur est effectivement le principal éco-organisme chargé des pneus usagés en France, mais n’est pas –n’a jamais été– en situation de monopole. Mais la société est effectivement la seule à garantir une collecte gratuite partout en France, y compris dans des zones rurales, ou difficiles d’accès. Pour des raisons qui leur appartiennent, les autres organismes sélectionnent leurs zones d’intervention (voir question 18).

20. «Faut-il craindre l’apparition de nouvelles décharges faute de collecte dans les garages?»
Réponse d’Aliapur: Espérons que non! Pour mémoire, Aliapur participe activement (325000 € par an pour un budget de 850000 €) au financement de l’association Recyvalor, créé en 2008 précisément pour débarrasser nos campagnes des stocks historiques, ces décharges de pneus à ciel ouvert.
Malgré tout, plusieurs quotidiens régionaux ont déjà indiqué que de nouveaux stocks apparaissent depuis ce mois d’avril…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*