Inscription à la news letter
Notre magazine

Autolia croît dans l’adversité

Autolia rencontre Equipementiers DistribLes fournisseurs ont rencontré les distributeurs tout l’après-midi

Le groupement de distribution regroupant l’AGRA, Temot France et Flauraud a tenu sa convention annuelle dimanche 13 avril et entend faire taire toutes les rumeurs. Non, aucun de ses membres n’est à vendre –ni le groupement lui-même, d’ailleurs– et la meilleure preuve de sa vitalité, selon son président André Brutinel, c’est la confiance que placent en lui ses fournisseurs. L’appui du groupement européen Temot International n’y est d’ailleurs pas étranger.

«Beaucoup d’équipementiers frappent à notre porte.» André Brutinel, président d’Autolia, n’est pas né de la dernière pluie et sait que, dans un secteur de la distribution indépendante en proie à un phénomène de concentration sans précédent, mieux vaut affirmer constamment sa force et sa présence parmi les acteurs qui comptent. Et l’homme voit en la présence de 25 des 26 équipementiers du Club des Partenaires Autolia (moins Mahle, seul absent), le symbole de l’attractivité du groupement.

Un groupement qui entend bien jouer des coudes face aux mastodontes de l’Autodistribution et de Groupauto/Precisium et s’imposer comme la troisième force du marché français. Ou, du moins, comme prétendant numéro 1. Et dans cet objectif, l’année 2013 lui a été favorable : un chiffre d’affaires en hausse de 12%, et même 15% si l’on s’en tient au CA réalisé auprès des partenaires Club, qui représentaient cette année 70% des achats. Rien d’étonnant, dès lors, à ce qu’André Brutinel et Philippe Paillet, directeur des référencements d’Autolia, prédisent déjà au groupement une croissance à deux chiffres d’ici à la fin 2014.

Une solidité (r)assurée
Face aux départs, début 2013, de Precisium Groupe et de Gefa des rangs d’Autolia, André Brutinel a tenu à rappeler que le groupe a traversé les changements de l’année 2013 sans encombre et, «pour mettre fin aux doutes de certains fournisseur sur le rachat de l’un de nos membres, je tiens à confirmer que ces rumeurs sont fausses», a-t-il ajouté. Nouveau président et nouveau siège social ont été bien supportés l’an dernier, et le groupement a procédé à de nouvelles négociations et une nouvelle sélection de ses fournisseurs. Ainsi, Mann Filter et Record ont été retirés des Partenaires Club, afin de ne garder qu’un nombre restreint de fournisseurs sur chaque famille de produits référencés, et ATE s’y est ajouté.

Dans son référencement, d’ailleurs, Autolia entend opérer un déplacement progressif de son chiffre d’affaires du « rang 3 » au « rang 2 » puis au « rang 1 », celui-ci correspondant aux fournisseurs référencés à la fois dans le Club des Partenaires et chez Temot International (18 équipementiers pour l’instant), le deuxième recensant les fournisseurs référencés soit au Club, soit chez Temot, et le rang 3 recensant le reste des 86 fournisseurs uniquement référencés par Autolia. Faire plus de ventes avec des fournisseurs de premier rang, c’est inciter d’autres fournisseurs à accéder à ce cercle restreint et ainsi garantir à Autolia un lien commercial privilégié avec ces équipementiers. Lien que lesdits équipementiers sont venus cultiver lors de cette convention, auprès de la cinquantaine de distributeurs présents.

L’activité renforcée du fournisseur au réparateur
Les Partenaires Club se sont d’ailleurs engagés, cette année encore, à effectuer deux opérations par mois auprès des distributeurs dans le cadre du programme Fidelio, afin de fidéliser grossiste et réparateur à leur offre de produits et, une fois encore, développer leurs ventes. Des réparateurs sur lesquels Autolia compte fermement, en témoigne le développement constant des réseaux Proximeca (AGRA) –qui a doublé d’effectif en un an– Club Auto Conseil (Flauraud) et Autofit (Temot France). Et ce n’est pas fini car l’AGRA envisage de réactiver son réseau «light» Point Repar au second semestre, en s’appuyant sur un catalogue de services «à la carte». Des réparateurs qui viendront donc grossir la force d’achat d’Autolia auprès de ses fournisseurs… et face à ses concurrents.

Membres AutoliaDe gauche à droite, les 4 « têtes » d’Autolia : Philippe Paillet (directeur des achats d’Autolia), André Brutinel (président d’Autolia et DG de l’AGRA), Evelyne Barberot (président de Temot France) et Pierre-Jean Flauraud (président de Flauraud)

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 1,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*