Inscription à la news letter
Notre magazine

Précision sur Yakarouler-Autolia : le site est entré par un adhérent de TF !

Notre article de ce matin sur l’arrivée de Yakarouler dans Autolia mérite une importante précision : le site est en fait entré le 1er juin dans une sous-structure d’Océane, un distributeur adhérent de TF, ce dernier étant le seul membre juridique d’Autolia. C’est donc par la discrète base du “mille-feuilles Autolia” que Yakarouler est arrivé. Si le site gravite maintenant bel et bien dans la galaxie Autolia, c’est par une orbite très large qui échappe au contrôle direct d’Autolia …

yakarouler_entree_260

Si Yakarouler est effectivement entré dans la galaxie Autolia, c’est par la petite porte dérobée d’une sous-structure d’un distributeur, lui-même adhérent de TF, lui-même adhérent d’Autolia…

Confessons-le bien volontiers : notre information de ce matin sur l’adhésion de Yakarouler à Autolia n’est pas tout à fait juste. Si le site se retrouve bel et bien dans l’ensemble que pilote Autolia, ce n’est pas en devenant membre du groupement. En tout cas, pas au sens juridique et en outre, très directement. Et c’est un euphémisme : Yakarouler est entré sous sa raison sociale DAC dans une sous-structure du distributeur Océane, lui-même simple adhérent de TF, lui-même actionnaire et membre d’Autolia…

Yakarouler gravite donc bien dans la galaxie Autolia, mais en orbite très large. S’il est entré dans cette famille, c’est en tant que cousin éloigné et par une alliance que le «mille-feuilles Autolien» a rendue possible sans qu’Autolia lui-même puisse s’y opposer.

Du coup, notre article publié ce matin a provoqué une onde de choc chez ledit Autolia qui, évidemment, est en cela injuste et disproportionnée. A notre décharge, les divers interlocuteurs joints pour vérifier l’information durant le week-end –et pourtant particulièrement proches du dossier– n’ont pas fait non plus un quelconque distinguo et en sont restés à la surface des choses.

Autre précision une fois cette contre-enquête faite : ce n’est donc pas un courrier d’Autolia qui informait les équipementiers de l’adhésion de Yakarouler comme nous l’avons affirmé, mais un courrier de TF, actionnaire d’Autolia. Et c’est donc logique.

La précision était nécessaire. Elle est faite. Reste une évidence : directement ou indirectement, par une grande ou une petite porte dérobée, Yakarouler sera vécu comme arrivé dans Autolia. Mais au moins André Brutinel, le patron du groupement aura-t-il totalement raison de dire que Yakarouler n’est pas adhérent de sa structure. Et que son arrivée, plusieurs étages en-dessous du groupement et par une entrée de service, était difficilement contrôlable et surtout, difficile à interdire…

Voir l’article concerné (et amendé depuis en conséquence) : «Exclusif – Yakarouler.com entre chez… Autolia Group!»

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*