Inscription à la news letter
Notre magazine

Vitrage : Cora ajoute une corde à son arc

La plateforme nationale de l’Autodistribution dédiée aux pièces de carrosserie, Cora, annonce en ce début d’année intégrer une nouvelle offre vitrage et peaufine sa logistique pour les années à venir…

Amieux_Champonnay

Auguste Amieux, président de Cora, devant le siège Cora de Champonnay.

Le spécialiste de la pièce de carrosserie Cora évolue dans un marché d’autant plus complexe qu’il est en partie captif des constructeurs français. Cela n’empêche toutefois pas la société emmenée par Auguste Amieux (photo) et implantée à Champonay (69) d’afficher une belle santé : après avoir réalisé 73 M€ de CA en 2013, il a grimpé à 83 M€ l’année dernière, via 12 000 clients…

La recette : à son savoir-faire en matière de logistique (livraison à J+1 pour toute commande effectuée avant 17h30), s’ajoute une dimension  »trading » qui, pour les modèles français, lui permet de se sourcer partout en Europe afin d’acheter des pièces de carrosserie sur des marchés libéralisés et où les prix des pièces de carrosserie sont donc plus attractifs. A ce titre, Cora garantit systématiquement à ses clients un minimum de deux points de remise supplémentaires par rapport à un approvisionnement classique auprès d’un concessionnaire de la marque…

Et parce que la filiale de l’Autodistribution est elle aussi partie prenante au plan Référence 2018, elle fourbit ses armes pour maintenir sa dynamique sur les années à venir. La première d’entre elles est l’aspect logistique. Ainsi, Cora s’apprête à investir un nouveau bâtiment, toujours situé à Corbas, dans la première ceinture lyonnaise. D’une superficie de 21 000 m² (soit deux fois la surface de l’actuel bâtiment) et d’un volume de 200 000 m3, le nouveau site va accueillir en avril prochain l’ensemble de l’offre en matière de pièces volumineuses et fragiles : ouvrants et vitrage…

Cora voit (très) clair

Car Cora élargit encore son offre produit. Ainsi, si Cora était déjà la plateforme nationale de pièces de carrosserie multimarque depuis 2006, puis d’éclairage avec une offre lancée en 2010 (11 500 références aujourd’hui), mais aussi la plateforme pour le refroidissement et la climatisation dès 2011 (6 700 références au catalogue) ou encore plus récemment une offre de rétroviseur lancée en 2013 (6 000 références), elle propose depuis le 2 février dernier une offre vitrage comprenant pas moins de 12 000 références. Le catalogue maison s’enrichit ainsi de 2 200 références de pare-brise, 1 500 de lunettes arrière et 8 300 références de glaces latérales issues des constructeurs pour les pièces captives et des grands verriers équipant les véhicules en première monte : AGC, Pilkington et Saint Gobain.

L’Autodistribution investit un marché certes stable (2,7 millions de pièces), certes aussi détenu majoritairement par les spécialistes (55% de parts de marché), mais qui offre au groupement un relais de développement non négligeable. Car si la distribution indépendante ne représente que 15% de ce marché, l’Autodistribution, lui, n’en pèse que 4,6% (soit 16 M€)… «Nous nous devons d’être plus performants», affirme ainsi Auguste Amieux, président de Cora.

Et contrairement à la concurrence, l’idée ne repose pas sur le déploiement d’un label spécifique au sein des réseaux de réparation (Preci’Glass ou Pare-brise Center). En revanche, les talents de Cora pour identifier, acheter et livrer doivent permettre aux adhérents Autodistribution –carrossiers mais aussi distributeurs– d’investir un peu plus un marché  »trusté » par une unique enseigne. De même que ce type d’offre est fortement susceptible d’intéresser les clients du Pôle Service du Groupement, à n’en pas douter trop heureux de trouver une alternative à cette même enseigne évoquée un peu plus haut…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*