Inscription à la news letter
Notre magazine

Equip Auto – Autodistribution innove avec les points « Autodistribution Proxi »!

Ce matin ouvre le premier Autodistribution Proxi à Noisy-le-Sec (93), en marge de l’assemblée générale des distributeurs du groupement à Equip Auto. Le second suivra à Clichy-sous-Bois la semaine prochaine. Autodistribution inaugure ainsi un site-pilote de web-to-store destiné à implanter des “comptoirs avancés” dans les zones urbaines denses.  Une réponse BtoC pertinente à la concurrence de la pièce en ligne qui a sûrement un bel avenir : le “click and collect” est furieusement tendance chez le consommateur-internaute…

autodistribution_Proxy_620

Le premier magasin Relais « Autodistribution Proxy » vient d’ouvrir à Noisy-le-Sec…

Nous étions tombés par hasard sur les prémices du concept en visitant, en avril dernier, le site du distributeur Autodistribution MAP Aumerle à Aubervilliers (voir «Autodistribution met ses comptoirs en ligne !»). Mais nous n’avions pas imaginé, derrière la possibilité de commander ainsi des pièces en ligne via une carte privilège remplie au comptoir du distributeur et l’accès par identifiant et mot de passe sur «myautodistribution», que le groupement avait aussi l’ambition de mettre au bout des magasins totalement nouveaux et totalement dédiés !

Et pourtant, le premier «Autodistribution Proxi» vient d’ouvrir à Noisy-le-Sec (93) aujourd’hui, alors que se tient l’assemblée générale des distributeurs du réseau à Equip Auto où l’innovation sera probablement au programme. Le deuxième site suivra la semaine prochaine à Clichy-sous-Bois. Il s’agit en fait de “comptoirs avancés” dans des modules de 150 à 200 m2 facilement implantables dans des zones urbaines à forte densité, là où se concentrent pléthore d’automobilistes « do-iteurs » qui n’ont pas le luxe où l’envie de franchir les kilomètres embouteillés qui les séparent du comptoir central du distributeur. Le consommateur y trouvera quelques 2 à 3 000 pièces à forte rotation, mais pourra surtout venir y chercher, du lundi au samedi, la pièce commandée en ligne parmi les 300 000 références stockées par le distributeur… et toutes livrables 3 à 4 fois par jour dans l’Autodistribution Proxi.

Autodistribution Proxi ou «le meilleur des deux mondes»

Faut-il s’attendre à une déferlante du concept dans la France entière, comme une rageuse réponse à la dure concurrence qu’ont fait les sites de vente en ligne aux très rentables ventes au comptoir des distributeurs ? Yannick Savina, directeur du marketing d’Autodistribution, réfute l’image : «Il ne s’agit que du fruit d’une réflexion sur le maillage des distributeurs dans les zones denses, à fortes difficultés de circulation. Il s’agit de faire se rencontrer le meilleur des deux mondes, dans une approche multi-canal». Mais Yannick Savina est déjà certain de la justesse du concept qui veut s’approprier en fait la partie de la vente en ligne compatible avec le métier historique de logisticien de proximité : «L’expérience sera certainement regardée avec beaucoup d’intérêt par les distributeurs qui sont confrontés à la même problématique que celle de MAP Aumerle», prédit-il.

Et c’est assurément malin. Autodistribution surfe ainsi sur la tendance consumériste croissante du “click and collect”, en s’appropriant aussi le concept des petits magasins de proximité que la grande distribution alimentaire a su déployer pour “capillariser” son offre. Mais surtout, le distributeur valorise, en les “digitalisant”, ses deux avantages majeurs sur la vente en ligne pure et dure : celui de trouver physiquement la réassurance d’un magasinier pro aux compétences consolidées par le portail Autossimo ; celui aussi de pouvoir facilement rapporter et échanger la pièce achetée sans devoir la ré-emballer puis financer et gérer sa ré-expédition, les trois plaies majeures du client-internaute déçu. Ces atouts devraient d’ailleurs pouvoir justifier que la pièce d’un Autodistribution Proxi n’offre pas la même remise que celle d’un site grand public…

Furieusement tendance

Probablement Autodistribution a-t-elle aussi noté, comme le montre cette étude JDA(*) menée par TNS en 2014 sur les consommateurs français et le e-commerce, que ces Autodistribution Proxi doivent pouvoir séduire en priorité les jeunes automobilistes, justement ceux qui ont des voitures anciennes et des petits budgets. Car selon les chiffres de TNS, ce sont les 25-34 ans qui sont les plus nombreux à se laisser séduire par le click & collect :

JDA_Click_and_Collect_type_age

Selon l’étude JDA de 2014, ce sont les 25-34 ans qui sont les plus enclins à se laisser séduire parle « Click & Collect » (source: www.marketing-professionnel.fr)…

…comme le groupement a dû aussi constater les multiples avantages mesurés par la même étude qui peuvent faire pencher l’internaute-automobiliste vers une telle alternative de proximité :

JDA_Click_and_collect_taux_satisfaction

(source: www.marketing-professionnel.fr)

Reste à savoir si, au vu de tels avantages et même si Yannick Savina l’affirme, Autodistribution en restera à la pénalisante nécessité d’avoir à aller au fameux comptoir initial faire remplir une carte privilège pour ensuite devoir attendre de recevoir identifiant et mot de passe. L’internaute n’aime pas de telles contraintes, contraires à l’essence même de l’achat immédiat en ligne. Allez : on parie que le succès raccourcira vite le “parcours client” ?

(*) L’étude JDA a été menée en août 2014 sur un panel de 2 078 consommateurs français âgés des 16 à 64 ans.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 4,17 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*